Un Canadien sur trois a fait l’objet d’une fraude financière pendant la pandémie

(EN) : Alors que la pandémie de COVID-19 se poursuit, des fraudeurs tirent profit des gens en exploitant leurs craintes et en utilisant des renseignements erronés. En fait, selon un rapport de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, un Canadien sur trois a indiqué qu’il avait été la cible d’une tentative visant à obtenir ses renseignements financiers par l’entremise de l’hameçonnage ou du piratage.

Certains stratagèmes communs comprennent des appels téléphoniques, des courriels et des messages textes demandant des renseignements personnels ou financiers, comme votre nom, votre adresse, votre date de naissance, votre numéro d’assurance sociale ou de l’information bancaire. Si vous recevez des courriels ou des messages textes non désirés ou douteux d’une institution financière, ne cliquez pas sur les liens ou les pièces jointes.


Les fraudeurs qui ont accès à vos comptes peuvent voler de l’argent, demander un prêt personnel, commander une carte de crédit ou même une hypothèque en votre nom. Vous devez savoir que votre institution financière ne vous demandera jamais des renseignements personnels, des données d’accès ou de l’information sur vos comptes par courriel ou message texte. N’oubliez pas que si vous n’établissez pas la communication avec votre institution financière, vous ne pouvez pas savoir avec qui vous faites affaire.

Si vous croyez que l’information reçue électroniquement concernant vos activités bancaires est douteuse, communiquez directement avec votre institution financière avant de prendre toute autre mesure.

 
Voici des conseils pour vous aider à protéger vos renseignements :

• Ne donnez jamais vos renseignements personnels ou financiers par courriel ou message texte. 

• Lorsque vous effectuez des transactions en ligne, inscrivez le nom de votre institution financière vous-même dans le fureteur. 

•       Soyez vigilant quant aux offres douteuses d’aide financière ou de solution rapide. Si c’est trop beau pour être vrai, ça l’est probablement.


Si vous croyez être victime d’une arnaque, d’un vol d’identité ou si vous avez accidentellement donné votre information à un escroc, vous devez : 

•     Changer vos mots de passe immédiatement, dont ceux pour vos transactions bancaires en ligne et comptes de courriel.  

•     Demander à votre institution financière de placer une alerte à la fraude sur votre compte.

•     Revoir régulièrement votre relevé de compte bancaire ou de carte de crédit pour vous assurer qu’il n’y figure pas d’activité douteuse. 

•     Commander un dossier de crédit gratuit et vérifier attentivement la présence de toute irrégularité.  


De plus, si vous êtes victime d’une fraude, vous devez :   

•  Aviser immédiatement votre institution financière. 

•   Signaler l’incident au service de police local. 

•  Communiquer avec les deux agences d’évaluation du crédit au Canada, soit Equifax et TransUnion, et demander qu’une alerte à la fraude soit ajoutée à votre dossier.   

 Communiquer avec le Centre antifraude du Canada ou consulter son site Web pour remplir un rapport en ligne.  

Vous pouvez compter sur l’Agence de la consommation en matière financière du Canada qui offre de l’information neutre s’appuyant sur des faits. Vous pouvez en apprendre davantage sur la façon de vous protéger des transactions non autorisées à canada.ca/argent.