La bibliothèque de l’Université Sainte-Anne où se trouve le Centre acadien sur le campus de la Pointe-de-l’Église.  
La bibliothèque de l’Université Sainte-Anne où se trouve le Centre acadien sur le campus de la Pointe-de-l’Église.  

Comité en place pour voir à l’avenir du Centre acadien de l’Université Sainte-Anne

Richard Landry
POINTE-de-l’ÉGLISE : L’Université Sainte-Anne a créé un comité pour définir le renouvellement de son Centre acadien situé dans l’édifice de la bibliothèque Louis-R.-Comeau sur le campus de la Pointe-de-l’Église. Le Centre acadien, fermé depuis septembre dernier à cause des restrictions d’accès résultant de la pandémie COVID-19, demeure fermé complètement au public.

En l’absence d’une direction et en raison des limites d’accès imposées par la Santé publique, l’Université doit revoir les opérations du Centre. « La décision difficile de le fermer pour le moment a été prise, car il y a moins de personnes sur le campus et de l’extérieur qui l’utilisent. Nous réfléchissons sur l’avenir du Centre et sa collection de documents, vidéos et enregistrements audio-oraux », a dit le recteur de l’Université, Allister Surette.


Entre-temps, l’accès aux collections et aux ressources est assuré par le personnel de la bibliothèque. Toute personne désirant avoir accès à des informations peut en faire la demande en s’adressant à la réceptionniste de la bibliothèque avec sa demande spécifique. Personne d’autre ne peut fréquenter le local du Centre acadien.


Le Comité pour le renouvellement du Centre acadien a donc été mis sur pied et est composé de membres du personnel de l’Université et du public. Le mandat du Comité est de définir la mission du Centre acadien, d’élaborer les rôles et responsabilités principaux du Centre, de proposer une structure de gouvernement pour le Centre et de proposer un modèle de financement pour le Centre. L’Université vise à ce que les coûts des opérations du Centre ne découlent pas de son budget des opérations. 


Le Comité est composé de : Allister Surette, recteur; Clint Bruce, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales (CRÉAcT); Kenneth Deveau, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; Vaughne Madden, directrice générale du Congrès mondial acadien 2024; Pamela Maher, directrice de la bibliothèque; Larry Peach, gérant du tourisme de la municipalité de Clare; Natalie Robichaud, directrice générale de la Société acadienne de Clare, et Dianne Thibault, membre de la Société historique de Clare. Le Comité s’est rencontré à deux reprises et comme il n’y a pas d’employé, il vise à embaucher un consultant pour aider à développer un plan pour l’avenir du Centre. Il vise également à présenter un rapport de recommandations vers septembre 2021.


Puisque le Centre acadien est l’unique installation de recherche à l’Université Sainte-Anne bénéficiant d’un financement directement de l’Université, le Comité va voir comment le Centre pourra être auto-suffisant dans l’avenir comme les autres centres et laboratoires de l’Université qui obtiennent leur financement de divers projets et subventions. 


Fondé en 1972 par J. Alphonse Deveau, le Centre acadien est un pionnier dans la recherche en études acadiennes. Il possède une importante collection de documents textuels, enregistrements sonores et vidéos, objets et plus encore. Ces ressources, surtout dans le domaine généalogique, sont à la disposition de chercheurs de l’Université et du public.


Dans le plan stratégique 2013-2018, on prévoyait la création d’un Centre de recherche en études pluridisciplinaires acadiennes dans le but premièrement d’appuyer les chercheurs et chercheuses dans les diverses étapes de leurs projets de recherche et deuxièmement de coordonner et stimuler des activités de recherche dans le domaine des études acadiennes. Le Centre acadien a donc pu, entre autres activités, organiser les Semaines de la recherche et les 5 à 7 sur le campus. Il a aussi offert un appui aux départements d’études et à des membres du corps professoral pour l’organisation de colloques et de conférences.


Dans le nouveau Plan stratégique 2020-2025, on prévoit la création d’une infrastructure permanente de la recherche à l’Université. Ce Plan vise ainsi à optimiser les services offerts aux chercheurs et chercheuses de toutes les disciplines et à favoriser une circulation intégrée de l’information. Il prévoit aussi la restructuration des responsabilités actuelles du Centre dans le domaine de la recherche et comment rendre service au public.


« C’est important pour l’Université, la communauté locale et toute l’Acadie de repositionner le Centre pour l’avenir, a dit le recteur. C’est aussi un projet legs pour assurer son avenir en prévision du prochain Congrès mondial acadien. On se penche sur les services offerts, la recherche, les archives et la généalogie surtout pour combiner le tout. »