Le chauffeur d’Acabie Transport, Gilles Chiasson, se prépare pour livrer des repas aux aînés à Chéticamp, une initiative du Conseil des arts de Chéticamp.
Le chauffeur d’Acabie Transport, Gilles Chiasson, se prépare pour livrer des repas aux aînés à Chéticamp, une initiative du Conseil des arts de Chéticamp.

La livraison de repas chauds aux personnes aînées de Chéticamp

Rosie AuCoin-Grace
CHÉTICAMP : Durant la pandémie du Coronavirus, quand les nouvelles sont pleines de statistiques inquiétantes et avec les avis de distanciation sociale, il y a une lumière rayonnante dans les gestes de gentillesse que les gens de tous les jours et les entreprises partagent. Un peu d’aide peut aller loin et il y a nombreux exemples des façons que les voisins ont intensifiés pour se soigner mutuellement et pratiquer l’amabilité durant ces temps difficiles. Il y a une réaction en chaîne qui suit dans les communautés.

     Un exemple de ces gestes est le programme de repas à domicile. Les nombreux bénévoles qui réussissent dans ce service essentiel ne sont plus sur la route pour faire des livraisons, mais doivent plutôt être à la maison selon les mesures préventives mises en place par la province.

     Au bonheur de plusieurs gens à Chéticamp et dans la région avoisinante, des repas sont livrés de nouveau aux domiciles dans le besoin. Selon la directrice générale du Conseil des arts de Chéticamp, Joeleen Larade, le Conseil des arts a reçu des fonds à l’automne dernier dans le cadre du programme fédéral des Nouveaux-Horizons pour personnes aînées dans le but d’appuyer des projets visant à améliorer le bien-être et la qualité de vie des personnes âgées. « Il restait des fonds et à cause de la pandémie, selon elle, nous avons été avisés par le gouvernement que ces fonds pourront être utilisés durant cette crise pour aider les aînés dans le besoin. »

     Durant la pandémie COVID-19, les personnes âgées peuvent se sentir seules, effrayées et débranchées de leurs bien-aimés et leur communauté. Ils ont besoin de nouveaux types d’appui dans ces temps difficiles. L’honorable Deb Schulte, ministre fédérale responsable des Personnes aînées, a annoncé récemment la flexibilité des organismes dans le cadre du programme des Nouveaux-Horizons d’utiliser le financement déjà reçu pour fournir des services immédiats et essentiels aux personnes aînées affectées par le COVID-19. Peu importe la nature du projet déjà approuvé, les organismes ayant reçu du financement pour 2019-2020 peuvent utiliser ce financement pour appuyer les besoins des aînés survenus par le COVID-19. Les activités peuvent inclure l’appui aux aînés les permettant de rester branchés à leurs communauté et famille en fournissant des appareils électroniques, les activités virtuelles et des tutoriels à distance; la livraison de nourriture et de médicaments aux aînés victimes d’auto-isolement chez eux; l’assistance aux aînés pour entreprendre des activités essentielles comme les visites aux médecins; l’embauche d’une personne pour remplacer la perte d’un bénévole; les informations au sujet des soins personnels durant la pandémie, etc.

     « C’est ce que nous devions entendre, a dit Joeleen. Et quand Muriel Chiasson et moi-même en avons discuté, bien que nous n’ayons pas besoin de le faire, nous sentions le besoin d’aider. Sans question, Muriel et moi avons travaillé sur l’idée de livrer des repas aux gens dans le besoin. Nous avons commencé par rallier des gens pour nous aider dans cette aventure. Le Foyer Père-Fiset nous a aidés à communiquer avec les gens qui avaient participé dans le projet de livraison de repas à domicile. Cette liste de personnes est confidentielle, alors c’était à sa discrétion de nous téléphoner si le Foyer voulait que des repas soient livrés aux domiciles ayant besoin. Nous avons aussi ajouté des gens dans les logements et appartements à bas revenus. Tout cela comprend quarante-quatre personnes âgées. L’Acabie Transport a assuré les livraisons. La Boulangerie AuCoin et le Restaurant Évangeline ont accepté de jouer un rôle dans ce projet. »

     C’est tout un effort d’équipe, selon Joeleen. « Le personnel de la Boulangerie apporte ses produits au Restaurant Évangeline où nous les emballons dans des boîtes. L’Acabie ramasse les commandes et les livre le mercredi. Le menu comprend le pâté à la viande, du pain, de la soupe, des croquettes de poisson, des pâtes, etc. C’est un différent menu chaque semaine. Nous avons assez d’argent pour durer cinq semaines, une fois la semaine, mais nous demandons des dons et du financement d’ailleurs pour pouvoir continuer ce service jusqu’à ce que le programme de Repas à domicile soit repris. »

     À savoir comment les gens peuvent communiquer pour la livraison de repas, Joeleen a expliqué que la liste est complète pour l’instant. « Nous sommes à ras bord. Nous nourrissons les récipiendaires des Repas à domicile et vingt-six autres. Ce service est fourni aux personnes aînées du Cap LeMoine à Chéticamp. »

     Les personnes intéressées à contribuer ou aider dans cette initiative peuvent communiquer avec Muriel Chiasson au 902-224-7445. « Toute assistance compte et vous serez grandement appréciés par votre communauté, a noté madame Larade, en remerciant tout le monde impliqué dans ce projet. Je ne reçois que des commentaires positifs des personnes aînées et ça me chauffe le cœur en écoutant des commentaires comme : ‘Je ne peux pas croire que quelqu’un ait pensé à nous durant ces temps’ ou ‘Je n’ai pas eu un repas chaud depuis des semaines’. »

     Selon Géraldine Harris, une des bénéficiaires, « J’étais chanceuse. J’ai besoin d’une marchette pour me promener et j’avais une difficulté à préparer mes repas excepté le petit déjeuner. C’est un si grand service pour nous. La nourriture est délicieuse et de si grande portion. Les croquettes étaient superbes. Je suis très reconnaissante envers le Conseil des arts, la Boulangerie AuCoin, le Restaurant Évangeline, L’Acabie Transport et tout le monde qui a aidé à organiser ceci pour les personnes âgées. C’est très apprécié!