Phillip Clairmont dans la forge au Village historique de la Nouvelle-Écosse.
Phillip Clairmont dans la forge au Village historique de la Nouvelle-Écosse.

Phillip Clairmont : un forgeron à temps partiel

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST-le-BAS : Phillip Clairmont, un Acadien fier de sa culture et de son patrimoine continu à s’engager et à faire la promotion de notre histoire. À l’heure actuelle, il est forgeron à temps partiel au Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse. Il travaille une fin de semaine sur deux au Village, et parfois quelques jours sur semaine.

     Phillip Clairmont a porté plusieurs chapeaux pendant sa longue carrière professionnelle. Il est maintenant à la retraite après une longue carrière dans l’enseignement de nos élèves acadiens. Il est également écrivain, metteur en scène et ami des arts et de l’artisanat. La communauté régionale a pu apprécier plusieurs des pièces écrites et présentées par M. Clairmont. Il possède des talents sans égal dans le domaine du théâtre. Il a même coordonné des ateliers sur le théâtre, qui ont eu lieu à l’automne 2018 au Centre communautaire de Par-en-Bas.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir de rencontrer Phillip Clairmont dans la forge du Village historique le samedi 6 juillet 2019. Pendant notre conversation, nous avons découvert plein d’information liée à son travail comme forgeron, tant au Village historique que dans sa propre forge à Melbourne.

     Phillip Clairmont a expliqué que son intérêt pour le métier de forgeron a commencé pendant son enfance, en raison des histoires racontées par sa mère au sujet de son grand-oncle qui était forgeron. Pendant sa carrière comme enseignant, M. Clairmont a suivi deux cours de forgeron. Il remercie encore Roger Doucet et Johnny Stoddard qui ont été ses mentors et qui lui ont donné le goût pour ce métier. Roger Doucet ferrait des bœufs dans sa forge et Johnny Stoddard ferrait des chevaux. Phillip Clairmont possède une forge depuis 1974 sur sa propriété, et elle est toujours fonctionnelle.

     Selon Phillip Clairmont, le métier de forgeron a été très important dans l’histoire des Acadiens. Il a même constaté que le forgeron était considéré comme une des personnes les plus importantes des anciennes communautés acadiennes et rurales. Avec le temps et l’arrivée de la technologie, il semble que le forgeron a été remplacé par le soudeur et le machiniste. Lorsqu’il fut décidé de construire une forge sur le site du Village historique, on a demandé à M. Clairmont d’agir comme consultant.

     Phillip Clairmont nous a parlé de sa routine comme forgeron au Village. En arrivant à la forge, il allume son feu avec du charbon, qui produit du carbone. Il nourrit le feu avec de l’eau qui produit une vapeur et rend le feu plus efficace. Pendant la journée, il fabrique des clous et de petits objets qui sont vendus à la boutique du Village.

     Pendant ses nombreuses années au Village, il a rencontré une foule de visiteurs provenant de partout dans le monde. Il a noté que, règle générale, les visiteurs sont étonnés et fascinés par les histoires liées au rôle des forgerons d’antan. Les gens prennent conscience de la simplicité de leur environnement. Il a conclu en disant qu’il adore son rôle au Village, et il est surtout heureux de pouvoir partager cet emploi avec son collègue Harry d’Entremont, l’autre forgeron au Village qui rencontre le public pendant la semaine.