Colette Deveau, à droite, a présenté la mise à jour à la vingtaine de personnes présentes pour l’occasion.
Colette Deveau, à droite, a présenté la mise à jour à la vingtaine de personnes présentes pour l’occasion.

Une mise à jour du Plan de développement économique 2019-2023 pour Clare

Richard Landry
POINTE-de-l’ÉGLISE : Colette Deveau, agente de développement économique, d’employabilité et d’innovation auprès du Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ) en Clare, a présenté une mise à jour du Plan de développement économique communautaire durable 2019-2023. La mise à jour annuelle a eu lieu le vendredi 28 février au Centre Louis-E.-Deveau sur le campus de l’Université Sainte-Anne.

     Le Plan a été créé en 2018 lors d’un processus de consultation auprès de la population de Clare. L’agente Deveau a travaillé de près avec les membres du Comité directeur composé de leaders, de représentants d’organismes communautaires et de partenaires. Ce groupe vise la communication ouverte tout au long de la mise en œuvre du Plan. L’agente est venue faire le point sur les progrès et défis de la mise en œuvre par les partenaires de nombreux projets et d’initiatives du Plan.

     Le Plan comprend six volets : migration et immigration, éducation et formation continue, santé, jeunesse et entrepreneuriat jeunesse, tourisme et arts et culture. Il représente deux créneaux : de créer les conditions nécessaires pour la création d’emplois durables et d’inciter la municipalité à faire le virage vers le développement durable. Il y a aussi six axes découlant de ces créneaux. Mme Deveau a présenté les activités des axes pour chaque créneau et volet, donc beaucoup de détails.

     Elle a rapporté sur les projets économiques de la région. Il y a eu d’abord trois nouveaux centres établis à l’Université Sainte-Anne, le Centre de recherche et d’innovation sur la qualité du homard, le Laboratoire d’études sur la petite enfance et le Laboratoire de recherche vinicole. Il y a aussi eu la création d’un nouveau poste à l’Université, celui d’agente de liaison à l’industrie et à la communauté en vue de faciliter les relations liées à la recherche et à l’innovation entre tous les intervenants de l’Université et de la communauté.

     Pour ce qui est de l’Écoparc municipal, la municipalité est en discussion avec un groupe du secteur privé pour vendre le parc à Meteghan, l’ancien site d’E.M. Comeau. En tourisme, la municipalité appuie les entreprises locales en incorporant leurs produits lors d’activités et d’évènements et en faisant le marketing et la promotion. La municipalité a aussi réussi à apporter la technologie moderne de fibre optique en Clare. L’amélioration de l’accès à l’Internet dans la région favorisera l’innovation et l’interactivité pour les entreprises et les particuliers ainsi que pour les investisseurs, ce qui apportera de nouvelles possibilités économiques dans la région.

     Un comité de travail a été mis sur pied par la Société acadienne de Clare (SAC) visant la création d’un centre scolaire-communautaire, composé de : Allister Surette (Université), Pam Doucet (municipalité) Suzanne Saulnier (petite-enfance), Colette Deveau (CDÉNÉ) et Natalie Robichaud (Société acadienne de Clare). Les membres se sont rencontrés plusieurs fois. Il y a eu des rencontres avec le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP) et des communications avec le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance. La SAC a embauché le consultant Jean-Guy Vienneau pour réaliser des recherches et une étude de la situation et des besoins en Clare. Mme Deveau a réalisé un inventaire détaillé des infrastructures communautaires existantes dans la région. Il en résulte que la demande pour un centre scolaire-communautaire sera bientôt soumise à Patrimoine canadien. Le site de la nouvelle école où ce centre sera situé a été approuvé et annoncé en janvier dernier. Il sera sur le site de l’ancienne école Jean-Marie-Gay à Saulnierville.

     L’agente du CDÉNÉ a rapporté aussi sur les activités menant au choix de la région du Sud-Ouest pour accueillir le prochain Congrès Mondial Acadien en 2024. Le Bureau de direction du Comité organisateur est présentement composé d’Allister Surette (président), Natalie Robichaud (vice-présidente pour Clare), Chris Frotten (vice-président pour Argyle) et Nadine Comeau (secrétaire-trésorière) en attendant le choix des autres membres du Conseil d’administration.

     L ’équipe du Gran Fondo et le département du Tourisme de la municipalité ont travaillé à l’organisation de l’évènement avec un nouveau trajet pour les cyclistes. De nouvelles activités ont été introduites pour le printemps et l’été, dont le yoga à la plage, les cerfs-volants à Mavillette, le grattage de coques, entre autres. La municipalité a aussi travaillé à un projet d’amélioration des lieux publics, avec des fonds de l’APECA, visant quatre parcs : Pointe-à-Major, Mavillette, Cap Sainte-Marie et Le Fourneau, ainsi que le Centre des anciens combattants à Saulnierville, le tout en préparation pour le Congrès Mondial Acadien en 2024.

     Le CDÉNÉ continue de participer au comité Starlight Development en appuyant les partenaires impliqués dans l’avancement et la durabilité du projet de découverte du ciel nocturne et des astres; le site situé à Tusket. En 2019, le comité a fait une demande pour renouveler la désignation de l’UNESCO et a obtenu la nouvelle désignation. On vise l’établissement d’un club de jeunes astronomes en Clare. Il y a eu la continuation des Nuits Stella en Clare, une expérience touristique d’observation d’étoiles et des activités d’interprétation menées par Paul Lalonde le long de la côte et dans le P’tit-Bois.

     L’agente du CDÉNÉ a continué l’appui à la Colonie de la jeunesse acadienne (CJA) dans la soumission de diverses demandes de fonds de trois sources (fédérale et provinciale) et dans la préparation de divers rapports et documents. Elle a appuyé également le groupe au niveau de la gouvernance interne et au niveau de la gestion des yourtes À la belle étoile. La CJA reçoit des fonds permettant la création de sept emplois d’été.

     Trois entités nationales ont créé une alliance stratégique afin d’intervenir en petite enfance pour les communautés acadiennes et francophones. Elles explorent des solutions novatrices dans le but d’améliorer l’accès aux services de qualité en français pour la petite enfance. Une autre entente entre cinq entités dans la province vise à mettre en œuvre des projets concrets afin d’accroître les espaces dans les garderies et services à la petite enfance francophones dans la province. Un plan de développement entrepreneurial multi-phase de la petite enfance a été élaboré par le CDÉNÉ. L’agente travaille aussi à l’organisation de discussions par la province sur les défis des parents face aux services de garde dans les régions rurales. L’Université Sainte-Anne offre toujours un programme en petite enfance avec un nouveau certificat de Leadership en petite enfance.

     Les membres de l’Équipe du CDÉNÉ en Clare apportent leur appui à la Société Édifice Sainte- Marie de la Pointe qui vise à acquérir et à rénover l’église Sainte-Marie pour en faire un monument au peuple acadien de Clare.

     Le CDÉNÉ a coordonné et organisé des séances de formation pour le Transport de Clare. Il s’agissait d’ateliers sur les finances et sur la gouvernance. Le Conseil a participé au tout premier Salon des bénévoles avec plusieurs groupes sans but lucratif de la région afin de trouver des bénévoles. Une représentante de Volunteer NS a offert un atelier sur les bénéfices du bénévolat.

     La Société acadienne de Clare a coordonné le projet de panneaux d’arrêt bilingues avec des élèves de l’École secondaire de Clare. La Société a aussi offert une animation, surtout aux femmes et jeunes femmes, sur une meilleure compréhension de la représentation politique, surtout au niveau municipal.

     L’agente a fait le point sur plusieurs autres projets réalisés dans la région, notamment dans le domaine de l’immigration, les mini-camps sur l’entrepreneuriat qui ont lieu dans les écoles de la région, une journée-carrières à l’École secondaire, le Salon de l’emploi en Clare, l’appui à la Villa acadienne dans son projet de construction d’une nouvelle Villa, une recherche sur la possibilité d’établir une résidence de bien-être et d’inclusion pour des adultes ayant des besoins spéciaux, entre autres.

     Les membres du Comité directeur du Plan économique sont : Ronnie LeBlanc (préfet de la municipalité), Kenneth Deveau (vice-recteur, Université), Natalie Robichaud (Société acadienne de Clare), Pam Doucet (développement communautaire, municipalité), Larry Peach (tourisme, municipalité) et Glenda Doucet-Boudreau (secteurs femmes et santé).