La Société Nationale de l’Acadie pleure le décès de Robert Pichette

ATLANTIQUE : C’est avec tristesse que la Société Nationale de l’Acadie (SNA) a appris le décès de Robert Pichette, l’un des architectes de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, au Canada, adoptée en 1969. Ce grand Acadien s’est éteint à l’âge de 83 ans.

     Homme de lettres, M. Pichette était chef du Cabinet du premier ministre Louis-J. Robichaud, au Nouveau-Brunswick, lorsque le programme Chances égales pour tous a été implanté, permettant aux Acadiens et Acadiennes d’avoir un accès de qualité aux services de santé et d’éducation en français.

     Il a été membre fondateur de la Société héraldique du Canada en 1968, été récipiendaire de l’Ordre du Nouveau-Brunswick en 2006, puis fait officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur en 2016, devenant ainsi le 4e Acadien à être décoré de la plus haute distinction française après Louis-J. Robichaud, Antonine Maillet et Gilbert Finn.

     Plus récemment, le livre de M. Pichette, L’Acadie, par bonheur retrouvée : de Gaulle et l’Acadie (1994), a été réédité par la maison d’édition La Grande Marée. M. Pichette a cédé ses droits d’auteur à la SNA.

     En plus de favoriser grandement les relations qu’entretiennent l’Acadie et la France, M. Pichette a largement contribué à l’épanouissement de la langue française chez nous.

     La présidente de la SNA, Mme Louise Imbeault, se remémore une figure marquante pour l’Acadie.

     « Nous perdons un grand homme. Les multiples contributions de M. Pichette envers l’Acadie ont permis à toute une génération d’Acadiens et d’Acadiennes de grandir et d’être éduqués dans leur langue. Son dévouement a laissé une empreinte indélébile sur notre peuple. Nous lui devons beaucoup et nous saluons la personne qu’il était. »

     La SNA offre ses sincères condoléances à la famille, aux proches et aux amis de M. Pichette.