Le père Albéni dans son salon au presbytère Sainte-Anne.
Le père Albéni dans son salon au presbytère Sainte-Anne.

La fièvre de Noël s’empare du père Albéni d’Entremont

Norbert LeBlanc
SAITE-ANNE-du-RUISSEAU : Il y a certaines traditions associées à la saison de Noël qui touchent la communauté acadienne de la région de Par-en-Bas et du Sud-Ouest de la Nouvelle-Écosse.

     Une de ces traditions consiste à se rendre au presbytère à Sainte-Anne-du-Ruisseau et de vivre l’expérience de Noël. Le presbytère de la paroisse Sainte-Anne est la résidence du père Albéni d’Entremont et chaque année celui-ci le transforme en un lieu de magie où les visiteurs ont la chance de voir sa collection unique d’ornements et de décorations de Noël.

     Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a profité de cette période précédant Noël pour se rendre au presbytère à Sainte-Anne le mercredi 11 décembre pour jaser avec le père Albéni. Ce dernier nous a dit qu’il a commencé sa collection d’ornements et de décorations de Noël pendant qu’il était curé à la paroisse St. Patrick à Digby. Après son passage à la paroisse Saint Joseph de Kentville, il a eu l’idée d’ouvrir ses portes aux paroissiens. C’est ainsi qu’il a commencé à inviter le public chez lui pendant le temps des Fêtes. Il a poursuivi la tradition pendant cinq ans à Kentville et pendant les 13 ans où il était curé à la paroisse Stella Maris à Meteghan. Il y a de cela huit ans, il a été transféré à Sainte-Anne-du-Ruisseau où il a poursuivi la tradition. Les gens se sont montrés intéressés et très curieux à venir voir chaque année les nouveaux ornements et les nouvelles décorations.

     Pour ce qui est de l’organisation annuelle de cette présentation, le père Albéni a fait appel à trois bénévoles. Deux de ces femmes sont des paroissiennes de Sainte- Anne et l’autre femme est une ancienne paroissienne. Ces trois bénévoles sont Linda Muise, Janice Muise et Geraldine d’Eon. Ces trois bénévoles ont toutes un œil d’artiste et elles continuent à impressionner le public avec leur habileté et leur créativité artistique. Elles ont commencé leur travail le jour après la fête de l’Action de grâce en octobre, et elles ont terminé tout juste avant l’ouverture officielle des portes ouvertes pour 2019.

     Le père Albéni dit que ses décorations de Noël proviennent de deux sources : beaucoup de décorations sont des cadeaux donnés au fil des ans par des paroissiens ou des amis et d’autres sont des souvenirs de nombreux voyages qu’a effectués le père Albéni. Celui-ci a en effet eu le plaisir de se promener dans beaucoup d’endroits aux États-Unis, en Europe et il s’est même rendu à Moscou en Russie. Le père d’Entremont en a profité pour rapporter des souvenirs sous forme d’ornements de Noël. Il possède aussi des ornements de Noël qui proviennent de la plupart des provinces canadiennes.

     Parmi ses ornements préférés, il a identifié une scène de la nativité provenant de l’Alaska, une scène de la nativité provenant de l’Ukraine et un ornement particulier de l’Angleterre. En circulant dans son presbytère, on a apprécié les onze arbres de Noël, le grand nombre de scènes de la nativité et les ornements de saint Nicholas.

     En terminant, le père d’Entremont nous a livré ses pensées sur la période des Fêtes de Noël. Pour lui, Noël signifie l’arrivée de Jésus sur la terre comme un humain. Il est arrivé dans la pauvreté extrême pour nous donner son amour qui nous permet de vivre notre vie chrétienne. Le père Albéni nous a avoué qu’il a toujours aimé la saison de Noël, car elle nous permet de voir la beauté de Jésus parmi nous.

     Cette année, les journées portes ouvertes ont eu lieu les 1er, 5, 8, 12 et 15 décembre. Il a noté que jusqu’à maintenant, plusieurs personnes des régions allant de Shelburne à Kentville se sont déplacées jusque chez lui pour vivre cette expérience de Noël. Il est reconnaissant envers tous ceux et celles qui ont répondu à son invitation de se rendre à son presbytère.