Mike St-Onge, président de RDÉE Canada.
Mike St-Onge, président de RDÉE Canada.

Une entrevue avec Mike St-Onge

Norbert LeBlanc
HALIFAX : Lors du Sommet économique du Conseil de développement de la Nouvelle-Écosse, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir de s’entretenir avec Mike St-Onge.

     Mike St-Onge réside à Edmundston au Nouveau-Brunswick. Il siège depuis 2012 au conseil d’administration du Conseil économique du Nouveau-Brunswick et il est membre du conseil d’administration de Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) RDÉE Canada depuis 2014. M. St-Onge a été élu à la présidence de RDÉE Canada en septembre 2018 pour un mandat de deux ans et il est intéressé à poursuivre un deuxième mandat.

     Dans le monde des affaires, Mike St-Onge était propriétaire de sa propre société d’assurance générale qui vendait de l’assurance automobile, résidentielle, commerciale et industrielle. Il s’est retiré de son emploi en décembre 2018.

     Lors de notre entrevue avec Mike St-Onge, celui-ci a parlé des divers objectifs et projets de RDÉE Canada qui s’engage à fournir des services dans toutes les provinces du pays sauf au Québec. Un des objectifs du RDÉE est d’assurer la mobilisation, la collaboration et la cohérence des actions dans le but d’amener les communautés francophones et acadiennes à contribuer pleinement à la prospérité du Canada.

     Mike St-Onge nous a parlé de trois projets du RDÉE Canada : L ’immigration, le dossier Corridor Canada et la petite enfance.

     L’immigration : RDÉE Canada passe beaucoup de temps sur le dossier entourant les nouveaux arrivants et il est ouvert à tous les scénarios entourant les immigrants. Les dossiers des immigrants sont appuyés par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

    Dossier Corridor Canada : Le dossier Corridor Canada, section francophone est présent dans chaque province. Dans ce dossier, le RDÉE Canada s’engage à faire la promotion touristique pour les régions francophones au pays. Toutes les provinces, y compris le Québec, travaillent depuis trois ans à ce dossier. Le Corridor Canada coordonne des voyages avec des points d’intérêt dans les régions francophones du pays.

     La Petite Enfance : Le RDÉE Canada travaille sur ce dossier dans les régions francophones du pays. M. St-Onge constate qu’il y a une crise dans le secteur de la petite enfance dans nos régions francophones. Cette crise est caractérisée par le manque d’espaces, une pénurie des ressources humaines et des infrastructures inadéquates. Le projet de la Petite Enfance est une collaboration avec deux autres associations, et ce projet est chiffré à 20 millions de dollars.

     En ce qui touche les défis de RDÉE Canada, Mike St-Onge en identifie deux : les budgets et la compétition avec d’autres associations qui livrent les mêmes services.

     Il y a 15 membres au sein du Conseil d’administration de RDÉE Canada. Toutes les provinces ont un représentant sur le RDÉE sauf le Québec. Il y a trois représentants de l’Ontario et deux représentants du Nouveau-Brunswick. Allister Surette est le représentant de la Nouvelle-Écosse. Le siège social de RDÉE Canada est à Ottawa. Il y a ordinairement trois rencontres par année du Conseil d’administration avec une rencontre à Ottawa et les deux autres rencontres se tiennent dans les provinces. Le directeur général de RDÉE Canada est Jean-Guy Bigeau. Les Territoires du Nord-Ouest ont également un membre sur le conseil d’administration.