Hubert d’Entremont.
Hubert d’Entremont.

Profils d’employés à la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse : Hubert d’Entremont

HALIFAX : Selon Hubert d’Entremont, gestionnaire d’établissement et agent de liaison avec la communauté acadienne et francophone, les services linguistiques sont essentiels afin de fournir les meilleurs soins aux patients.

     Hubert d’Entremont travaille dans le secteur des soins de santé depuis près de 40 ans.

     Il apporte une expérience variée au secteur des soins de santé, puisqu’il a travaillé comme infirmier-éducateur et superviseur, il a élaboré et présenté des programmes d’éducation destinés aux ambulanciers paramédicaux, il a géré des services d’urgence préhospitaliers, et il a travaillé au sein de tels services.

     Il est actuellement gestionnaire d’établissement à l’hôpital général de Digby et le responsable du secteur pour ce qui est des soins de rétablissement.

     En plus de ses nombreux rôles et responsabilités, Hubert d’Entremont a accepté d’être l’agent de liaison avec la communauté acadienne et francophone dans le secteur Ouest de la Régie.

     Il travaille donc avec la consultante provinciale des services en français et les autres agents de liaison pour mettre en œuvre le plan de services en français de la Régie.

     Le plan décrit les services que la Régie offre actuellement en français et les projets en cours déterminés en collaboration avec les partenaires au sein des collectivités acadiennes et francophones.

     « Je peux aider nos professionnels à mieux connaître les ressources qu’ils ont à leur disposition quand ils offrent des soins aux patients », a déclaré Hubert d’Entremont, qui souligne aussi l’importance de ces services pour la population.

     « Il est essentiel que toute personne puisse communiquer efficacement dans une langue avec laquelle elle est à l’aise, quand survient une crise dans sa vie. »

     Selon Hubert d’Entremont, les services linguistiques sont essentiels pour toute personne qui fait appel aux services de santé. « Ils sont importants pour la population francophone et les populations qui parlent une autre langue que le français et l’anglais.

     Il est essentiel que les professionnels des soins de santé comprennent bien les symptômes des patients pour offrir des soins adéquats et sécuritaires. »

     En plus de son rôle d’agent de liaison avec la communauté acadienne et francophone, Hubert d’Entremont fait des efforts pour recruter des étudiants et des fournisseurs de soins de santé francophones pour le secteur Ouest.

     « Entretenir un lien collaboratif avec le directeur du programme préparatoire en sciences de la santé de l’Université Sainte-Anne s’est avéré profitable et cela a permis par le passé d’accueillir des étudiants inscrits à ce programme comme bénévoles à l’hôpital de Digby », a-t-il déclaré.

     Hubert d’Entremont est passionné par l’offre de services en français. Ce qu’il espère pour la progression des services en français est simple.

     « La constante est de continuer la sensibilisation au soutien que nous pouvons offrir en français.

     « Le plus important, c’est que les gens reconnaissent que nous faisons grand cas de nos populations de langues diverses et que nous travaillons fort pour offrir  des services qui le prouvent. »

     « Les services linguistiques nous permettent de communiquer efficacement avec nos patients dans une langue avec laquelle ils sont à l’aise, pour connaître leurs besoins afin de leur fournir sans danger des soins de grande qualité. »

     Pour en savoir plus sur les services en français offerts par la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse,
allez à www.nshealth.ca/french-language-services-nova-scotia-health-authority