Rick Doucette, directeur général, Coastal Financial Credit Union.
Rick Doucette, directeur général, Coastal Financial Credit Union.

Entretien avec des entreprises et des organismes de la région de Par-en-Bas : La Caisse populaire se prépare à la deuxième vague de la pandémie et s’adapte aux nouvelles réalités

YARMOUTH: Le Courrier de la Nouvelle-Écosse et Ryan Robicheau ont eu le plaisir de rencontrer Rick Doucette et Sonia Ryan le 8 décembre dernier dans la salle de conférence de Coastal Financial Credit Union à Yarmouth. Rick Doucette est le directeur général de Coastal Financial Credit Union et Sonia Ryan est la gestionnaire des ressources humaines de cette caisse populaire.

Rick Doucette nous a informés que la Caisse populaire est composée de cinq succursales situées à Yarmouth, Tusket, Wedgeport, Pubnico-Ouest et Barrington. Coastal Financial Credit Union a des actifs de près de 400 millions de dollars et cette entreprise emploie 50 employés. Cette caisse populaire, comme toutes les caisses populaires appartient à ses membres.


Rick Doucette nous a confié que la Caisse populaire a été obligée de modifier toutes ses stratégies commerciales à cause de la COVID-19. La Caisse s’est engagée à appuyer ses clients à utiliser les services bancaires en ligne. Beaucoup de ses clients étaient habitués d’un service en personne et l’arrivée de la pandémie a forcé la caisse populaire d’utiliser un service qui respectait les protocoles de santé publique. La caisse populaire s’est assurés que toutes ses succursales offraient un service d’ordinateur et les clients ont été encouragés de suivre des formations de service bancaire en ligne.


M. Doucette nous a informés que la Caisse populaire avait développé un plan d’affaires en ce qui regarde la sécurité de son personnel et de ses clients. La Caisse populaire a installé des panneaux de plexiglas dans toutes ses succursales et dans ses bureaux d’affaires. La Caisse a exigé que les vacances des employés soient respectées et la Caisse populaire a toujours donné priorité à la santé mentale de ses employés. Dans cet égard, le Conseil d’administration a accordé 500 $ a chaque employé afin de les permettre chacun de poursuivre une activité qui encourage leur bien-être personnel. La Caisse populaire s’est engagée avec ses membres dès le début de la pandémie de communiquer avec ses membres pour s’assurer que le tout allait bien.

La Caisse populaire nous a informés qu’elle n’a pas profité des programmes gouvernementaux pendant la pandémie et que son focus a été centré sur l’appui à ses membres pendant ces temps difficiles.

Rick Doucette a constaté que pendant des périodes économiques difficiles que les gens ont tendance à faire des emprunts pour survivre. Pendant la pandémie, il s’est aperçu que les gens ont pu épargner des argents et que certains secteurs de l’économie ont vécu une croissance, tels que le secteur immobilier. M. Doucette a été beaucoup encouragé par la promotion de l’achat local. Cette promotion a eu un effet significatif sur l’économie locale.

En ce qui regarde les méthodes de marketing de la Caisse populaire, Rick Doucette a voulu souligner que la Caisse populaire est toujours là pour appuyer ses membres. En effet, l’appui à ses membres a toujours fait partie de son mandat.

La principale leçon que la Caisse populaire a retenue de l’expérience de cette pandémie a été le suivant : la gentillesse envers ses membres est toujours plus importante que la perfection de services. La Caisse a été obligée de réagir à un nombre de défis d’une manière rapide et d’une manière respectueuse.

Rick Doucette a terminé son entrevue en parlant des opportunités pour le futur que cette pandémie aurait pu créer. Il est convaincu que nous sommes tous sur un pied d’égalité et en sortant de cette pandémie, il s’attend que cette expérience nous aura rendus plus forts et prêts à accepter les défis que nous allons rencontrer dans le futur.