Nicole Albright, sous-préfète de la municipalité.
Nicole Albright, sous-préfète de la municipalité.

Rencontre du comité plénier de la municipalité d’Argyle

Norbert LeBlanc
TUSKET : La municipalité d’Argyle a tenu sa rencontre mensuelle du comité plénier du conseil le 26 janvier dernier. Cette rencontre était une rencontre virtuelle et les conseillers et le directeur général ont utilisé le système de vidéoconférence Zoom afin de se brancher les uns avec les autres.


Ce sont neuf conseillers qui étaient présents pour la rencontre. Calvin d’Entremont, conseiller de Pubnico-Ouest-le-bas a envoyé ses regrets. Nicole Albright, la sous-préfète a présidé la rencontre.


Suite à l’adoption de l’ordre du jour et du procès-verbal de la réunion du 12 janvier 2021, Mme Albright a lancé une discussion sur le besoin de construire des trottoirs dans la municipalité d’Argyle. 


Mme Albright a constaté que lors des dernières élections municipales les résidents de la municipalité ont continué de demander des trottoirs dans leurs communautés. Selon Mme Albright il paraît que cette conversation apparaît toutes les fois qu’une campagne électorale est déclenchée. Ted Saulnier a expliqué au Conseil que les résidents de son district et surtout ceux qui résident dans le village de Plymouth se sentent menacés par le volume important du trafic. De sa part, Alain Muise, le directeur général de la municipalité d’Argyle a informé le Conseil que la dernière fois que la municipalité a construit des trottoirs, la province de la Nouvelle-Écosse payait 87 % des coûts et la municipalité était responsable pour 13 % des coûts. Alain Muise a ajouté que les coûts associés à la construction des trottoirs étaient très élevés. Les discussions sur ce thème se sont terminées avec une demande que la municipalité fasse une recherche sur les politiques des autres municipalités sur la construction des trottoirs. 


Suite aux discussions pour regarder à la question de construire des trottoirs en région, M. Muise a présenté une mise à jour des états financiers de la municipalité pour la période se terminant le 31 décembre 2020. Dans son rapport assez détaillé, Alain Muise a annoncé que le secteur de finances de la municipalité avait réussi à ramasser autant d’impôts fonciers en date du 31 décembre 2020 qu’il avait ramassé en 2019 et que la pandémie ne semblait pas avoir un impact négatif, en ce qui concerne la capacité des contribuables de payer leurs taxes. Le directeur général a terminé sa présentation en indiquant qu’il s’attend que la municipalité va terminer son exercice financier en date du 31 mars 2021 avec un surplus dépassant le 200 000 $. Il a également noté qu’une grande dépense que la municipalité devrait payer en 2021 est les dépenses associées à la construction du nouvel édifice administratif. Il a quand même conclu que la municipalité était en bonne condition financière. 


Une discussion a eu lieu au sujet de la construction de puits communautaires. Cette discussion a été soulevée par Guy Surette, conseiller du district 4. M. Surette a exprimé les inquiétudes exprimées par les résidents de son district au sujet des sécheresses des dernières années. Une discussion importante a eu lieu sur la construction et les défis des puits communautaires. 


Nicole Albright a présenté trois ébauches de politiques possibles pour la municipalité. La première ébauche était une politique qui traite le comportement du personnel, y inclut la direction générale. La deuxième politique était une politique traitant des mesures disciplinaires pour le personnel. La troisième politique qui a été présentée au conseil pour leur considération était une politique centrée sur le fond d’urgence de la municipalité.