Photo de groupe des camarades de classe qui ont assisté à la rencontre du 40e anniversaire de la classe de 1979 de l’École NDA à Chéticamp.
Photo de groupe des camarades de classe qui ont assisté à la rencontre du 40e anniversaire de la classe de 1979 de l’École NDA à Chéticamp.

Retrouvailles de la classe de 1979 de l’École NDA de Chéticamp : amitiés renouvelées

Rosie AuCoin-Grace
CHÉTICAMP : On dit que la vie ne se mesure pas au nombre de souffles qu’on prend, mais plutôt au nombre de ces moments qui nous coupent le souffle. C’était le cas pour plusieurs participants à la rencontre du 40e anniversaire de la classe de 1979 de l’École NDA, dont l’auteur de cet article. Ces retrouvailles ont eu lieu la fin de semaine des 26 et 27 juillet à la Salle des retraités à Chéticamp.

     Étant donné que plusieurs camarades de classe ont choisi différents trajets de vie après leur 11e et 12e années scolaires, il a été décidé d’inviter tous les collègues de classe qui étaient à l’école pendant quelques années, non seulement ceux qui avaient complété leurs études secondaires en 1979. Les membres de la grande classe de plus de quarante élèves avaient donc décidé de se rencontrer tous les dix ans. Ils ont tenu promesse en 1989, de même que pour le 30e anniversaire en 2009 et encore récemment pour le 40e.

     On considère souvent que les années à l’école secondaire sont parmi les meilleurs moments de la vie. Pour certains cependant il n’y avait pas que de bons souvenirs. La vie scolaire prend fin soudainement et on se retrouve dans le monde de responsabilités. Les réunions de classe sont une bonne façon de revivre les meilleurs souvenirs des années d’adolescence et de revoir les collègues de classe.

     L’organisation de ces retrouvailles a exigé beaucoup de préparations de la part des membres du comité organisateur au fil de la dernière année. Ce sont : Evelyn Doyle, Sylvia AuCoin, Fedora Boudreau, David LeFort, Paulette Deveaux, Bernice Chiasson, Francine Poirier, Alberte AuCoin, Claire AuCoin, Louise AuCoin, Betty Ann Cormier et moi-même. À certains moments, ça ressemblait à des mini-retrouvailles avec beaucoup de rires et de bons souvenirs.

     L ’occasion tant finalement arrivée et la température était très bonne. Le comité s’est rencontré le jeudi soir pour décorer la salle. En peu de temps, on ressentait l’excitation croître et la transformation de la salle était incroyable. Le vendredi soir, les célébrations ont commencé alors que plus de trente camarades de classe venus de près et de loin se sont rencontrés à l’École NDA pour participer à une visite de l’école avec leur collègue Cyril Camus qui est aussi un ancien directeur de cette école. Pour certains, cela faisait plus de quarante ans qu’ils n’étaient pas venus dans la région et c’était spécial. La visite a ramené le groupe à plusieurs années en arrière et leur a permis de constater les nombreux changements survenus depuis leur époque.

     Après cette activité, les camarades de classe se sont rencontrés à la Salle des retraités où on leur a servi des rafraîchissements. Il y a eu une présentation de diapositives pendant plus d’une heure, présentant jusqu’à mille photos qui ont rappelé bien des souvenirs aux participants. Il y a eu beaucoup de rires ainsi que des larmes qui ont été versées. À la grande surprise des participants, chacun a reçu une clé USB, personnalisée pour l’occasion, avec une copie de la présentation de diapositives.

     Malheureusement, deux membres de la classe de 1979 ne sont plus de ce monde. Durant la présentation de diapositives, il y eu un hommage à Richard Burns, décédé le 23 décembre 1985, et à Ernest Poirier, décédé le 14 avril 2011. Une table spéciale avait aussi été dressée avec leurs photographies et des roses blanches. Plusieurs ont gardé un moment de silence pour ces copains de classe et ont partagé des anecdotes et souvenirs à leur sujet. Il y a eu beaucoup de plaisir au stand de photos et ceux qu’on appelait jadis les « clouns de la classe » n’ont pas déçu.

     Le lendemain, certains camarades de classe se sont rencontrés au terrain de golf et d’autres pour faire une marche dans l’île de Chéticamp. Tout le groupe s’est rassemblé de nouveau pour un repas au club Le Portage et ensuite pour une soirée au son du violon au Doryman Pub & Grill.

     Ce soir-là, les collègues et leurs partenaires étaient invités à un succulent souper à la dinde préparé par Wanda Chiasson et son équipe. Le stand de photos était de nouveau très populaire. Certains se sont même habillés en mi-carèmes et ont couru la Mi-Carême pour l’occasion.

     La soirée n’aurait pas été complète sans un party de cuisine. Il y avait assez de musiciens dans la salle qui ont fait un travail exceptionnel pour divertir. Réné Larade était le barman pour la fin de semaine, ce qui était approprié puisqu’il avait été enseignant pour plusieurs de ces élèves. En fin de soirée, les gens se sont quittés en parlant de la possibilité de tenir une autre rencontre d’ici dix ans.