Danny Muise, le préfet de la municipalité d’Argyle.
Danny Muise, le préfet de la municipalité d’Argyle.

Réunion spéciale du conseil municipal d’Argyle

Norbert LeBlanc
TUSKET : Le conseil municipal de la municipalité d’Argyle a tenu une réunion spéciale par vidéo-conférence le mardi 23 juin dernier.

Tous les conseillers étaient présents. Danny Muise, le préfet de la municipalité a présidé la rencontre. Lori Murphy la greffière de la municipalité et Alain Muise le directeur général était également présents. La réunion était divisée en deux parties : la première partie de la rencontre était une audience publique pour considérer des mises à jour du règlement sur l’utilisation des terres et la planification stratégique de la municipalité. Cette audience publique a commencé à 18 h 30 et elle s’est terminée vers les 21 h. La deuxième partie de la rencontre a été une réunion ordinaire abrégée.


Pendant la première partie de la rencontre la municipalité a eu une discussion ouverte sur la question du règlement sur l’utilisation des terres. Plusieurs personnes de la municipalité ont participé à cette conversation et ont eu l’occasion d’exprimer leurs inquiétudes.


Pendant la deuxième session, le conseil municipal a considéré les points  3 et 5 de l’ordre du jour circulé aux membres avant la réunion. Le conseil a adopté les procès-verbaux suivants : la réunion du conseil du 9 juin et la réunion de la commission des loisirs du 16 avril dernier. En ce qui concerne la deuxième lecture de son règlement sur l’utilisation des terres et la planification stratégique, le conseil a adopté la deuxième lecture des deux documents préparés par le personnel.


Une discussion intéressante a eu lieu sur une demande d’un résident d’avoir la permission de jouer la musique à l’extérieur pour accommoder sa clientèle. Alain Muise le directeur général a expliqué aux membres du conseil le contenu du règlement existant sur le bruit. Le directeur général a rappelé au conseil le processus requis pour faire une demande d’exemption à des règlements de la municipalité.


Le conseil municipal a regardé à la question des prochaines élections municipales qui auront lieu en octobre 2020. Pendant cette élection, neuf conseillers de la municipalité seront élus ainsi que trois membres du Conseil scolaire acadien provincial. Dans un document préparé par le personnel de la municipalité, il a été noté que la municipalité avait décidé d’avoir un vote électronique en 2013. Suite à la réaction des électeurs, la municipalité est retournée au bulletin de vote pour l’élection de 2017, un système que beaucoup de monde semblait préférer. Le document préparé par le personnel a décrit les défis que le bulletin de vote peut créer. Les conseillers ont exprimé leurs inquiétudes d’un vote électronique proposé. Certains conseillers ont constaté que certains électeurs ne voteront pas à cause qu’ils ne sont pas à l’aise d’une élection utilisant la technologie. D’autres conseillers ont soulevé le fait que le vote cette année sera temporaire et aurait été causé par les effets de la pandémie de la COVID-19.


Suite à un partage et plusieurs conversations avec les conseillers présents, il a été décidé que le conseil accepte la recommandation d’éliminer le bulletin de vote pour les prochaines élections municipales et que le directeur général et le directeur du scrutin coordonnent une élection entièrement électronique ou par téléphone. En adoptant cette résolution, la municipalité s’est engagée à appuyer les électeurs dans les prochaines élections.