Mélanie Joly, ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles.
Mélanie Joly, ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles.

Important investissement pour la communauté de Pomquet

Richard Landry
POMQUET : L’honorable Mélanie Joly, ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles, a annoncé le 28 janvier dernier une contribution fédérale de 3 441 270 $ en vue de la construction d’un Centre culturel et communautaire attaché à l’École acadienne de Pomquet.
É cole acadienne de Pomquet.
Participants à l’annonce de l’investissement.

Par la même occasion, le ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance de la Nouvelle-Écosse, l’honorable Zack Churchill, a annoncé que la province va contribuer plus de 3 000 000 $ pour l’agrandissement de l’école. 


« Ça fait des années que la communauté acadienne de Pomquet se mobilise pour trouver des fonds en vue d’obtenir un Centre culturel et communautaire pour la région, a dit la ministre Joly. C’est une belle histoire de résilience et de fierté chez les Acadiens de Pomquet. Tous les fils sont maintenant attachés pour les travaux qui commenceront bientôt. Ainsi, l’école pourra mieux répondre aux besoins de la population étudiante francophone de la région qui croît considérablement. »  


Mélanie Joly tient à remercier le député Darrell Samson, président du caucus sur les Langues officielles, qui a travaillé très fort pour réaliser ce projet pour Pomquet. « Je le remercie énormément pour son énergie et son travail dans cette contribution. Comme lui, je suis une alliée de tous les Acadiens et les francophones du pays », a-t-elle confié. 


L’Association de Pomquet Area Cultural Recreation Community Development contribue au projet en y versant 800 000 $. Ces rénovations permettront la création et l’établissement du futur Centre culturel et communautaire de Pomquet, qui se veut un lieu de rassemblement répondant aux besoins des familles acadiennes et francophones. 


Les nouveaux espaces communautaires incluront, entre autres, un service de garde pouvant accueillir de 20 à 25 enfants de 3 ans et moins, une salle de rencontre, une salle multifonctionnelle pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes, une cuisine de style industriel, un espace d’entreposage et deux bureaux. L’investissement de la communauté de Pomquet provient de fonds amassés par la communauté et servira à ajouter des espaces communautaires additionnels. 


Le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP), la Société acadienne Sainte-Croix et l’Association de Pomquet Area Cultural Recreation Community Development collaboreront afin de faire de ce centre scolaire communautaire un lieu de rassemblement pour l’ensemble de la communauté de Pomquet et des environs. Cet espace contribuera au dynamisme et à la vitalité de la région en offrant à ses habitants un lieu de rencontre où partager leur patrimoine franco-acadien. 


La ministre a poursuivi : « Le gouvernement du Canada veut appuyer les communautés de langue officielle en situation minoritaire en mettant à leur disposition des espaces où elles peuvent se rassembler et échanger. C’est d’ailleurs grâce à ces espaces communautaires que notre langue et notre culture demeurent bien vivantes. Un jour, la pandémie que nous vivons sera bel et bien terminée, et nous aurons besoin de ces lieux pour mieux nous retrouver. C’est donc avec des investissements comme ceux d’aujourd’hui que le gouvernement fédéral peut contribuer à assurer la pérennité et la vitalité de nos communautés. »


Pour sa part, le ministre Zack Churchill est heureux de la contribution de la province. « Les écoles de la Nouvelle-Écosse sont au cœur de la communauté locale, elles servent de point central pour permettre aux enfants et aux familles d’apprendre et de grandir. Avec l’expansion de l’École acadienne de Pomquet, nous nous réjouissons de soutenir la communauté acadienne et francophone croissante de Pomquet. L’agrandissement de l’école et l’ajout d’un nouveau centre communautaire moderne amélioreront l’éducation, les loisirs et le soutien aux arts pour les générations à venir. » 


Darrell Samson, député de Sackville-Preston-Chezzetcook, se réjouit du projet. « Toutes les occasions d’avancement de la francophonie au Canada me tiennent à cœur, particulièrement dans ma province de la Nouvelle-Écosse. C’est en investissant à la base, dans les petites communautés, qu’on assure les fondations d’une francophonie solide et durable », selon lui. 


Selon Rémi Deveau, président de l’Association de Pomquet Area Cultural Recreation Community Development, « le peuple acadien et francophone de la région de Pomquet célèbre aujourd’hui la réalisation d’un centre culturel communautaire multigénérationnel. Plusieurs années de travail portent fruit avec cette annonce. Ce centre va appuyer et contribuer à l’épanouissement de la culture et la langue acadiennes de notre région. » L’honorable Mike Kelloway, député de Cape Breton-Canso, a apporté son soutien. « Je me réjouis que la communauté acadienne de Pomquet puisse bénéficier de nouveaux espaces communautaires. Les communautés acadiennes rurales, comme Pomquet, font partie intégrante du riche tissu culturel du Cap-Breton et du nord-est de la Nouvelle-Écosse. Elles connaissent une forte croissance démographique et ont besoin d’infrastructures adaptées et accueillantes pour préserver la vitalité de leur langue et leur culture. »


Dans le cadre des programmes d’appui aux langues officielles, le gouvernement du Canada travaille en partenariat avec tous les gouvernements provinciaux et territoriaux, ainsi qu’avec plus de 350 organismes communautaires, pour répondre aux besoins des communautés de langue officielle minoritaire. (Des parties de cet article sont tirées d’un communiqué daté du 28 janvier 2021.)