Une belle année pour la Société acadienne de Clare

Natalie Robichaud
Eh ben qu’une année peut passer vite! Voilà que 2019 arrive à sa fin. C’est toujours un plaisir de faire une rétrospective de l’année pour Le Courrier de la Nouvelle-Écosse, car on se rend compte à quel point l’année a été riche et remplie dans notre belle région de la Baie Sainte-Marie.

     L’année a été remplie d’activités, surtout dans le cadre de la préparation de la candidature pour le CMA 2024, ce qui a bien valu la peine, car la campagne a été un succès. Tout au long de l’année, la Société acadienne de Clare était partenaire dans la majorité des activités, dont la production de la comédie musicale Clare dans un soir 3 avec le Festival acadien de Clare, un colloque sur les médias francophones à l’Université Sainte-Anne en partenariat avec la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et transnationales, et une belle édition du Festival Clare-té en partenariat avec le Centre acadien de l’Université Sainte-Anne.

     Au cours de l’année, la Société acadienne de Clare a continué à parfaire son projet de faire revivre la tradition des danses câllées et a poursuivi son projet Fier et Francophone avec la coordonnatrice Anne LeBlanc. Pour ce dernier, un petit livret souvenir a été publié dans lequel on peut voir toutes les œuvres des participants. Ce projet avait lieu dans le cadre des 50 ans de la Loi sur les langues officielles.

     En juin, nous avons organisé une causerie au sujet de Cy à Mateur pour marquer les 100 ans de son décès. L’écrivaine Lise Robichaud- Lejeune a animé une conférence au sujet du personnage et Jocelyne Comeau a présenté l’historique de la famille Trahan. Puis l’après-midi s’est terminé en douceur avec un spectacle du groupe Cy. Cette activité a été possible grâce au fonds communautaire Vive l’Acadie du gouvernement de la Nouvelle-Écosse.

     La plupart des activités se sont déroulées pendant l’été et heureusement qu’il y avait les stagiaires de l’été, car il y a eu beaucoup de travail. Adrien Comeau et Evelyn LeBlanc-Joyce ont passé l’été à faire diverses tâches et à apprendre le métier de développement culturel et communautaire.

     Notre assemblée générale annuelle s’est déroulée le 1er novembre au Club de golf de Comeauville, devant un bon groupe d’environ 75 personnes. En plus de la réunion d’affaires, nous avons profité de la belle musique du jeune artiste Michael Saulnier ainsi que du lancement du recueil de poésie de Patrick Duffy.

     Le coup de cœur de l’année pour la Société acadienne de Clare a certainement été le super projet d’engagement civique avec quatre jeunes de l’École secondaire de Clare. Encadrés par la Société acadienne de Clare, ces quatre jeunes ont entamé un projet de changement de réglementation afin d’obtenir des panneaux d’arrêt bilingues dans la région. Ils se sont rendus jusqu’à l’Assemblée législative pour faire leur demande en octobre. Le projet n’est pas terminé, mais ils sont sur la bonne voie.

Les quatre jeunes engagés lors de leur visite à l’Assemblée législative. De gauche à droite : le ministre Lloyd Hines, le ministre Gordon Wilson, Crystal Madden, Gaëtan Deveau, l’honorable Stephen McNeil, Blake Thériault, Nicole Thibodeau, l’enseignant Philip Meuse et la directrice de la Société acadienne de Clare, Natalie Robichaud.