Les chefs Paula Fortune et Victoria Orban préparent les repas à être livrés à partir de la cuisine du Centre de la mi-carême à Grand-Étang.
Les chefs Paula Fortune et Victoria Orban préparent les repas à être livrés à partir de la cuisine du Centre de la mi-carême à Grand-Étang.

Des bénévoles ont rétabli le service de repas à domicile à Chéticamp

Rosie Aucoin-Grace
CHÉTICAMP : Un des services annulés à cause de la pandémie de COVID-19 est le programme des Repas livrés à domicile. C’était un ennui majeur dans la région de Chéticamp et un groupe d’individus travaille ensemble après avoir repris le service qui avait été lancé au Foyer Père-Fiset.

La municipalité du comté d’Inverness a formé un groupe composé de résidants de Chéticamp et la région visant l’appui aux personnes âgées et aux moins fortunés. Son but est d’assurer que ceux-ci soient appuyés et qu’on maintienne un contact régulier pour assurer qu’ils soient en sécurité et qu’ils aillent bien durant ces temps difficiles. L’organisme comprend des membres de la filiale 32 de la Légion royale canadienne, du Club Kinsmen, du groupe Allons-y ensemble, du Conseil des arts de Chéticamp, de l’Acabie Transport, du Conseil de santé du nord d’Inverness, du Conseil de développement économique local, ainsi que d’autres organismes comme les Pompiers bénévoles et Recherche et sauvetage et avec le sous-préfet Alfred Arthur Poirier.

Selon Chester Muise de la Légion royale canadienne et du Club Kinsmen, le groupe est occupé. « Lors de notre première rencontre, on s’est entendu qu’on allait voir de près le programme des Repas à domicile, a-t-il dit. Nous allions voir si ce service répond à un besoin dans nos communautés et quoi faire pour le rétablir. Avec les problèmes de la COVID-19, le Foyer Père-Fiset, qui menait le programme de Repas à domicile, a dû annuler le service. Son personnel s’occupait de nouvelles façons de nourrir les résidants. »

Pendant une période de six semaines, le Conseil des arts organisait le service des Repas à domicile offerts aux personnes âgées et à d’autres personnes dans le besoin. « Ce programme particulier, bien qu’il s’agisse d’un service formidable, a été établi grâce à des fonds accordés au Conseil des arts qui ne pouvaient pas être utilisés pour le projet prévu, soit un programme de théâtre d’été. L’établissement du programme n’avait pas le même format que les Repas à domicile, alors les fonds ont vite été dépensés. Le retour aux Repas à domicile dans son format original permet à la communauté d’assurer un service prudent à long terme pour la plupart des citoyens vulnérables », selon lui.

Le programme rétabli est totalement différent et se base sur le programme qui existait avant la COVID-19 qui était géré par le Foyer Père-Fiset, a expliqué Chester Muise. « Le nouveau programme de Repas à domicile a commencé le premier juin. Le premier jour, nous avons livré des repas à 35 domiciles et six autres ont appelé pour s’inscrire. Le plan actuel est conçu pour être durable et sera basé sur le processus des Repas à domicile. Il comprend la liste de récipiendaires utilisée par le Foyer ainsi que les autres sur une liste d’attente. Il comprend des frais minimes de cinq dollars comme c’était au Foyer. Ces frais permettront de générer les fonds nécessaires pour assurer que le programme se poursuive pendant les six prochains mois. »

Le programme ajoutera d’autres individus, surtout ceux qui recevaient les repas fournis par le Conseil des arts. Les quatre organismes impliqués sont le Club Kinsmen, Allons-y ensemble, la Société Mi-Carême et l’Acabie Transport. Ils utiliseront la cuisine du Café au Centre de la mi-carême de Grand-Étang et surveilleront les repas préparés et livrés trois jours par semaine surtout par l’Acabie Transport et des bénévoles du Club Kinsmen. Les repas seront semblables à ceux qui étaient fournis par le Foyer Père-Fiset.

Selon M. Muise, le programme est appuyé financièrement par la communauté et a reçu un octroi de 1 000 $ de la Légion, du Club Kinsmen, des Chevaliers de Colomb et de la Coopérative de Chéticamp, 500 $ du Club de café de la Salle des retraités, 2 500 $ du Conseil de santé d’Inverness-Nord, 2 000 $ de l’Association musicale acadienne de Chéticamp et 1 000 $ du programme provincial Community Links. La municipalité s’est engagée à contribuer un minimum de 1 000 $. On attend des fonds de United Way et de 19 programmes d’assistance d’urgence. Le groupe a aussi reçu 25 000 $ d’appui de la province de la Nouvelle-Écosse, Efficiency One et Nova Scotia Power dans le cadre du programme de réchauffement des logements.

« Bien que le plan vise une période de six mois et trente récipiendaires de repas, d’autres financements seront acceptés pour étendre le programme à d’autres individus et pour une plus longue durée », a noté monsieur Muise.


Le conducteur de l’Acabie Transport, Gilles Chiasson, se prépare pour aller livrer des repas dans la région de Chéticamp.

Heather Davis, une bénévole impliquée dans ce projet, est enthousiaste. « Regardant ce travail d’équipe formidable et comment tous ces groupes se sont rassemblés pour le bien de la communauté durant ces temps d’incertitude, c’est impressionnant, selon elle. On dit que l’adversité rassemble une communauté et les efforts mis par tout ce monde afin d’assister les vulnérables sont réconfortants. Le groupe Allons-y ensemble met l’emphase sur des activités communautaires collaboratives, durables et bénéfiques et je suis fière de faire partie de ce merveilleux groupe et de travailler en partenariat avec les autres groupes communautaires. »

Tout don d’individus et d’entreprises est bienvenu. On peut contribuer à la Caisse populaire acadienne dans le compte des Repas à domicile ou via transfert de fonds à communitymealsonwheels@hotmail.com. On peut rejoindre Chester Muise à chester.muise@hotmail.com ou au 902-224-1662