Yann Chris Mavoungou, agent scolaire et communautaire de l’école secondaire de Par-en-Bas.
Yann Chris Mavoungou, agent scolaire et communautaire de l’école secondaire de Par-en-Bas.

Bienvenue Yann Chris Mavoungou

Norbert LeBlanc
TUSKET : Yann Chris Mavoungou est le nouvel agent de développement scolaire et communautaire pour l’École secondaire de Par-en-Bas (ESPB). Il a été embauché par le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) en septembre et il a commencé son emploi le 5 octobre 2020. Il a remplacé Michaela Smith qui était agente scolaire à ESPB pendant la dernière année.

Yann Chris Mavoungou, âgé de 24 ans est originaire du Congo et est résident de la Nouvelle-Écosse. Il vient de compléter des études en administration des affaires avec mention en gestion à l’Université Sainte-Anne. En effet, il est diplômé de cette même institution au printemps 2020. Il a également suivi une formation au Maroc (licence en finance) et une maîtrise en stratégies de gestion, de l’école de commerce en Lyon, France.


Lors de son entrevue, Yann Mavoungou a parlé de ses tâches comme agent scolaire commentaire. Une de ses responsabilités et d’agir comme liaison entre l’école et la communauté. Il a également expliqué qu’il s’attend à contribuer positivement au plan stratégique du CSAP et il travaille toujours à consolider les relations avec divers partenaires, tels que le Conseil acadien de Par-en-Bas (CAPEB), le CDÉNÉ, le CJP et autres. Il a constaté que sa mission principale était de créer et d’appuyer des espaces francophones pour les étudiants dans le but de faire la promotion de l’identité acadienne et francophone. Il s’est engagé à faire la promotion de la langue française.


En ce qui regarde ses plans à court terme, il s’est engagé à venir à connaître les gens et le système scolaire. Il s’attend à découvrir les divers clubs francophones qui existent en région, et il veut explorer la possibilité de collaborer avec le secteur communautaire de la région. Ses plans à long terme incluent de maintenir le travail initié par ses prédécesseurs et de pérenniser cette culture acadienne au sein de l’école et de la communauté.


Yann Mavoungou nous a parlé des défis dans son emploi. Il a constaté qu’il y a toujours des défis langagiers et qu’il se sent très à l’aise à converser avec les gens. Il est convaincu qu’il faut que les jeunes se sentent à l’aise en s’exprimant en français et il est déterminé de travailler sans relâche sur la promotion de la langue française.


Yann Mavoungou a terminé son entrevue en parlant du Congo, son pays natal. Il a confié qu’il existe deux pays du Congo : la république du Congo avec 5 millions de résidents et la République démocratique du Congo avec une population de 80 millions habitants. Il nous a informés qu’il s’identifie avec les deux pays, car ses parents proviennent des deux. Il a noté que ces deux pays sont chacun autonomes avec chacun leur régime politique. La langue officielle des deux pays est le français. En plus de connaître le français, Yann a maîtrisé l’anglais et l’espagnol.


Bien que le Congo soit un pays en voie de développement, il se développe économiquement de plus en plus avec sa grande richesse en ressources naturelles telles que le diamant, le pétrole et le cobalt.