Les participantes de JIF avec leur bannière à Pubnico-Ouest.
Les participantes de JIF avec leur bannière à Pubnico-Ouest.

L’Association des Acadiennes de la région d’Argyle célèbre la Journée de la femme

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST : L’Association des Acadiennes de la région d’Argyle a profité d’une activité régionale afin de célébrer la Journée internationale de la femme (JIF) qui a lieu le 8 mars. Les organisatrices de cette journée ont décidé de faire la promotion de deux thèmes : celui de la marche était Équité salariale et celui de la journée était Écoutons nos femmes.
Sandra d’Entremont, présidente de l’Association des Acadiennes de la région d’Argyle.

En ce qui regarde la Journée de la femme, notre recherche nous indique que cette journée a été célébrée pour la première fois en 1911 en Autriche, au Danemark, en Allemagne et en Suisse. Le centenaire de cette journée importante était en 2011 et cette année les femmes ont célébré leur 110e Journée internationale de la femme. Les célébrations sont devenues officielles en 1975 lorsque les Nations-Unies ont commencé à célébrer cette journée avec le thème Célébrer le passé, planifier l’avenir. Cette journée est devenue une date importante à fêter le chemin parcouru par les femmes dans la société, en politique et en économie. Il y a également des activités organisées pendant cette journée pour sensibiliser les gens aux inégalités existantes dans la société.


Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a reçu une invitation de l’Association des Acadiennes de la région d’Argyle pour assister à leur célébration et ainsi faire un reportage sur leur activité. Nous nous sommes rendus dans le terrain de stationnement de l’église Saint-Pierre à Pubnico-Ouest justement avant le départ de marche et nous avons eu le plaisir de jaser rapidement avec Sandra d’Entremont, une des organisatrices de cette journée. À notre grande surprise, nous avons témoigné 80 femmes qui se sont rassemblées pour participer à cette marche qui avait été conçue pour avoir lieu sur le trottoir à Pubnico-Ouest. Les participantes ont commencé leur marche vers le sud de l’église et ils sont retournés vers le nord de l’église. Le but était de rester sur le trottoir, un endroit sécuritaire et de marcher avec leur bannière et des affiches. Les organisatrices avaient anticipé une participation d’une trentaine de personnes et le nombre de participants avait dépassé leurs attentes et par conséquent l’Association des femmes acadiennes a exprimé ses vives reconnaissances aux participants. Le plus jeune participant était âgé de quelques mois (Brady d’Entremont) et il y avait une participante à la marche qui était âgée de 88 ans.


En ce qui concerne l’Association des femmes acadiennes de la région d’Argyle, leur conseil d’administration comprend les personnes suivantes : Jean d’Entremont, présidente sortante; Sandra d’Entremont, présidente; Dolores Ann d’Entremont, vice-présidente; Stella d’Entremont, secrétaire; Rolande d’Entremont, trésorière; Cassie Amirault, recrutement des membres; Barbara d’Éon, comité de prélèvement de fonds; Louise d’Éon, Adeline Muise et Imelda Surette, membres du comité social. Suite à la marche sur le trottoir, la plupart des participantes se sont rendues au Musée des Acadiens des Pubnico. Bernice d’Entremont, responsable de la programmation au Musée a accueilli les participantes et leur a offert du chocolat chaud. Cette activité a eu lieu à l’extérieur afin de respecter les protocoles de la Santé publique.