La ligne à harde

CONCESSIONS : Combien d’entre vous ont une ligne à harde? J’en ai une, une très longue et j’en suis très fière. Mais saviez-vous qu’il y a un débat en cours sur l’humble ligne à harde? C’est un débat très sinistre... accrochez-vous vos pantalons par le bas ou par la ceinture?

Oh oui, beaucoup de gens ont eu de longues discussions et débats sur ce sujet. Il y a aussi le débat sur la question de savoir si vous accrochez vos serviettes par la taille ou juste en mélimélange. Ma belle-mère s’assurerait que les serviettes, les torchons et les essuie-mains soient suspendus du plus petit au plus grand sur son fil! Que diraient les voisins? Si le Bon Dieu lui interdisait de trouver une débarbouillette ou une chaussette éparpillée, elle devrait tout déplacer pour que la ligne à harde garde sa parfaite symétrie. Un jour, son fils, mon mari, a décidé de la surprendre en mettant les vêtements sur la ligne à harde. Elle a failli avoir une apoplexie!  Les chaussettes étaient mal assorties (l’horreur!), les serviettes et les torchons étaient mélangés; certains jeans étaient suspendus par les bas, d’autres par la ceinture. C’était un jour triste dans le voisinage. 


Passons à un autre débat sur les lignes à harde. Combien de lignes à harde avez-vous? Combien, vous demandez-vous? Je n’en ai qu’une, mais d’après ce que j’entends, ce n’est pas civilisé. Il vous en faut au moins deux. Oui. Deux, une pour les vêtements normaux et une pour les sous-vêtements et autres. Une de mes amies en a trois. Un pour les serviettes et les jeans, un derrière la première pour les chemises, les robes et les shorts, entre autres. Mais la troisième est cachée de la vue. Celle-ci est pour les sous-vêtements, les brassières, les chemises de nuit et les chaussettes. Je veux dire quel genre de dépravé malade met ses innommables à la vue du monde entier! 


Le troisième et dernier débat est celui des pinces à linge en bois ou en plastique. Ce n’était évidemment pas un problème 50 ans passés, mais les temps modernes nous ont fait entrer dans la révolution du plastique. Alors, laquelle est-ce, le bois ou le plastique?


Mais tous les débats mis à part, les lignes à harde sont fantastiques. Elles permettent d’économiser de l’énergie et de l’argent, l’odeur de la ligne à harde n’a rien à voir avec ce que l’on peut imaginer en laboratoire et le soleil rend le blanc encore plus blanc. Et voilà, les lignes à harde sont excellentes, même après tous les débats. Alors si vous n’en avez pas, c’est peut-être le moment d’investir dans une ligne à harde... ou deux.