Wanda Devine, propriétaire de Dennis Point Cafe & Restaurant.  
Wanda Devine, propriétaire de Dennis Point Cafe & Restaurant.  

Dennis Point Cafe & Restaurant réagit à la pandémie causée par la COVID 19

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST-le-BAS : Un des secteurs économiques de la région qui a beaucoup souffert pendant la pandémie actuelle a été le secteur des restaurants dans notre province et dans notre région. Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir pendant notre dernière visite à Pubnico-Ouest de rencontrer Wanda Devine, une jeune entrepreneure de la région qui est propriétaire depuis mars 2020 du Dennis Point Cafe & Restaurant. Ce café-restaurant a été créé par Vernon d’Éon, le père de Wanda Devine et M. d’Éon après plusieurs années de service dans la vente de matériel de pêche et de service de restauration ont décidé de prendre sa retraite. Ce restaurant-café est ouvert depuis 2004.

Wanda Devine nous a informés qu’immédiatement après qu’elle est devenue propriétaire de ce restaurant, elle a dû fermer ses portes au public afin de respecter la fermeture des entreprises non essentielles imposée par la Santé publique de la Nouvelle-Écosse. Selon Wanda Devine, son restaurant est resté fermé jusqu’à la fête des Mères dans le mois de mai. Dans la période pré-COVID-19, Dennis Point Cafe & Restaurant était responsable pour l’embauche de 25 personnes et à l’heure actuelle, il y a un personnel de 18 personnes, la plupart étant des gens de la région qui travaillent dans ce local.


Wanda Devine et son équipe ont décidé dans le mois de mai d’offrir un service de plats à emporter. Les clients qui voulaient, pouvaient faire une commande par téléphone et ils pouvaient ramasser leur commande sans sortir de leur voiture. Wanda Devine nous a informés que l’édifice actuel avait été construit avec ce service en vue et que ce service n’avait jamais été utilisé. Wanda d’Éon a constaté que la première journée qu’elle a rouvert son restaurant la participation du public était incroyable et très positive. Wanda Devine nous a partagés qu’elle a pu ouvrir son restaurant pour service en personne vers la mi-juillet et cette ouverture a été possible avec moins de personnes permises dans le restaurant, des heures d’opérations diminuées, et un effort de respecter les protocoles imposés par Santé publique Nouvelle-Écosse telle que la distanciation, la désinfection et le port de masques. Mme Devine a précisé que le public et les membres de son personnel se sont bien adaptés aux protocoles imposés par la province. Elle a précisé qu’elle avait enlevé plusieurs chaises et tables dans son restaurant et elle s’assure de fermer les portes au public une fois que son restaurant est rempli.


Elle nous a confié qu’elle continue à respecter les protocoles de Santé publique pendant la deuxième vague et elle a indiqué qu’elle est même plus rigide à s’assurer que le public et son personnel respectent le sérieux de la pandémie. Pour l’aider à naviguer à travers la pandémie, elle a profité de deux programmes d’appui gouvernemental. Ces programmes sont la subvention salariale et le fonds d’aide et de relance régionale (FARR). Mme Devine a constaté que ces deux programmes ont été bien appréciés par son entreprise.


Wanda Devine a noté que ses clients ont dépensé moins d’argent que dans le passé, la cause étant que la fréquence de visite de ses clients était beaucoup réduite.


En ce qui concerne la promotion et le marketing de son entreprise, Wanda Devine nous a informés qu’elle utilise les médias sociaux tels que Facebook et Instagram. Elle nous a également informés que des panneaux routiers ont été installés dans les alentours pour faire la promotion de son entreprise. 


Une des grandes leçons que Wanda Devine a apprise lors de cette pandémie est l’importance de respecter les consignes de Santé publique. Elle a avoué qu’elle avait un grand respect pour le Docteur Strang, médecin hygiéniste en chef de la Nouvelle-Écosse.


En ce qui concerne, le retour au nouveau normal, Wanda Devine est de l’opinion qu’elle va continuer à faire la promotion de l’importance de la désinfection. Elle s’attend également de faire la promotion du service de plats à emporter.