Kissi Lou Agnaki Séphore à prononcé le discours d’adieu.  
Kissi Lou Agnaki Séphore à prononcé le discours d’adieu.  

168 diplômées et diplômés honorés à l’Université Sainte-Anne lors de la Collation virtuelle des grades

Richard Landry
POINTE-de-l’ÉGLISE : Il n’y a pas eu de cérémonie de Collation des grades à l’Université Sainte-Anne pour les finissants et finissantes en 2020 à cause de la pandémie de la COVID-19. Cette année, on a voulu reconnaître les accomplissements des diplômés et diplômées des deux dernières années. La première cérémonie virtuelle de la Collation des grades a eu lieu le samedi 15 mai dernier à partir du campus de la Pointe-de-l’Église

Des membres de la communauté universitaire, des parents et des amis de partout dans le monde se sont réunis virtuellement pour célébrer les finissantes et les finissants de 2020 et de 2021. C’est un événement important pour les diplômées et diplômés, ainsi que pour l’institution, car il récompense les années d’efforts, de détermination et de persévérance des nouveaux diplômés et il marque la fin de leurs études universitaires.


La Collation, diffusée sur Facebook, a honoré 168 finissantes et finissants, soit 82 en 2021 et 86 en 2020. Les diplômés venaient de partout au Canada, d’aussi loin que Toronto et de la Colombie-Britannique. Il y a aussi en tout 41 étudiants étrangers, soit du Congo, du Cameroun, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali, du Madagascar, du Maroc et d’Haïti.


« Les 14 derniers mois n’ont pas été faciles. Terminer ses études postsecondaires est difficile dans des circonstances normales, mais le faire en temps de pandémie démontre votre persévérance et votre capacité à relever un défi. Lorsque vous allez recevoir vos diplômes, soyez-en fiers et prenez le temps de souligner cet accomplissement important. Rappelez-vous que vous faites maintenant partie de la grande famille Sainte-Anne, une famille à caractère francophone qui partage une expérience commune », a indiqué Allister Surette, recteur et vicechancelier, en s’adressant aux diplômés. Il a dit qu’il aurait préféré être auprès des diplômés pour rencontrer les familles, serrer des mains et les féliciter en personne. « Mais le sort en a voulu autrement. Toutefois, cela n’enlève rien à vos réussites. »


Dans le discours d’adieu, Kissi Lou Agnaki Séphore, originaire de la Côte d’Ivoire et finissante d’un baccalauréat ès arts sans majeure, a rappelé le sentiment d’appartenance qu’elle a éprouvé  pendant ses études. 


« J’ai eu la chance de vivre et d’étudier la justice, la diversité et l’inclusion qui m’ont permis de devenir en 2020-2021 la première présidente noire de notre histoire de l’Association générale des étudiants et étudiantes de l’Université. Depuis notre première année d’études, nous savions que nous serions un jour confrontés à la vie professionnelle. Cet enthousiasme a marqué nos nuits incessantes d’études. Nous avons travaillé d’arrache-pied pour être là où nous sommes aujourd’hui », a-t-elle dit. Elle a noté comment les étudiants ont pu aussi s’amuser avec les soirées au Château et les activités organisées sur le campus.


« Sainte-Anne est une famille. Oui! Notre université, de par sa taille, est un avantage non négligeable pour nous, car elle nous a procuré une proximité avec nos distingués professeurs, selon elle. Notre directeur socioculturel, accompagné des différentes associations, s’évertue à garder cette ambiance conviviale. En effet, Sainte-Anne est une expérience inoubliable et j’ai la certitude que nous, diplômé(e)s d’aujourd’hui et cadres de demain, n’en disconvenons pas. Une université qui a su façonner entre autres mon esprit de leadership et qui a permis aux autres diplômés de s’épanouir de diverses façons. Tant d’opportunités que nous pouvons saisir! » 


La présidente de l’Association des alumni de l’Université Sainte-Anne, Réanne Cooper, a souhaité la bienvenue à tous les nouveaux membres de l’Association. « J’espère que garderez ces souvenirs avec vous pendant plusieurs années à venir. Vous faites maintenant partie de la grande famille de l’Association. Nos expériences uniques à Sainte-Anne sont aussi ce qui nous rassemble. » Elle a noté que chaque année, il y a des activités organisées comme les Retrouvailles, les rencontres et les assemblées. Elle les a encouragés à y prendre part. 


La Médaille académique du Gouverneur-général est décernée à la diplômée ou au diplômé qui a conservé la moyenne générale la plus élevée durant son premier baccalauréat avec une charge normale de cours. La Médaille a été présentée à Mikaël Savard (2021) et à Emma Daigle (2020). 


Le Prix d’honneur Sénateur-Édouard-J.-Thériault est accordé à la diplômée ou au diplômé qui s’est le plus distingué.e pendant son séjour à l’Université, par son rendement académique, par son bon esprit, son dévouement et sa participation active à la vie étudiante. Ce prix a été présenté à Trevor Melanson (2021) et à Mike Kalwahali (2020).


Les prix d’excellence suivants ont été accordés comme suit par les professeurs chefs des départements : le Prix d’excellence des Études françaises présenté par Émir Declic à Logan Jamieson (2021) et à Janie Breau (2020); le Prix d’excellence des Études anglaises présenté par Susan Knutson à Renée Richard (2020); le Prix d’excellence des études en Sciences présenté par Nabil Abboud à Laurène Comeau (2021) et à Chouaib Ezzarouri (2020); le Prix d’excellence en Sciences administratives présenté par Yalla Sangaré à Anique Dugas (2021) et à Jennifer Démosthène (2020); le Prix d’excellence des études en Sciences  humaines présenté par Roger Gervais à Karmen d’Entremont (2021) et à Audrey Paquet-Verdon (2020); le Prix d’excellence des études en Sciences de l’éducation présenté par Andrea Burke-Saulnier à Hannah Reid (2021) et à Julie Doucette (2020).     


L’Université avait monté une vidéo le 29 mai 2020 pour les finissantes et finissants de cette année-là puisqu’il n’y a pas eu de collation des grades. Le recteur avait tenu à féliciter les diplômés de 2020. « Vous avez démontré que vous êtes persévérants, vous êtes déterminés, vous avez surmonté plusieurs défis pour en arriver là. On se souviendra longtemps de cette fin d’année académique qui a été complètement chamboulée par la pandémie de la COVID-19. Même si la Collation des grades 2020 a dû être reportée, soyez assurés que la réussite de nos étudiantes et étudiants nous rend aussi fiers, et que votre succès sera souligné à une date ultérieure. Nous prendrons le temps de reconnaître vos accomplissements en bonne et due forme lorsque nous pourrons procéder en toute sécurité. Vous avez pu profiter d’une expérience étudiante diversifiée et inclusive dans un environnement naturel exceptionnel. Vous avez contribué à d’importants projets de recherche, vous avez participé à des colloques et pris part à des expériences sur le terrain. Je vous en félicite. »


La diplômée Jennifer Démosthène avait aussi prononcé le discours d’adieu au nom des finissantes et finissants 2020. « J’étais très anxieuse et à la fois excitée de venir ici. Arrivée sur le campus, mes doutes se sont envolés grâce à l’organisation de l’université. Cet encadrement académique et l’organisation du campus visent au mieux l’intégration et l’épanouissement parfaits des étudiants. On ne saurait souhaiter mieux. On y trouve un comité d’accueil énergétique aimable, une équipe d’administrateurs dévoués toujours prête à répondre aux besoins de tous et chacun. Les étudiants y trouvent leur place grâce aux diverses activités qui sont mises à leur disposition. Mon expérience à l’Université Sainte-Anne a été très enrichissante. On trouve un amalgame de cultures et une fusion des connaissances intellectuelles pour le bien de tous », selon elle.


Terry Thibodeau, alors président de l’Association des alumni, a félicité les nouveaux diplômés 2020 et les a accueillis comme membres de l’Association. « Au moment où vous sortez votre marque sur le monde, rappelez-vous que vous avez le soutien de cet établissement et de la richesse de sa grande histoire. Les gens qui rendent cet établissement génial sont ceux et celles qui sont juste comme vous. C’est donc avec fierté que je vous souhaite la bienvenue », a-t-il dit.