Warren Perrin avec la Proclamation royale de la Reine Elizabeth en 2003.  
Warren Perrin avec la Proclamation royale de la Reine Elizabeth en 2003.  

Warren Perrin, légende vivante

Lucien Comeau
Lucien Comeau
LOUISIANE – Les 500 000 Cajuns de la Louisiane sont uniques avec leurs héritages acadien, français et créole, mais l’usage de leur langue se perd peu à peu de génération en génération. Certains, comme Warren Perrin, se battent pour la préserver et perpétuer leurs traditions.

Warren Perrin est écrivain, avocat et leader distingué qui à grandement contribué au peuple acadien et cajun. Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a récemment eu l’occasion de discuter avec M. Perrin, et d’en apprendre davantage sur son histoire et son parcours. 


Écrivain et ami de l’Acadie et des Cajuns, il contribue à sa communauté et à la diaspora. Grâce à la collaboration avec la Société Nationale de l’Acadie, les gouvernements du Canada et de la France, des avocats et des historiens, Warren Perrin a réussi à obtenir la Proclamation royale de la Reine Élizabeth. Cela a permis pour la première fois la reconnaissance des torts historiques infligés aux Acadiens par la Couronne et l’établissement d’une Journée de commémoration, le 28 juillet de chaque année. 


Quand il était jeune, Warren Perrin se souvient que le français était la langue dont il parlait avec son frère et son père lorsqu’ils étaient au champ. « Dans la maison, on parlait en anglais après la Deuxième Guerre Mondiale. Selon mon père, il est parti pour la guerre cajun, mais lorsqu’il est revenu, il était américain. Pour les vétérans cajuns, qu’on appelait des Frenchies, c’était la première fois qu’ils se sentaient inclus dans le pays », raconte M. Perrin. D’après Warren Perrin, c’est cette histoire de son père qui a fait qu’il se sentait plus américain que Cajun. Cependant, il était toujours obligé de parler français avec ses grands-parents.


C’est lors d’un stage en droit que s’est éveillé son intérêt pour la généalogie, l’histoire des Acadiens et Beausoleil Broussard. Devenu avocat, sa clientèle préférait parler en français de leurs affaires et ces interactions ont fini par l’impliquer avec le Council for the Development of French in Louisiana. Durant cette période, le conseil a décentralisé l’organisme pour réduire la perception d’élitisme dont elle souffrait, ouvrant la porte à des festivals de musique, des foires et l’établissement de musées dans les communautés. 


Il travaille toujours bénévolement avec une communauté légale d’environ 100 membres et d’autres avec un intérêt commun francophone à des collectes de fonds pour des projets, des voyages et des bourses d’études. Ils ont également contesté et gagné contre l’État qui voulait fermer le programme d’immersion en Louisiane. À présent il prévoit publier un livre au sujet de la légende des Raging Thirteen en novembre qui traite de la culture de l’équipe de musculation de l’Université de la Louisiane. Ce livre met l’accent sur l’entraînement de la force pour les équipes de football. 


Le Musée acadien à Erath fut réalisé au début des années 1990 avec l’aide de deux Canadiens, René Babineau et Wilfred Doucet (décédés). M. Perrin continue de recevoir plusieurs dons en argent, des articles, des livres et des peintures des membres de la communauté qui veulent assurer l’héritage acadien et cajun. Il est souvent invité à donner des séminaires et entrevues. Le musée travaille également sur un projet intitulé Frenchies qui traite de 100 entrevues avec des soldats ainsi que la création de podcasts de leurs expériences pendant la Seconde Guerre mondiale.


Warren Perrin nous invite en Louisiane pour visiter le Musée acadien, ou sur le site web Living Legends qui commémore et honore le patrimoine acadien et cajun de la Louisiane. Si vous souhaitez être informé au sujet des nouvelles et des évènements, des festivals, de l’histoire et du tourisme, visitez le site web du Musée acadien à l’adresse : www.acadianmuseum.com. Inscrivez-vous pour recevoir le bulletin La Parole, envoyez votre nom et adresse électronique à : darylinb@plddo.com