On charge un bateau de pêche à Petit-de-Grat le 1er mai 2019, en préparation pour mettre à l’eau les bournes à homard. Normalement ce travail se ferait le 30 avril.

La pêche au homard 2019 : Isle Madame et les environs

ISLE MADAME : La pêche au homard dans la zone de pêche 29 n’a pas débuté tel que prévu cette année. Un vent fort du noroît (nord-ouest) n’a pas permis aux pêcheurs de mettre les casiers (les bournes à Petit-de-Grat) à l’eau le 30 avril comme est la pratique dans cette zone. Cette activité a été remise au premier mai et la première prise de homards a eu lieu le 2 mai. Donc, une journée de retard au tout début de la saison. Les pêcheurs espèrent que ça sera la seule et unique journée perdue pour la saison. Pour eux c’est assez simple, pas de pêche, pas de revenu.

La saison de pêche au homard soulève toujours deux questions importantes, répondues dès les premiers jours de pêche. Est-ce qu’il y aura du homard cette saison-ci et quel sera le prix payé aux pêcheurs? Les réponses à ces questions sont maintenant connues pour la saison 2019. Les premières prises du 2 mai ont été aussi bonnes que par les années récentes, soit entre 2 000 et 2 500 livres par bateau. Et quant au prix, il se situait à 7,50 $ la livre. Est-ce que le prix se maintiendra est une autre question qui se pose chaque année? C’est à la fin de la saison qu’on aura droit à cette réponse. Les années récentes ont vu le prix se maintenir et faire des saisons de pêche des saisons lucratives pour les pêcheurs de la région.

Ce n’est qu’une pêche qui s’échelonne sur deux mois, mais ce sont deux mois qui rapportent. Et pour cette raison, l’on voit de plus en plus de jeunes s’y embarquer. Ce sont souvent des jeunes qui suivent dans les traces du père, pêcheur. Il y a vingt ans ou plus, c’était un métier à éviter, car la ressource était moins en abondance.

Ce n’a pas toujours été des années lucratives. Il y a 20 ans, il y avait une pénurie d’homards et le prix payé aux pêcheurs était aussi beaucoup inférieur à ce qu’il est aujourd’hui. Donc, de nombreux pêcheurs de carrière ont vécu des années maigres. Le homard en abondance est arrivé quasi du jour au lendemain, on pouvait observer très peu en quantité une année et l’année suivante des prises exceptionnelles. Selon nos sources de renseignements, depuis douze ans environ, on constate que les pêcheurs connaissent des saisons très profitables.

Le commentaire qui se fait entendre assez souvent en région, sur les quais et dans les magasins du coin, est celui-ci : « Le homard est arrivé, en abondance, quasi du jour au lendemain. Il pourrait disparaître aussi rapidement. Il faudrait épargner pendant les jours gras au cas où il y aurait encore des jours maigres à venir. »

La saison de pêche au homard dans la région de l’Isle Madame annonce le printemps d’une certaine façon. Il est vrai que le printemps est déjà là depuis assez longtemps quand les casiers sont mis à l’eau, mais on dirait que le printemps renaît avec la pêche. La température devient plus clémente et on peut voir le départ des glaces et c’est aussi l’annonce que la fête des Mères approche. Nombreux sont les foyers où le homard est dégusté comme célébration de cette importante fête du printemps. Et on dirait aussi que les restaurateurs débutent, eux aussi, leur saison productive et payante. Plus il y a de homard, plus les gens sont contents.

Le cycle se poursuit et les mêmes questions seront à se poser, de nouveau, l’an prochain. Il est à souhaiter que la ressource soit abondante et pour des années à venir. La pêche dans la zone 29 agit comme moteur économique qui fait rouler, rouler, rouler.

Quelques détails supplémentaires : 

Dans la zone 29, la saison débute le 30 avril pour se terminer le 30 juin. Les pêcheurs ont droit à 250 casiers. La taille d’un homard légal mesure 84 millimètres. La taille varie entre 81 et 84 millimètres, selon la zone de pêche.