Carl Pottier devant un arbre tombé sur sa grange.
Carl Pottier devant un arbre tombé sur sa grange.

L’ouragan Dorian frappe la Nouvelle-Écosse

Norbert LeBlanc
SUD-OUEST : Après plusieurs jours d’attente, l’ouragan Dorian a frappé la Nouvelle-Écosse avec ses vents et sa force de destruction. Cet ouragan qui a généré des vents extraordinaires a causé énormément de destruction dans les Bahamas. De catégorie cinq quand il a touché les Caraïbes, l’ouragan a entraîné de vents atteignant au-delà de 295 km/heure.

     Une fois arrivé en Nouvelle-Écosse, ses vents s’étaient calmés. La partie ouest de la Nouvelle-Écosse y compris les municipalités d’Argyle et de Clare ont subi une tempête tropicale avec des vents qui à certains endroits ont atteint plus de 100 km/heure. Cette tempête était accompagnée par des averses continues pendant l’avant-midi et l’après-midi du samedi 7 septembre 2019. Plusieurs régions du Sud-Ouest ont rapporté plus de 100 mm d’accumulation de pluie.

     La société d’énergie, Nova Scotia Power a rapporté un grand nombre de pannes d’électricité dans plusieurs régions de la province. Dans le comté de Yarmouth, il y a eu des pannes d’électricité dans la plupart des localités. Les pannes de courant ont commencé pendant l’avant-midi du 7 septembre et dans beaucoup de communautés, les citoyens se sont vus privés d’électricité jusqu’au lendemain. Le dimanche 8 septembre, la société Nova Scotia Power a réussi à restaurer l’électricité dans plusieurs communautés et le mardi 10 septembre, il ne restait que mille clients sans électricité dans tout le comté. En prévision de l’ouragan, un grand nombre de citoyens s’étaient procuré des génératrices électriques pour leur assurer un certain confort. 

Clifford Muise, copropriétaire de Wedgeport Boats Ltd.

     Pendant le pire de l’ouragan, la Société Nova Scotia a rapporté que plus de 400 000 clients en Nouvelle-Écosse étaient sans électricité. Le mardi 10 septembre, ce chiffre était descendu à 100 000 clients. Les autorités de la société d’énergie s’attendaient qu’à la fin de la soirée du 10 septembre, ce nombre serait réduit de moitié.

     Les effets de l’ouragan sont multiples. Dans la ville de Yarmouth, plusieurs arbres sont tombés soit sur des maisons soit sur les routes. Les écoles de la province étaient toutes fermées pour les deux premières journées de la semaine. Beaucoup de commerces ont fermé leurs portes tôt dans la journée du 7 septembre.

     Dans la région de Par-en-Bas, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a visité deux endroits qui ont été touchés par l’ouragan Dorian. Le premier endroit est l’atelier maritime, Wedgeport Boats Ltd. Les propriétaires de cette entreprise sont Clifford Muise, Peter Bennett et Fraser Challoner. Cette entreprise locale emploie 34 personnes dans la construction de nouveaux bateaux. L’édifice qui est près de la route principale a été complètement démoli. Selon Clifford « Skip » Muise, cet édifice datait de 1910 et avait été construit pour fabriquer de l’isolant avec la vallisnérie spirale ou la zostère, mieux connue comme l’herbe à outardes. M. Muise a déclaré que cette entreprise poursuit ses activités avec toute sa main-d’œuvre. Les propriétaires ont l’intention de reconstruire l’édifice.

     Nous avons aussi visité la résidence de Carl Pottier à Tusket. Un gros arbre est tombé sur la grange de M. Pottier; ce dernier a indiqué qu’il avait embauché quelqu’un pour s’occuper du nettoyage sur sa propriété.