Jeanne Doucette, la présidente de Patchwork Pals, devant sa courtepointe.
Jeanne Doucette, la présidente de Patchwork Pals, devant sa courtepointe.

Les Patchwork Pals coordonnent une exposition, une boutique et des ateliers

Norbert LeBlanc
SAINTE-ANNE-DU-RUISSEAU : Les Patchwork Pals de Sainte-Anne-du-Ruisseau continuent à inspirer les visiteurs et les touristes avec leurs produits d’artisanat. Il y a plus d’un mois que ce groupe d’une quarantaine de femmes se prépare à monter une exposition de courtepointes de grande qualité. En plus de cette exposition annuelle, elles ont organisé une boutique et six ateliers reliés à leur artisanat. Ces activités ont eu lieu au Club acadien à Sainte-Anne-du-Ruisseau au cœur de la saison estivale dans la région de Par-en-Bas. Les Patchwork Pals avaient choisi les dates du 17, 18 et 19 juillet pour faire la promotion de leurs produits d’artisanat.

     Pour en savoir plus long sur les projets des Patchwork Pals, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse s’est rendu au Club acadien le mercredi 17 juillet où nous avons rencontré Jeanne Doucette, la présidente depuis cinq ans de ce groupe de bénévoles qui s’intéressent à la courtepointe et participent à des œuvres caritatives dans la région. Mme Doucette rappelle que son groupe se rencontre tous les mercredis après-midi dans une grande salle au deuxième étage du Club acadien. Le but principal de son association est d’appuyer d’autres associations à but non lucratif ou d’appuyer des gens qui éprouvent des difficultés personnelles.

     Jeanne Doucette a expliqué que cette activité estivale avait pour but de montrer au public les belles courtepointes confectionnées par les Patchwork Pals. Elle a également noté que l’exposition était l’occasion de vendre leurs produits au public. Cette exposition marquait la 8e exposition de ce genre à Sainte-Anne-du-Ruisseau. Mme Doucette a mentionné que les premières expositions en région avaient eu lieu dans l’église Sainte-Anne et que ces expositions faisaient autrefois partie du Festival acadien de Sainte-Anne-du-Ruisseau.

     À cette époque, un groupe de femmes de la paroisse Sainte- Anne étaient responsables pour la coordination de cette activité. Jeanne Doucette a indiqué qu’il y avait 150 courtepointes à l’exposition de cette année. Les membres ont monté 130 courtepointes au rez-de-chaussée du Club acadien et une vingtaine de courtepointes au 2étage du Club.

     Pendant l’exposition de courtepointes, les Patchwork Pals ont organisé une boutique avec articles à vendre dans la salle d’exposition, comprenant notamment des petites courtepointes, des tabliers, des pelotes à épingles, des tricots, des bijoux et autres. Tous les articles ont été produits localement et vendus à très bon prix.

     Les Patchwork Pals ont aussi organisé six ateliers pour le public. Ceux-ci étaient prévus pour les avant-midi et d’autres activités étaient prévues pour les après-midi. Ces ateliers étaient coordonnés par les Patchwork Pals, et ils étaient tous liés à l’art de la courtepointe. Lors de cette entrevue, le premier atelier se terminait, et il est à noter qu’il y avait de l’intérêt de la part du public de s’inscrire à ces formations. Jeanne Doucette a précisé que ces ateliers sont suggérés par les bailleurs de fonds, car les ateliers sont une source de partage d’information et d’habiletés. Le succès de ces activités ne sera pas garanti sans une publicité active de l’organisation. Jeanne Doucette a déclaré que son groupe avait fait la promotion de l’activité dans les bulletins paroissiaux, les radios communautaires, les médias sociaux et qu’elles avaient placé des affiches dans des endroits stratégiques.