Le préfet Ronnie LeBlanc, à gauche, et le directeur général de la municipalité de Clare, Stéphane Cyr, se tiennent fort occupés avec les nombreux projets en cours.  
 Le préfet Ronnie LeBlanc, à gauche, et le directeur général de la municipalité de Clare, Stéphane Cyr, se tiennent fort occupés avec les nombreux projets en cours.  

Il y a plusieurs gros projets actifs dans la municipalité de Clare

Richard Landry
PETIT-RUISSEAU : Le rapport du directeur général du Conseil municipal de Clare, Stéphane Cyr, est présenté à chaque réunion publique du Conseil le troisième mercredi du mois. Les rapports des derniers mois sont assez volumineux. « Il y a beaucoup de fer dans le feu, a noté M. Cyr. C’est excitant, mais on ne peut pas tout faire en même temps », selon lui en notant que le travail qui se poursuit. Les sujets suivants ont été présentés au cours des derniers mois :

Internet : L’Internet à haute vitesse est maintenant disponible dans la région de l’extrémité de la municipalité au Bas-de-la-Rivière (y compris Ohio, Hassett et environs). Les travaux se poursuivent pour brancher définitivement toutes les autres régions jusqu’à Comeauville d’abord bientôt en se rendant à l’autre extrémité jusqu’à Woodvale en 12 phases selon les régions de la municipalité. La municipalité avait choisi Mainland Telecom pour fournir le service d’Internet à fibre optique selon l’initiative provinciale qui vise à ce que l’Internet à haute vitesse soit éventuellement disponible à tous les Néo-Écossais. Le service sera bientôt disponible à tous les gens de la municipalité qui voudront s’y abonner. Le fournisseur va afficher la disponibilité au fur et à mesure dans les régions où l’accès sera offert.


Écoparc : L’évaluation environnementale du site de l’ancien Écoparc, situé à Meteghan, se poursuit. Deux ans passés, il y a eu un appel de soumissions par la municipalité pour la vente du site. La municipalité avait pris possession de l’ancien moulin à bois EM Comeau qui était en vente pour les taxes municipales. La municipalité a voulu le préserver pour un développement futur. Après en avoir pris possession, elle a géré un centre de recyclage, une entreprise qui n’était pas rentable. Ça prend maintenant le secteur privé pour en assurer son développement. Une entreprise intéressée dans l’achat a été choisie et la municipalité doit faire un examen environnemental du site. Le Conseil municipal a retenu les services des consultants Woods pour examiner le terrain avec des analyses du sol entre autres. Une ébauche du rapport sera présentée bientôt au Conseil municipal. Si tout va bien, la municipalité pourra finaliser la vente au secteur privé.


Développement des sites touristiques : La municipalité de Clare possède cinq sites touristiques utilisés par le public, y compris les résidants de la municipalité et les visiteurs. Ces sites sont le parc Joseph-et-Marie-Dugas à l’Anse-des-Belliveau, l’Anse-à-l’Ours à Meteghan, la plage de Mavillette, le Parc du phare au Cap Sainte-Marie et le parc Wentworth à Corberrie. La municipalité veut préparer un plan de développement et d’amélioration de ces sites en préparation pour le prochain Congrès mondial acadien en 2024 et pour améliorer la qualité de vie des résidants qui s’en servent. Des consultants préparent présentement des plans conceptuels pour chacun de ces sites qui seront présentés au Conseil. Le directeur général ainsi que des groupes locaux (Société historique, Commission de l’Anse-des-Belliveau, entre autres) ont l’occasion de revoir les plans des consultants. Le Conseil vise à recevoir un plan maître d’ici la fin avril et reconnaît qu’il ne pourra pas tout implanter d’un coup. Il devra accomplir des projets un peu à la fois selon les recommandations des consultants et en considérant les coûts pour réaliser les travaux respectueux de l’environnement et permettant l’accessibilité à tout le monde.  


Centre des anciens combattants : Des architectes de la firme Rhad sont à l’œuvre afin de revoir les rénovations importantes en vue de moderniser l’apparence et la fonctionnalité du Centre des anciens combattants (propriété de la municipalité) situé à Saulnierville aux niveaux énergétiques et de l’accessibilité. Il s’agit d’un gros projet en préparation surtout pour le prochain Congrès mondial acadien. Les architectes vont finaliser les spécifications en vue de présenter des demandes d’appui financier aux gouvernements provincial et fédéral. Les coûts sont estimés à plus de 2 millions de dollars pour avoir un accès plus facile à l’entrée et à l’utilité de l’édifice. La municipalité s’est engagée à contribuer 537 443 $ (25 %) envers les travaux de rénovation. L’édifice sert beaucoup aux résidants de la municipalité avec environ 250 réservations par an. Il faut investir pour pouvoir continuer de s’en servir.


Communauté accueillante : En collaboration avec la Société acadienne de Clare, la municipalité a été choisie comme Communauté accueillante dans le cadre du Plan d’action pour les langues officielles du Gouvernement du Canada. Elle est la seule municipalité choisie en Nouvelle-Écosse. La Société acadienne a retenu les services d’un animateur culturel pour les nouveaux arrivants dans la municipalité, soit Marc-Alexandre Lagacy. Il sera accompagné prochainement d’un autre agent en immigration embauché par la municipalité dans le cadre du projet national. Le Conseil municipal a accueilli trois intervenantes locales en immigration à sa réunion mensuelle du 20 janvier dernier, soit Kathleen d’Entremont-Mooney, gérante du projet pilote de l’immigration en Atlantique du WREN, Karla LeBlanc de l’Association des services d’immigration de la Nouvelle-Écosse et Nadine Lauren de YREACH. Elles ont présenté les services que leurs organismes offrent en matière d’immigration. La municipalité travaille en collaboration avec ces organismes. Des activités sont prévues pour accueillir les nouveaux arrivants dans la région et on négocie avec le campus local de l’Université Sainte-Anne pour offrir des cours d’immersion en français aux nouveaux arrivants.


Brise-lames à l’Anse-des-Belliveau : Suite aux dégâts encourus l’an dernier lors des grosses tempêtes d’hiver, le phare de l’Anse-des-Belliveau ainsi que le brise-lames avaient été beaucoup endommagés. Les services de l’entreprise B & G Lombard ont été retenus pour effectuer les réparations au site. Les travaux ont commencé le 19 novembre 2020. Le phare a été remis en place et la route menant au phare a été complétée. Un total de 13 500 tonnes de roches a été transporté à l’endroit pour ce projet. Le coût du projet s’élève à environ 500 000 $. Si le brise-lames avait été reconstruit avec le bois comme l’ancien, il en aurait coûté un million et demi de dollars. Il reste cependant des travaux à faire sur l’édifice du phare, les appels d’offres sortiront bientôt.


Plan d’action pour le logement : Il y a un manque de logements en Clare. C’est un défi et une grande priorité pour la municipalité. Grâce à un projet de 37, 270 $, dont 75 % sont financés par l’APÉCA, la municipalité a retenu les services des consultants SHS pour lui aider à préparer une stratégie qui l’aidera à voir ce qu’il faut faire pour résoudre le problème. Il y a entre autres les deux écoles élémentaires et la Villa acadienne qui seront bientôt vidées et qui pourraient servir comme locaux à développer. Un Conseil consultatif a été mis sur pied pour travailler avec les consultants à cette fin. Il s’agit du préfet Ronnie LeBlanc; du D.G. Stéphane Cyr; de la directrice du développement communautaire, Pam Doucet, et des représentants de la communauté : André LeBlanc du CDÉNÉ, Gilles Thériault d’A.F. Thériault, Frank Anderson de Riverside Lobster et une représentation de Comeau’s Sea Foods. Ensemble, ils vont voir aux besoins et aux solutions possibles avant de remettre un rapport au Conseil municipal.


Gestion des actifs : Le Conseil municipal veut préparer un plan en vue de voir ce qu’elle possède en infrastructures dans la région et comment les remplacer au besoin ou continuer de s’en servir. Un groupe de travail a été mis sur pied avec d’autres municipalités voisines et un projet a été soumis à la Fédération canadienne des municipalités en vue de préparer ce plan. La demande vise du financement à 80 % pour combler les coûts de préparer le plan. On attend la réponse d’ici l’automne.


Chargeurs de véhicules électriques : En collaboration avec le WREN (Western Regional Enterprise Network), une demande de financement a été soumise au ministère des Ressources naturelles Canada en vue d’obtenir du financement pour installer trois chargeurs pour véhicules électriques au niveau 3, le niveau le plus élevé. La municipalité installerait ces chargeurs au parc Joseph-et-Marie-Dugas, au Centre des anciens combattants et au parc du Cap Sainte-Marie. On attend la réponse du ministère fédéral. Ces sites ont été choisis pour encourager la visite des voyageurs dans la région.


Trottoirs à Meteghan : La municipalité a retenu les services d’ingénieurs en vue de revoir la condition des trottoirs dans la région de Meteghan qui commencent à se détériorer, à savoir s’il faut les rénover ou les remplacer pour qu’ils soient plus sécuritaires. On regarde aussi à un ajout où la nouvelle Villa acadienne pour les personnes aînées sera installée près de la salle des pompiers et de la sortie de l’autoroute. On songe même à élargir les trottoirs si les moyens le permettent. 


Piste et pelouse : En partenariat avec l’Université Sainte-Anne, la municipalité vise à aménager un terrain de piste et pelouse sur le campus accessible à tout le monde. On prévoit une piste ovale à 8 voies comprenant un terrain de soccer avec pelouse artificielle à l’intérieur. On attend des réponses des gouvernements fédéral et provincial concernant l’appui financier. Le projet du terrain, au coût de 3 488 705 $, résulte surtout d’une demande du public et répond au besoin si la communauté va accueillir la Finale des Jeux de l’Acadie. La contribution municipale s’élève à 400 000 $. 


Centre de santé : Vu l’importance des services offerts au Centre de santé de Clare, la municipalité a choisi d’installer une génératrice qui permettra au Centre d’opérer continuellement en cas de panne d’électricité. La génératrice fournira l’énergie partout dans le Centre au besoin. Les travaux d’économie énergétique sont aussi exécutés avec l’éclairage à l’extérieur et à l’intérieur qui a été remplacé. De plus, le réservoir d’huile a été remplacé.  


Nouveau site Web : La municipalité a lancé récemment son nouveau site Internet amélioré. On y trouve plus d’informations contemporaines et il est plus facile à utiliser. Il retient la même adresse : www.clarenovascotia.com. Les nouvelles fonctions comprennent un calendrier d’évènements à jour qui accepte des soumissions du public et un système d’alerte d’urgence avisant les résidants de toute situation d’urgence ou d’annulation d’activités. Il est facile à voir sur tout appareil électronique, y compris les téléphones intelligents et les tablettes. 


Finances : La municipalité a opéré dans l’année financière en cours jusqu’au 31 janvier 2021 avec des revenus de 9 574 391 $ et des dépenses de 7 993 498 $ pour un surplus de 1 580 893 $. Les balances des réserves se résument comme suit : 2 170 182 $ en réserve opérationnelle, 2 306 042 $ en réserve capitale, 332 896 $ en réserve de fermeture du site d’enfouissement et 742 243 $ en réserve de la taxe sur l’essence.