De gauche à droite : Sandra d’Entremont, Elaine Thimot, Jean d’Entremont et Lisa Berthier.  
De gauche à droite : Sandra d’Entremont, Elaine Thimot, Jean d’Entremont et Lisa Berthier.  

Reconnaître Mme Jean d’Entremont, militante pour les droits des acadiennes

Claire Gabriot
PUBNICO-OUEST : Mme Jean d’Entremont est reconnue pour ses efforts sur les causes des femmes acadiennes et francophones. Une soixantaine des membres de l’Association des Acadiennes d’Argyle et quelques membres de l’Association Madeleine LeBlanc de Clare se sont rassemblées pour l’occasion, le mercredi 8 juillet à la salle de la légion de Pubnico-Ouest.

Dans le respect des mesures sanitaires COVID-19, les participantes ont dégusté un souper local préparé par le restaurant Red Cap. Elles ont ensuite écouté une présentation donnée par Jean sur la maison de transition Juniper House et le Tri-County Women’s Centre, dans lesquels Jean s’investit depuis des années. Ces deux organismes locaux offrent des services aux jeunes femmes et aux femmes victimes de violence. 


Mme Sandra d’Entremont, présidente de l’Association des Acadiennes d’Argyle, a ensuite pris la parole pour reconnaître le travail inestimable de Jean dans l’avancement de la condition des femmes acadiennes et francophones. Elle a rappelé que Jean a été présidente de l’Association des Acadiennes d’Argyle de 2001 à 2008 et de 2011 à 2014.


Au niveau provincial, Jean a été présidente de la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) de 2008 à 2010 et de 2014 à 2019. Au niveau national, de 2007 à 2008, elle a été la représentante de la Nouvelle-Écosse sur le Conseil d’administration de l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC). Elle y a travaillé sur les dossiers des personnes aidantes, de la violence, de la pauvreté et de l’immigration.


En 2008, Jean a travaillé sur des initiatives d’équité socio-économique en faveur des femmes acadiennes et francophones en situation minoritaire dans les provinces atlantiques, auprès du Conseil d’administration de Femmes Équité Atlantique.


Le 30 avril 2009, une cérémonie à Province House à Halifax a installé Jean dans ses nouvelles fonctions de présidente du Conseil consultatif sur la condition féminine de Nouvelle-Écosse, ce qui a fait d’elle la première femme acadienne francophone à siéger à ce poste.


Jean a aussi participé à plusieurs reprises au Sommet des femmes dans le cadre des Congrès mondiaux acadiens entre 2009 et 2019.


Les engagements de Jean s’étendent aussi à d’autres causes. Elle a été présidente du Comité des Ainé.e.s de la région d’Argyle, bénévole au Musée des Acadiens des Pubnicos et au presbytère de Pubnico-Ouest.


Au fil de la soirée, d’autres personnes ont pris la parole, tel Mme Elaine Thimot et Mme Lisa Berthier, co-présidentes de la FFANE, Mme Glenda Doucet-Boudreau, présidente de l’Association Madeleine LeBlanc et secrétaire de la FFANE, ainsi que Mme Micheline Gélinas, directrice générale de la FFANE.  


Mme Jean d’Entremont n’a cessé de défendre les droits des femmes acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse et de militer pour des services en français de qualité et en nombre suffisant pour les femmes et leurs familles. Les femmes de la région d’Argyle et de la Nouvelle-Écosse lui sont grandement reconnaissantes.