Bernice d’Entremont et Evelyn Shand.
Bernice d’Entremont et Evelyn Shand.

Le projet pour archiver le Fonds Roseline-LeBlanc est rendu public

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST: Une journée por tes ouver tes a eu lieu au Musée des Acadiens des Pubnicos le jeudi 30 janvier. Les responsables du Musée ont profité de cette occasion pour marquer le terme d’un projet mené en collaboration avec le MemoryNS et le Centre Père-Clarence-d’Entremont, le centre de recherches généalogique du Musée acadien. MemoryNS est une organisation qui donne accès à des documents d’archives provenant de diverses institutions provinciales. MemoryNS est appuyé par le ministère des Communautés, de la Culture et du Patrimoine. Le ministère avait accordé une subvention au Musée de Pubnico afin d’archiver le Fonds Roseline-LeBlanc.

     Paul d’Entremont, le président de la Société historique, a souhaité la bienvenue aux quelque 35 membres de la société ou amis du Musée réunies pour l’occasion. Paul d’Entremont a ensuite présenté Sara Hollett, qui est responsable de la gestion des données d’archives pour la province de la Nouvelle-Écosse. Celle-ci a expliqué le but de ce dernier projet du Musée de Pubnico et a précisé que toutes les données d’information des archives de la province sont maintenant sur le site web de MemoryNS, site que peut consulter le grand public. Paul d’Entremont a par la suite présenté Evelyn Shand, une employée du Centre Père-Clarence-d’Entremont qui, en plus de travailler dans le secteur de généalogie, a coordonné le projet du Fonds Roseline-LeBlanc.

     Roseline LeBlanc est originaire de Pubnico-Ouest. Elle était la fille de feu le docteur Joseph Émile LeBlanc et de feu Jeannette (d’Entremont) LeBlanc. Roseline LeBlanc est née en 1922 et elle est décédée le 25 février 2013.

     Roseline LeBlanc a complété sept ans d’études à Pubnico-Ouest et elles a poursuivi ses études secondaires à l’Académie du Sacré-Cœur à Meteghan. De là, elle s’est rendue à Rimouski, au Québec, où elle a fait quatre années d’études en français au monastère des Ursulines. Elle est devenue infirmière en 1946 en suivant des cours à l’Hôpital Notre-Dame à Montréal Elle a également suivi une formation en hygiène publique de l’Université de Montréal. De 1948 à 1950, elle a travaillé dans la région de la Baie Sainte- Marie et, en 1950, elle est retournée à Montréal où elle a travaillé dans deux hôpitaux de cette ville jusqu’à sa retraite en 1982.

     Après son retour dans son village natal, Roseline LeBlanc a été très engagée. Elle a collaboré à la rédaction de plusieurs livres qui ont tous un caractère local spécial. Parmi ses textes, notons : Nos Vieilles Maisons, Les Oubliés de Notre Patrimoine, Les cent ans de l’église Saint-Pierre et Le 350e anniversaire de la fondation de Pubnico (1653-2003).

     Roseline LeBlanc a été membre de plusieurs organisations et elle a fait partie de trois chorales : Les chanteurs de la baronnie de Pubnico-Ouest; la chorale de la Baie Sainte-Marie et la chorale acadienne du Sud-Ouest dirigée par son frère, le père Maurice LeBlanc.

     Paul d’Entremont a expliqué que les documents de Roseline LeBlanc avaient été légués à la Société historique de Pubnico-Ouest après son décès. Il a également noté que feu Roseline LeBlanc était une personne qui ramassait toutes sortes d’informations et que le Musée avait de la chance d’avoir pu obtenir beaucoup de ses documents de recherche, des photos et des artéfacts.

     Les informations de Roseline LeBlanc ont été classifiées en huit séries selon leur contenu : A. Études et jeunesse; B. Généalogie et histoires; C. Matériel personnel; D. Cartes postales; E. Livres; F. Scrapbooks; G. Photos et Négatifs et H. Coupures de journaux.

Sara Hollett, porte-parole pour MemoryNS.