Billy Joyce devant son micro dans le studio de Radio Richmond, au début septembre, parle du projet de rénovation avec le pigiste de la région.
Billy Joyce devant son micro dans le studio de Radio Richmond, au début septembre, parle du projet de rénovation avec le pigiste de la région.

Radio Richmond, un projet de mise à jour

Robert Fougère
PETIT-de-GRAT/RICHMOND : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse s’est entretenu avec Billy Joyce, directeur, vendeur et animateur à Radio Richmond, afin d’en apprendre davantage sur les changements, les améliorations et les aménagements qui sont en voie d’accomplissement chez Radio Richmond limitée. Cette radio communautaire, au 104,1 FM, est en ondes depuis 2009 et selon son directeur, il fallait mettre à jour plusieurs pièces d’équipement.

     Un projet d’envergure a été développé, et des sommes intéressantes ont été obtenues afin de garder à jour cette importante infrastructure pour la communauté acadienne et francophone. Billy Joyce nous a dit : « Le projet vise à mettre à jour le système d’éclairage sur la tour et à remplacer l’émetteur actuel par un émetteur numérique. Le remplacement de cescomposantesentraînerades économies considérables aux coûts d’électricité. »

     Le projet permettra aussi de remplacer des équipements brisés ou désuets afin de continuer à servir adéquatement la population visée. Parmi ces équipements, M. Joyce a mentionné des ordinateurs, des écouteurs, un micro, des amplificateurs et autres.

     Le projet, d’une valeur totale de 129 000 $ a déjà obtenu l’aide de la Caisse Populaire St. Joseph de Petit-de-Grat qui a approuvé le versement de 10 000 $ au projet. Patrimoine canadien a consenti une contribution de 50 % et un programme de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique doit assumer 40 % de la note. Il revient à la région locale de s’acquitter des 10 % restants. La Radio sera aussi mise à contribution, a indiqué le directeur.

     M. Joyce est très content de l’obtention de ce projet et il en remercie vivement les bailleurs de fonds. Il ajoute : « Ce projet aidera à diminuer nos dépenses mensuelles tout en assurant de l’équipement à la fine pointe de la technologie, à la hauteur de celui utilisé dans l’industrie radiophonique. Le projet permettra d’améliorer la rentabilité de la radio afin d’assurer qu’on puisse continuer à œuvrer à la promotion et à la préservation de la culture acadienne et de la langue française dans le comté de Richmond et les régions avoisinantes. »