Colton LeBlanc est député progressiste conservateur d’Argyle-Barrington.
Colton LeBlanc est député progressiste conservateur d’Argyle-Barrington.

Colton LeBlanc nous parle de la rentrée des classes et la rencontre du comité de santé

Norbert LeBlanc
TUSKET : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Colton LeBlanc, le député progressiste conservateur d’Argyle-Barrington. Cette rencontre a eu lieu à son bureau de circonscription à Tusket le vendredi 18 septembre. Le but de cette rencontre était pour discuter deux sujets : la rencontre du comité de santé à Halifax et la rentrée des classes en septembre en Nouvelle-Écosse.

Rencontre du comité de santé : Une rencontre du comité de santé de la province de la Nouvelle-Écosse a eu lieu le mardi 8 septembre. Dans le passé, ce comité avait des rencontres régulières, cependant suite à l’arrivée de la pandémie causée par la COVID-19, ce comité a choisi de ne pas se rencontrer en personne jusqu’en septembre 2020. Le comité est composé de neuf membres, dont cinq membres du parti libéral ; deux membres du parti conservateur et deux membres du parti NPD. La présidente de ce comité est Suzanne Lohnes-Croft et Colton LeBlanc est membre de ce comité. Randy Delorey, ministre de la Santé et du Mieux-être ne participe pas aux rencontres de ce comité. Les discussions à l’ordre du jour étaient la réponse du gouvernement face à la pandémie et les étapes à prendre afin de se préparer pour le futur.


Selon Colton LeBlanc, les personnes suivantes étaient présentes pour répondre aux questions du comité : le docteur Robert Strang, médecin-hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse ; le docteur Kevin Orrell, le ministre adjoint et Jeanine Lagassé, la sous-ministre associée. La rencontre a commencé avec une présentation du Dr Strang, suivi par une série de questions de la part des membres du comité. Colton LeBlanc nous a informés que les membres de son parti politique sont inquiets pour la livraison de services qui existaient dans le passé. Il a précisé que plusieurs services associés avec la médecine préventive avaient pris du recul et il fallait à tout prix, remettre ces services. Colton LeBlanc a indiqué que le sous-ministre avait indiqué qu’il existe un délai de six ou sept mois dans la livraison de services médicaux.


Pendant la rencontre, M. LeBlanc a fait une motion que le comité de santé se rencontre mensuellement (rencontres en personne ou rencontres virtuelles). Il est de l’opinion que ces rencontres sont nécessaires surtout si on entre dans une deuxième vague de la pandémie. La motion de Colton LeBlanc a été défaite par la majorité des membres représentés par le gouvernement en pouvoir.


La rentrée des classes : M. LeBlanc a parlé longuement de la rentrée des élèves en Nouvelle-Écosse qui a eu lieu le mardi 8 septembre dernier. Il a constaté qu’il y avait beaucoup d’inquiétudes face à l’ouverture des écoles de la part des parents, des élèves et des administrateurs. Il attribue cette incertitude à un manque de clarification de la part du ministre de l’Éducation. Il est de l’opinion que la Santé publique avait donné le mandat aux écoles de présenter un plan d’ouverture à leur communauté scolaire, toujours en respectant les consignes de la Santé publique. Colton Leblanc a parlé de l’importance d’avoir des plans standardisés à travers la province et que ces plans pourraient éviter des conflits entre les écoles de la même région.


Le député a terminé son entrevue en parlant des suivants : les lacunes dans l’évaluation pour la COVID-19, ses inquiétudes face aux grippes à l’automne et le manque de services spécialisés dans les écoles. Colton LeBlanc nous a présenté les problématiques associées avec l’évaluation pour la COVID-19 (difficultés avec le système 811 et la longue attente pour les résultats de l’évaluation). Il est aussi déçu avec la livraison du plan d’ouverture des écoles dans la province.