Bernice d’Entremont et Paul d’Entremont devant le Musée des Acadiens.
Bernice d’Entremont et Paul d’Entremont devant le Musée des Acadiens.

Entretien avec Bernice d’Entremont du Musée des Acadiens à Pubnico-Ouest

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST :  Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir d’avoir une conversation avec Bernice d’Entremont le mercredi 8 juillet au Musée des Acadiens à Pubnico-Ouest. À la fin de cette entrevue, Paul d’Entremont, le président de la Société historique de Pubnico a participé à la conversation. Il est à noter que Bernice d’Entremont qui est responsable de la programmation au Musée a dévoué une grande partie de sa vie à faire la promotion de la langue et la culture acadienne. Le but de cette rencontre était pour découvrir comment le Musée fonctionnait dans ces temps de la pandémie.

Bernice d’Entremont a parlé de la Journée nationale des peuples autochtones du 21 juin et de la fête du Canada du 1er juillet. Il va sans dire que l’organisation et la coordination de ces deux fêtes ont été, dans le passé, des événements qu’on considère comme étant très populaires et bien appréciés de la part de la communauté. Les célébrations de la Journée nationale des peuples autochtones ont eu lieu virtuellement cette année. Mme d’Entremont a parlé de sa satisfaction de la participation de onze artistes de la région. Ces artistes ont eu l’occasion d’interpréter la chanson Coureurs de bois, une chanson qui parle des Acadiens et des Métis. Cette chanson a été composée par Phillip et Wendell d’Eon. Bernice d’Entremont a constaté que la présentation de cette chanson a permis aux amis du Musée de se rassembler pour apprécier le message de la chanson. Une deuxième activité de cette journée a été une présentation virtuelle de la part de feu Roland Surette. M. Surette qui est maintenant décédé est un ancien éducateur et auteur d’un livre sur l’histoire des Métis.

En ce qui regarde la coordination de la fête du Canada, Bernice d’Entremont nous a informés que cette fête s’est réalisée avec une collaboration entre le Musée et le Village historique. Cette fête a été présentée comme une expérience virtuelle. La levée du drapeau et l’interprétation de l’hymne national ont eu lieu devant le Musée acadien. Les personnes suivantes ont participé à cette cérémonie: Bernice d’Entremont, Paul d’Entremont, Suzanne d’Entremont, Leona d’Entremont, Pierrette d’Entremont-Cummins, et Alexandra d’Entremont. Une autre activité de cette journée a été l’achat et la distribution de petits fours dans la communauté. Ces délices ont été distribué parmi certaines entreprises de la communauté.

Bernice d’Entremont a aussi annoncé que le Centre de recherche a ouvert ses portes les dernières semaines. Les visites au Centre de recherche sont encouragées avec rendez-vous. Mme d’Entremont a noté que le Centre de recherche peut accommoder trois personnes à la fois et qu’elle et son équipe veulent assurer le public, que les règlements du nombre de personnes permises dans le Musée, et la restriction de distanciation sont toujours respectés. Elle a noté que la rencontre des femmes qui font la courtepointe a toujours lieu en respectant les consignes de la Santé publique. Mme d’Entremont a terminé son entrevue en parlant des défis que la pandémie leur a causés, surtout en ce qui concerne les prélèvements de fonds. Elle a également parlé de la coordination virtuelle de la Fête nationale de l’Acadie, le 15 août prochain, dans la région.

De sa part, Paul d’Entremont a parlé des défis qui les entourent pendant cette période. M. d’Entremont a exprimé ses reconnaissances envers les programmes fédéraux, qui leur a permis d’offrir une programmation pendant cet été.

Le Musée a été chanceux d’embaucher deux étudiants pour les appuyer cet été. Il s’agit de Nicholas d’Entremont et Autumn Amiro.


De gauche à droite : Autumn Amiro et Nicholas d’Entremont, les deux employés d’été au Musée.