Janine Lacroix, représentante régionale du RANE à l’Isle Madame, qui présente le prix May Bouchard à Yvon Samson.
Janine Lacroix, représentante régionale du RANE à l’Isle Madame, qui présente le prix May Bouchard à Yvon Samson.

Yvon Samson : récipiendaire du Certificat May Bouchard 2019

HALIFAX : Lors de son AGA du 21 novembre dernier, le Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse (RANE) a remis le Certificat May Bouchard à Yvon Samson pour son dévouement et engagement à l’Acadie de la Nouvelle-Écosse.

     À la fin de ses études à l’Université Sainte-Anne en 1978, Yvon Samson travaille comme agent de développement communautaire de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse dans la région d’Argyle. En 1980, il est embauché comme agent de promotion des langues officielles au Secrétariat d’État du Canada à Ottawa, puis comme chef des opérations du Programme Hospitalité Canada. En 1985, il devient directeur général de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse puis de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada à Ottawa.

     Il figure parmi les membres fondateurs du Congrès Mondial Acadien. De 1988 à 1999, il en assure la vice-présidence nationale puis il assume la présidence du comité organisateur du CMA 2004 pour la région de Richmond.

     De 1991 à 1996, en plus de son travail professionnel, Yvon Samson s’affaire à la mise en œuvre de la campagne de financement pour la construction du centre communautaire culturel La Picasse, qui ouvre officiellement ses portes en 1997 à Petit-de-Grat. C’est à ce moment qu’il décide de revenir dans son village natal pour y travailler comme consultant en développement organisationnel. Il assume, au cours des ans, la directiongénérale,laprésidence et la trésorerie. Depuis 2016, il en assure de nouveau la présidence.

     Depuis son retour dans son berceau acadien, Yvon Samson s’est engagé bénévolement dans sa communauté. De 1997 à 2004, il devient le premier président élu du Conseil scolaire acadien provincial de la Nouvelle-Écosse. De plus, il se réjouit d’avoir initié en 2002 un fonds d’investissement de deux millions de dollars destiné, jusqu’à ce jour, à soutenir l’activité économique régionale dont une vingtaine d’entreprises bénéficient dans la région de l’Isle Madame; de même, il crée l’Administration portuaire de Petit-de-Grat dont il est président et gestionnaire. Visionnaire, il met sur pied, au fil des ans, de nombreux autres projets d’infrastructures au service de la communauté acadienne.

     Également, depuis quatre ans, il offre ses services bénévolement à ALIANCO, association acadienne de traduction en Atlantique, d’abord comme vice-président puis à la présidence depuis deux ans.

     Sous son initiative au cours des dernières décennies, plusieurs associations ont vu le jour : les Jeux de l’Acadie, les radios communautaires au Canada, l’Assemblée des aînés du Canada et le Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse. En 1994, May Bouchard demandait lors d’un forum « Nous autres, les vieux, quand est-ce qu’on va avoir une association? » C’est ainsi qu’Yvon Samson forma un comité et élabora une constitution. Le RANE fut fondé en décembre 1994 et son incorporation fut approuvée en avril 1995. Il est fier de fêter les 25 ans du RANE sachant que May Bouchard lui témoigne encore sa reconnaissance.

     Retraité depuis peu comme gestionnaire du Service en développement économique communautaire pour le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse, Yvon Samson faisait partie des précurseurs du Réseau national. Il y a 19 ans, il prenait part aux travaux faisant naître l’organisme pour lequel il s’est dévoué.