Colton LeBlanc, député d’Argyle-Barrington.  
Colton LeBlanc, député d’Argyle-Barrington.  

Colton LeBlanc réagit au budget de la Nouvelle-Écosse

Norbert LeBlanc
TUSKET : La province de la Nouvelle-Écosse a présenté son budget 2021-22, le jeudi 25 mars 2021. Ce nouveau budget a été présenté par Labi Kousoulis, le ministre des Finances et en effet a été le premier budget présenté par le nouveau premier ministre Iain Rankin.

Ce budget en grandes lignes représente 1178 milliards de dollars en recettes et 12,5 milliards de dollars en dépenses, ce qui représente un déficit de 585 millions de dollars pour l’année prochaine. Il va sans dire que ce budget représente les réalités actuelles, telles que les effets de la pandémie et les demandes pour des services en santé. Pour en comprendre davantage, le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Colton LeBlanc, le député d’Argyle-Barrington le lundi 29 mars et M. LeBlanc nous a partagé ses inquiétudes au sujet du budget actuel.


Colton LeBlanc est de l’opinion que le gouvernement propose d’augmenter légèrement les dépenses dans la plupart des ministères avec l’exception du ministère de la Santé et du Mieux-être de la Nouvelle-Écosse qui vont recevoir des augmentations importantes. Colton LeBlanc nous a informés que la pandémie causée par le COVID-19 avait créé une situation difficile pour les Néo-Écossais. Colton LeBlanc a constaté que le gouvernement actuel avait annoncé la création de 250 lits pour les foyers à long terme de la province. Colton Leblanc est de l’opinion que 250 nouveaux lits ne vont pas répondre aux besoins qui existent à l’heure actuelle. Il a précisé qu’il y a 1 500 personnes qui attendent un placement dans les foyers à long terme et beaucoup de ces personnes sont en attente dans les hôpitaux de la province, ce qui cause des pressions additionnelles sur la livraison des services de santé.


Colton LeBlanc nous a partagés que son parti politique avait circulé sa position sur les besoins des aînés pour des services à long terme, dans un document, nommés Dignité pour les aînés. En ce qui regarde la position de son parti politique, il préconise la création de 2500 nouvelles chambres individuelles à travers la province. Colton LeBlanc a constaté que la création de ces nouvelles chambres va avoir un impacte sur la capacité de la province de pouvoir payer de telles dépenses. Il est de l’opinion que cet investissement pourrait coûter 465 750 000 millions de dollars. Colton LeBlanc envisage également la participation du gouvernement fédéral dans la réalisation de ce projet. Colton LeBlanc est également de l’opinion, que suite à la création de ces nouvelles chambres, il faut avoir des ressources humaines compétentes et prête à s’engager à fournir un soin à nos aînés. Ce plan envisage l’embauche d’un plus grand nombre d’infirmières, et d’auxiliaires en soins continus. Colton LeBlanc a terminé ses commentaires en parlant des prévisions budgétaires de la santé et en notant que 5 % de la population de la Nouvelle-Écosse utilise 70 % du budget de la santé, un chiffre qui représente plus de 3 milliards de dollars. Colton LeBlanc a également partagé ses inquiétudes sur les thématiques suivantes: accès aux soins primaires et accès à un médecin de famille.


Colton LeBlanc a profité de son entrevue en nous parlant des défis que se trouvent avec le ministère du Transport et de l’Infrastructure. Il a noté que dans le budget actuel, il y a 554 millions de dollars accordés à ce ministère pour remplir son mandat provincial. Colton LeBlanc a constaté qu’il y a un grand besoin pour corriger des problèmes entourant nos routes provinciales. Colton LeBlanc a mentionné que certaines routes de sa circonscription devraient être refaites et il a constaté que les inondations que nous avons eues ont un impact négatif sur nos routes, et il continue à rappeler aux autorités qu’il faut que ces routes soient réparées.


Colton Leblanc a terminé ses commentaires avec deux observations : il est content de participer dans des rencontres virtuelles avec ses collègues dans l’Assemblée législative. Il trouve que ce système permet aux députés de fonctionner pendant une pandémie. Il nous a également annoncé qu’il avait l’intention de se présenter aux prochaines élections et qu’il avait été acclamé comme le candidat conservateur pour la circonscription d’Argyle.