L'ancien bâtiment de Tim Hortons est transformé en appartements le long de la rue principale de Chéticamp.
L'ancien bâtiment de Tim Hortons est transformé en appartements le long de la rue principale de Chéticamp.

L’ancien Tim Hortons de Chéticamp transformé en appartements

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : En 2014, la fermeture définitive de Tim Hortons à Chéticamp, l’une des plus grandes chaînes de restaurants du Canada, a porté un coup dur à une économie déjà en difficulté, laissant vingt employés sans travail sur une population d’environ 3000 habitants.

 Pendant des années, il n’y avait eu aucun signe d’activité, mais plutôt dans son sillage, une structure et une propriété abandonnées le long de la rue principale, au cœur du pittoresque village de Chéticamp sur le sentier Cabot. La région compte sur le tourisme comme l’une des principales industries. Ce bâtiment vacant dont les fenêtres sont recouvertes de papier brun est vite devenu une plaie visuelle qui a causé beaucoup d’inquiétude aux gens de la région qui ont trouvé cela très irrespectueux de la part de cette entreprise. Ce café populaire était l’un des rares Tim Horton’s à ne pas appartenir à un franchisé et, bien que géré localement, son destin a été dicté depuis le siège social de la société à Oakville, dans l’Ontario.


Ce printemps, il y avait de l’excitation dans l’air lorsque les résidents ont commencé à voir de l’activité sur cette propriété et ont bientôt entendu la nouvelle que l’entrepreneur Gerard Lefort avait acheté la propriété. Promoteur de Hammonds Plains Lifestyle, il transforme l’ancien bâtiment de Tim Hortons en un complexe d’appartements. L’immeuble pourra accueillir quatre personnes âgées, et les premiers locataires devraient emménager d’ici octobre 2020. L’entrepreneur local, Joey Poirier Construction Ltd., effectue les travaux du bâtiment, qui comprennent une vaste restauration, en partant essentiellement de zéro ainsi que l’ajout d’un deuxième niveau. Il construit également un autre bâtiment plus petit sur cette propriété qui servira de garage à deux portes et d’appartement au niveau supérieur.


 Comme dans beaucoup d’autres régions rurales du Cap-Breton, la surface de nos communautés change et, avec la technologie moderne à portée de main, plus d’opportunités économiques à l’horizon, beaucoup sont attirés par notre beau coin du monde, mais le logement est devenu un problème majeur pour ceux qui veulent s’installer ici. À une certaine époque, à Chéticamp et dans la région, il y avait beaucoup de maisons vacantes et pas assez de population. Maintenant, c’est tout le contraire. Beaucoup ont vu une opportunité d’ouvrir des Airbnb avec leurs maisons, ce qui a certainement stimulé l’économie. L’un des inconvénients est qu’il manque de logements. Les personnes qui veulent déménager et travailler dans la région doivent souvent relever le défi de trouver un logement à louer.


 La région a besoin de plus de développement et d’infrastructures pour atténuer la crise du logement si la communauté doit se développer et prospérer dans les années à venir.