Jonathan Joseph, propriétaire du Argyler Lodge.  
Jonathan Joseph, propriétaire du Argyler Lodge.  

Argyler Lodge réagit à la pandémie

Norbert LeBlanc
Nouvelle-Écosse a été touché par la pandémie de la COVID-19, en particulier les restaurants et les hébergements. J’ai rencontré Jonathan Joseph, propriétaire de Argyler Lodge & Restaurant, le 24 février afin de discuter et de comprendre comment la pandémie a affecté les opérations quotidiennes de son entreprise.

Jonathan Joseph est originaire de Floride et est arrivé en Nouvelle-Écosse en 2006 pour acheter et gérer une chambre d’hôtes. Sa saison commence en avril et se termine en novembre. La salle principale offre six chambres et il y a une cabine sur le terrain. Il coordonne les activités sociales telles que les fêtes de Noël, les banquets et les événements spéciaux comme les mariages. Ceux qui souhaitent le contacter peuvent le faire en visitant sa page web (http://argyler.com) ou en utilisant les médias sociaux. 


En ce qui concerne sa stratégie commerciale, il a introduit un service de repas à emporter et de ramassage sur le trottoir. Il a admis qu’il était très occupé et qu’il avait même refusé des commandes. Il a fait remarquer que plusieurs personnes qui avaient fait des réservations d’hébergement avaient annulé et que la perte du service du traversier entre la Nouvelle-Écosse et les États-Unis avait eu un impact négatif sur son activité pendant la saison touristique. 


M. Joseph nous a dit qu’il avait demandé à ses employés de suivre les directives de Santé publique, et il est très heureux qu’il n’ait pas été forcé de licencier un seul de ses employés. Pendant la deuxième vague de la pandémie, il a investi une somme considérable dans l’achat de purificateurs d’air pour son restaurant et ses chambres. En cette période de confusion et d’incertitude, M. Joseph est reconnaissant au gouvernement fédéral pour son programme de subventions salariales. Il a trouvé ce programme très utile pour son entreprise et pour ses employés.


Il a remarqué que ses clients ont généralement continué à dépenser de l’argent et a ressenti l’esprit communautaire pour soutenir les entreprises locales, ce dont il est reconnaissant. 


Jonathan Joseph a constaté que Tourisme Nouvelle-Écosse a été un outil de grande valeur pour faire la promotion de son entreprise. Pendant cette période, il a appris l’importance de la diversification des produits et des services et il estime que cette diversification a joué un rôle important dans la survie de son entreprise.  


Jonathan Joseph a conclu son interview en nous parlant du succès de ses purificateurs d’air. Il espère continuer à les utiliser dans la nouvelle normalité et il a conclu en disant qu’il est impatient de revenir à une routine régulière et il a admis que le contact humain de ses clients lui manquait.