The Flower Cart Group dépasse son objectif de financement pour une nouvelle installation

Emily Fisher
L’organisme The Flower Cart Group, qui répond aux besoins et promeut les capacités des adultes présentant une déficience intellectuelle, a reçu à la fin juin un financement de 1,1 million $ du gouvernement du Canada. Le gouvernement néo-écossais et l’Agence de promotion économique du Canada atlantique investiront pour leur part 1 million $ chacun. Ces sommes permettront à l’organisme, qui œuvre depuis plus de 45 ans, de construire de nouvelles installations afin de rationaliser ses activités, de réduire ses coûts d’exploitation et de créer un environnement de travail plus sûr et plus efficace.

« Nous sommes très enthousiastes, car aucune de nos installations actuelles n’est conforme aux normes actuelles — loin de là — ni à ce que nous devrions utiliser pour nos activités […] La structure physique de la nouvelle installation sera totalement accessible », se réjouit le directeur de l’organisme, Jeff Kelly. 


The Flower Cart Group (FCG), auparavant connu sous le nom de « Flowercart », se définit comme « un conglomérat d’entreprises sociales servant un double objectif – travailler pour fournir des opportunités de formation à l’emploi qui enrichissent la vie des participants, et ajouter de la valeur aux entreprises de la vallée ».

L’organisme offre des possibilités de travail et de formation aux adultes considérés comme ayant une déficience intellectuelle et qui résident dans le comté de Kings. Par le biais d’activités commerciales offertes sur place, telles que le travail du bois et la fabrication d’aliments dans les cuisines de co-packing, le FCG vise à aider chaque participant à atteindre des aptitudes professionnelles.

         Une campagne de 5,8 millions $


En 2018, le FCG a lancé la collecte de fonds « Building Opportunities » afin de construire un nouveau bâtiment pour rassembler toutes ses activités sociales et ses programmes. L’organisme espérait récolter 5,8 millions $ et en était déjà à 60 % de son objectif, dont 17 % assurés par le groupe lui-même.

Grâce aux fonds obtenus du gouvernement fédéral dans le cadre du volet « Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives » du programme d’infrastructure « Investir dans le Canada », ainsi qu’aux fonds obtenus de la province et de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA), The Flower Cart Group a dépassé son objectif.
 

Le directeur de l’organisme, Jeff Kelly, souligne toutefois que ce montant était en train d’être reconsidéré à la lumière de l’impact de la pandémie sur les coûts des matériaux de construction.
La nouvelle installation aura une superficie de 23 000 pieds carrés et sera entièrement de plain-pied, avec une construction en béton armé et une charpente métallique. Ces améliorations renforceront l’infrastructure communautaire et offriront davantage de possibilités d’emploi à temps partiel aux personnes présentant des déficiences intellectuelles. L’organisme espère également voir une augmentation du bénévolat dans la communauté et chez les participants.

Une meilleure accessibilité pour les participants


« Ça fait longtemps que l’on parle d’une nouvelle installation », souligne la responsable des services à la personne du Flower Cart Group, Melissa Jackson.

« Nous avons essayé d’impliquer les participants autant que possible dans le processus de planification. Il a été très agréable de faire entendre leur voix! Ce bâtiment est pour eux, alors faisons en sorte qu’il soit aussi efficace et accueillant que possible », se réjouit-elle.

Melissa Jackson souligne qu’en ce moment, « nous sommes limités par le seul fait que le bâtiment est situé à différents niveaux. Notre rampe était un ajout et elle n’est pas très facile à utiliser de manière autonome, mais c’est mieux que de ne pas avoir de rampe du tout… J’ai vraiment hâte que nous soyons tous sur un seul niveau! Ce sera plus accessible pour les futurs participants et pour les participants actuels ».

Jeff Kelly souligne que l’organisme « continue à travailler agressivement » dans l’objectif que les travaux débutent cet été : « D’ici la fin de l’été, cela fera trois ans que nous menons cette campagne [Building Opportunities], ce qui est une bonne échéance pour avoir atteint notre objectif. Nos participants sont tellement enthousiastes et attendent avec impatience la perspective d’une nouvelle installation, et la communauté le veut, donc nous faisons de notre mieux pour que le projet démarre le plus tôt possible! »