De gauche à droite : Darryl Crosby et Père Maurice LeBlanc au Villa de Tusket.
De gauche à droite : Darryl Crosby et Père Maurice LeBlanc au Villa de Tusket.

Darryl Crosby complète sa réplique miniature de l’Église Saint-Joseph de l’Île des Surette

Norbert LeBlanc
TUSKET: Darryl Crosby est arrivé à Tusket Villa le dimanche 26 juillet à 12 h 30. Le but de sa courte visite était pour démontrer sa création plus récente au père Maurice LeBlanc.

En effet, M. Crosby qui est un maître charpentier par formation vient juste de compléter une réplique miniature de l’Église Saint-Joseph, de l’Île Surette. Il a voulu démontrer les efforts de ses travaux au père LeBlanc, ancien curé responsable pour la vie sacramentel de la paroisse Saint-Joseph. Le père LeBlanc pendant une période de 24 ans était responsable pour la communauté spirituelle de Saint-Joseph. Il va sans dire qu’au fur et à mesure des années, le père LeBlanc s’est ressenti comme une partie de leur communauté. Le père LeBlanc s’est retiré de son ministère à l’automne 2019 à l’âge de 94. Il continue à rester en communications avec les gens de ce coin de l’Acadie.


Darryl Crosby âgé de 56 ans est originaire du comté de Yarmouth. Il est contremaître menuisier pour la société Graham Construction. Il est résident de l’île Surette depuis 26 ans. Il s’est intégré dans cette communauté acadienne avec pleine ferveur et beaucoup l’ont connu et apprécié lors de son projet de reconstruire la chapelle à l’île Surette. Ce projet a été réalisé avec une équipe de bénévoles qui sont toujours prêts à offrir leurs services à la communauté.


Darryl Crosby nous a confié qu’il a premièrement été inspiré de construire ce projet lors d’une occasion de regarder à de vieilles photos de l’Église Saint-Joseph. Une photo en particulier datait de 1927, et dans cette photo il a identifié la promenade des veuves (widow’s walk) avec une rampe en bois. Dans ses recherches, Darryl Crosby a découvert que la promenade des veuves a été enlevée du toit de l’église dans les 1930-1940.


M. Crosby nous a confié que ce projet lui a pris six mois à compléter et que cette réplique lui a pris 550 heures à ce jour. Il a commencé ce projet en février 2020, suite à un accident qui a résulté avec une clavicule cassée. À cause de cet accident, il n’est pas retourné au travail et il a entrepris ce projet pour le tenir occupé. Il va sans dire que ce projet a été pour lui un passe-temps pendant la pandémie causée par la COVID-19.


En ce qui concerne les matériaux utilisés, il a travaillé avec du débris de bois. Les bardeaux sont fabriqués à la main. Les planchers et les bancs d’église sont fabriqués en chêne. Il a été créatif et il a même fabriqué des vitraux dans sa reproduction d’église. En ce qui concerne les mesures de sa construction, il a utilisé l’échelle suivante : un demi-pouce dans la réplique représente un pied dans la construction actuelle. L’Église actuelle mesure 55 pieds en longueur et 30 pieds en largeur. Lors de notre première vision nous avons été impressionnés avec les détails à l’intérieur de l’église, tels que l’autel, les escaliers, le mur en arrière de l’autel et les bancs d’église aux deux étages, etc.  Le toit est portatif, et avec le toit enlevé, on peut voir l’intérieur de l’Église. Il y a même une figure du père Maurice LeBlanc, en arrière de l’autel.


Darryl Crosby nous a indiqué que ses plans sont d’exposer son église miniature à l’Église Saint-Joseph pendant deux fins de semaine. La première fin de semaine, le toit sera sur l’Église. La deuxième fin de semaine, le toit sera enlevé pour mieux apprécier le travail de détails à l’intérieur. Darryl Crosby nous a informés que cette réplique sera placée dans le musée du Palais de Justice à long terme à Tusket. Il a terminé son entrevue en nous informant qu’il se prépare à lancer un autre projet qui pourrait intéresser les gens et les amis de l’île Surette.