De gauche à droite : Courtney Hurlburt, Suzanne d’Entremont, Roland d’Eon et Kaylie Amiro.
De gauche à droite : Courtney Hurlburt, Suzanne d’Entremont, Roland d’Eon et Kaylie Amiro.

Entrevue avec Roland d’Eon, directeur général du Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST : Pendant les derniers six mois, le Village historique acadien de la Nouvelle-Écosse a subi beaucoup de changements. D’un côté, le Village a embauché une nouvelle direction générale, Roland d’Eon, pour remplacer Richard Larin. De l’autre côté, le Village a dû s’adapter aux réalités de la pandémie causée par la COVID-19.

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir de rencontrer le nouveau directeur, pour une première entrevue le 7 juillet dernier. Cette rencontre a eu lieu dans la salle de conférence au deuxième étage du Centre d’accueil, située sur le site du Village. M. d’Eon est entré en fonction officiellement le 1er mars dernier et il nous a informés que Roger d’Entremont, ancien directeur général du Village l’a accompagné dans sa formation ainsi que dans la période de transition au Village.


Selon M. d’Eon les employés entraient autrefois en fonction à la fin du mois de mai pour préparer l’ouverture du Village au public qui avait lieu au début du mois de juin. Cette année, les employés sont retournés au travail le 19 mai, et le Village a ouvert ses portes au public le 6 juillet. La date d’entrée des employés était déterminée par les programmes de financement fédéral et l’ouverture officielle du Village dépendait des restrictions imposées par la Santé publique de la Nouvelle-Écosse.


Le Village a ouvert son restaurant, le café du Crique, le 10 juin et il offre un service quotidien de repas à emporter. Le menu est présenté dans les deux langues officielles du pays et le menu se trouve sur la site web du Village (https://levillage.novascotia.ca/fr). Les heures de fonctionnement sont de 11 h 30 à 13 h 30. Règle générale, le public téléphone pour passer leur commande, et ils sont servis à l’entrée du Centre d’accueil.


Toutes les années précédentes, le Village a coordonné une série de festivals, tels que le Festival de la rhubarbe, le Festival de fraises et le Festival de bluets, entre autres. Cette année, le Village a adapté ses festivals à la nouvelle réalité. Pendant la semaine du 9 juin, le Village a fêté le Festival de la rhubarbe en vendant des tartes à la rhubarbe et aux pommes. Les gens qui ont voulu faire des achats ont passé leur commande et ils sont venus au Village pour acheter leurs produits. Il va sans dire que cette nouvelle manière d’appuyer le Village se réalise sans activité sociale, sans musique, sans camaraderie locale. Le Village s’attend à coordonner d’autres festivals de cette même manière.


M.d’Eon nous a informés que les camps d’été auront lieu. Pour cette année, ce seront des camps d’été virtuels pour enfants. Suzanne d’Entremont a été embauchée pour coordonner cette activité. Les attentes de ce camp d’été sont de donner le goût aux jeunes enfants de faire de l’artisanat qui reflète la richesse de l’histoire des traditions et des coutumes acadiennes.


Roland d’Eon nous a partagés que dès que des touristes arrivent, ils seront invités à prendre des tours guidés du Village. Ces tours prennent à peu près 1 h et 30 minutes à compléter. Ils sont offerts du lundi au vendredi et le prix d’entrée est le suivant : adultes, 5 $; aînés, 4 $; étudiants 2 $; famille 12,50 $.


Il y a présentement 23 employés au Village historique, dont 18 adultes et cinq étudiants. Les cinq étudiants embauchés pour l’été sont : Courtney Hurlburt, Suzanne d’Entremont, Kaylie Amiro, Blake d’Entremont et Léo-Paul d’Eon.