Une vue du trottoir, allant vers l’ouest. Le béton est coulé mais il reste encore à finir les accotements et à mettre les dernières touches.
Une vue du trottoir, allant vers l’ouest. Le béton est coulé mais il reste encore à finir les accotements et à mettre les dernières touches.

Les travaux aux trottoirs et l’aménagement paysager vont bon train à Arichat

Robert Fougère
ARICHAT : C’est le 25 juin 2018 par voie de communiqué que les instances municipales de Richmond ont dévoilé un projet d’envergure faisant partie des plans de la municipalité et qui avait comme cible la région d’Arichat, le siège social de la municipalité de Richmond. Ce projet de trottoir et d’aménagement paysager donnant sur une par tie de la route principale à Arichat est sur le point de devenir réalité, seize ou dix-sept mois après l’annonce. Le travail a débuté à l’été 2019 et aura duré environ quatre mois.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a parlé à l’ingénieur du comte de Richmond, Chris Boudreau, le 29 octobre, pour apprendre que le projet qui était censé être complété vers la fin octobre sera maintenant terminé d’ici trois semaines. « Il y a eu des imprévus qui font que certains des travaux restent à faire, mais le projet devrait être complété vers la mi-novembre, au plus tard », nous dit Chris Boudreau. Juste avant l’arrivée des flocons blancs.

     Il s’agit d’une bonne nouvelle pour les entrepreneurs et les entreprises de la région qui ont été incommodés pendant plusieurs mois maintenant. La circulation et les déplacements vers les établissements et commerces ont été gênés, et cela pendant presque toute la saison estivale. Chose certaine c’est que le tout sera en ordre pour la prochaine saison touristique. Le paysage sera tellement plus accueillant que les entrepreneurs ont pris leur mal en patience. Ce qui aurait pu être perdu cet été sera récompensé au centuple, comme le dit bien le dicton. C’est ce qui est souhaité et à espérer.

     Nombreuses ont été les entreprises à modifier leurs façades, à refaire, à rénover, à agrandir, à ajouter et à embellir les parterres. C’est ce s’est passé sur la rue d’en haut à Arichat, entre l’église Notre-Dame de l’Assomption et la rue Highland, soit sur une distance d’environ 700 mètres, selon l’ingénieur du comté de Richmond. La rue Highland se trouve juste à l’est de la Goélette à Pépé, station-service et café très fréquenté ces jours-ci. La Goélette à Pépé, la pharmacie Island Guardian, la Clairestone Inn, le restaurant Island Nest, DanMac Lumber et l’épicerie Jeanties mini-mart ont tous profité de ce projet pour se donner meilleure allure, en embellissant leurs façades. Le trottoir, qui est à la veille d’être terminé, vient boucler ce beau projet qui servira aux visiteurs aussi bien qu’aux gens de la région, et ce, pour des années à venir.

     Ce sont les gens d’ici et les touristes qui en profiteront. Ce bout de route donne sur le havre d’Arichat et les gens pourront dorénavant emprunter le trottoir pour faire de la marche, tout en admirant la belle vue de l’eau et des bateaux qui mouillent dans le port d’Arichat, en été. Le Centre de soins Sainte-Anne se trouve aussi sur ce bout de route et les résidents pourront aussi en profiter. Par le passé, il était assez difficile de faire de longues promenades, en fauteuil roulant, sur des chaussées non asphaltées.

     Le comté de Richmond comprend trois régions principales à l’intérieur de ses limites géographiques: c’est-à-dire, Louisdale, le village de St. Peter’s et l’Isle Madame, dont Arichat, qui est expressément visé par ce projet. Ces régions sont des centres clés qui présentent le plus de potentiel pour la croissance commerciale et résidentielle, selon un plan stratégique développé récemment. Une partie intégrante de ces communautés est la route principale, la voie la plus souvent empruntée par les voyageurs et les résidents. Arichat, le siège social de la municipalité, n’avait pas son trottoir comme les deux autres régions. C’est un morceau qui manquait et une lacune qui est finalement en voie d’être réglée.