Amanda Mombourquette, préfète de la Municipalité de Richmond, discute de la pandémie de son bureau à Grand Grève, comté de Richmond. Un autre sujet qui fut discuté lors de la réunion du 26 avril 2021, traitant aussi de recensement.  
Amanda Mombourquette, préfète de la Municipalité de Richmond, discute de la pandémie de son bureau à Grand Grève, comté de Richmond. Un autre sujet qui fut discuté lors de la réunion du 26 avril 2021, traitant aussi de recensement.  

Richmond s’intéresse au recensement 2021

Robert Fougère
ARICHAT : La préfète de la Municipalité de Richmond, Amanda Mombourquette, reconnaît et sait apprécier l’importance des recensements. Elle dit avoir travaillé en développement économique pendant nombreuses années et s’être servie des données de recensement dans son travail.

C’est lors de la dernière réunion ordinaire de la Municipalité de Richmond, le 26 avril dernier, qu’elle a avancé une résolution invitant les gens de Richmond à prendre au sérieux le recensement 2021, qui est en voie de distribution au moment d’écrire ces mots.


Amanda Mombourquette a dit (traduit de l’anglais) : « En tant que personne qui travaille dans le domaine du développement économique et communautaire depuis plus de deux décennies, je sais à quel point il est essentiel et important pour les communautés d’avoir accès à des informations qui donnent une image claire de leurs réalités socio-économiques. Des statistiques, comme celles recueillies grâce au recensement, aideront à former une base sur laquelle les groupes communautaires, le gouvernement et les entreprises peuvent bâtir des arguments en faveur de projets qui ont un impact positif sur nos résidents, des politiques qui répondent à nos besoins les plus urgents et des investissements qui conduisent à la croissance économique. » 


Elle a ajouté que le prochain recensement aura lieu en mai 2021 et que Statistique Canada a demandé l’appui des municipalités dans la promotion de cette activité importante. 


Le pigiste du Courrier de la Nouvelle-Écosse, région de Richmond, a communiqué aux membres du conseil de Richmond l’importance pour les Acadiennes et Acadiens de s’identifier comme faisant partie de cette collectivité et aussi de s’identifier comme personnes ayant appris le français comme langue première ou maternelle. La préfète, Amanda Mombourquette, n’a pas tardé à inclure ce message dans son intervention auprès de la population de Richmond. Elle a écrit : « Il est important que les Acadiens se fassent connaître et soient comptés pour que les informations reflètent la réalité du comté de Richmond. Cela importe pour le développement économique et social de la région. » 


Relevant de cette discussion sur le recensement, la conseillère, représentant la région de Louisdale et des environs, allant vers la parie ouest du district, Mélanie Sampson, a souligné le fait qu’il y avait des difficultés à recruter des personnes bilingues, pour combler les postes disponibles et nécessaires afin de mener à bien cette activité de recensement.


Le site Internet de Statistique Canada en dit long sur le sujet du recensement et des emplois qui s’y rattachent. On peut lire : « Le recensement permet de dresser un portrait de la population du Canada et des lieux où nous vivons. Les données recueillies dans le cadre du recensement contribueront à faire en sorte que votre collectivité dispose des renseignements dont elle a besoin pour planifier des écoles, des garderies, des logements, des hôpitaux, des services d’urgence, des routes, du transport en commun et de la formation pour acquérir des compétences nécessaires à l’emploi.


Statistique Canada embauche actuellement environ 32 000 personnes en vue de pourvoir des postes d’agent recenseur et de chef d’équipe partout au Canada. Prenez part à un projet d’envergure : joignez-vous à l’équipe du Recensement de 2021! »