De gauche à droite : Émile Blinn et Normard Pothier.
De gauche à droite : Émile Blinn et Normard Pothier.

Normand Pothier : nouveau responsable de la technique à la radio CIFA

Richard Landry
COMEAUVILLE : Normand Pothier de l’Anse-des-Belliveau va remplacer Émile Blinn à la technique de la radio communautaire CIFA située au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. M. Pothier est entré en formation avec l’ancien technicien le 9 juin dernier. Après 22 ans à titre de technicien à la radio, M. Blinn a pris sa retraite le 30 juin.

Les tâches du technicien comprennent la gestion de la technique à la radio communautaire et incluent le montage des annonces et des émissions. Le travail comprend aussi l’enregistrement de la musique, des entrevues et des chroniques à la radio. Ce travail se fait autant au studio qu’au téléphone, surtout présentement dans la situation de la COVID-19.


 M. Pothier a fait des études en musique classique à l’Université de Moncton. Il a travaillé à plusieurs projets d’enregistrement de musique et a travaillé pendant trois étés (de 2010 à 2012) à la radio CIFA lorsqu’il présentait une émission quotidienne et s’occupait aussi de la technique. 


« Je suis vraiment excité de travailler à CIFA, a confié Normand Pothier, et de contribuer à 100  % en apportant de nouvelles idées et de nouveaux concepts, surtout d’aller plus sérieusement en ligne sur différentes plateformes (diffusion en temps réel, Facebook, Instagram, TikTok, Spotify, etc.) afin d’amener CIFA plus aux multi-médias. » Il a souhaité bonne retraite à M. Blinn et le remercie pour sa formation et ses nombreux projets à la radio communautaire.


« Nous sommes très heureux d’accueillir Normand Pothier dans notre équipe. Son énergie, ainsi que son expérience, sont ce dont nous aurons besoin pour faire entrer CIFA dans une nouvelle ère. Émile va nous manquer énormément, mais nous pensons que Normand est la personne idéale pour le remplacer », a noté Lisa Doucette, directrice de la radio communautaire.


Quand M. Blinn a commencé à CIFA il y a 22 ans, la radio était complètement analogue.Aujourd’hui nous sommes presque complètement numériques (tout par ordinateur). Ça s’est produit graduellement, un pas à la fois, a-t-il noté. Mon travail était vraiment intéressant, j’ai eu la chance de rencontrer beaucoup de monde. »


M. Blinn a eu l’occasion de travailler sur nombreux projets au fil des ans, dont 35 albums de musique enregistrés. « La retraite sera un bon changement. Je travaillerai à temps partiel, une autre aventure dans la vie, selon lui. Tout est possible! »


« Émile était une grande partie de Radio CIFA, estime Lisa Doucette. Il était mon bras droit quand j’ai commencé, il était toujours là pour me donner des conseils. Il nous manquera énormément, il a une richesse de connaissances qui ne viennent pas seulement de l’apprentissage des livres, mais aussi de l’expérience. Je sais qu’il va profiter de sa retraite. Nous lui souhaitons tout le succès possible dans les années à venir et je sais que ce n’est pas la dernière fois que nous le verrons! »