Les responsables de la Banque alimentaire de Clare sont heureux de l’aide des Chevaliers de Colomb qui organisent une collecte annuelle de nourriture. De gauche à droite : Réginald Blinn du Conseil Sigogne avec Marilyn Comeau, Willard Comeau, Marie Saulnier, Melbourne Saulnier, Nicole Thimot et Marion Comeau.

Collecte de nourriture réussie par les Chevaliers de Colomb

COMEAUVILLE : Les membres du Conseil Sigogne 6348 des Chevaliers de Colomb en Clare ont entrepris leur collecte annuelle de nourriture auprès de la communauté au bénéfice de la Banque alimentaire de Clare. Encore une fois, cette collecte a été une grande réussite, même excellente selon une des responsables de la Banque située au sous-sol de la salle paroissiale de Saulnierville.

La collecte a eu lieu en fin de semaine du 4 mai dernier. En tout elle a rapporté 2 141 $ en argent et une valeur de 3 812 $ en nourriture ramassée partout en Clare.

Toute personne qui désire contribuer à la Banque alimentaire de Clare peut le faire en apportant la nourriture en conserves ou séchée à la salle paroissiale lors des heures d’ouverture.

YARMOUTH : Mgr Anthony Mancini, archevêque de l’archidiocèse d’Halifax-Yarmouth, s’est engagé à faire une restructuration des paroisses de l’archidiocèse. Les réalités démographiques de l’archidiocèse ont beaucoup changé pendant les dernières années et ces changements ont forcé l’archidiocèse de regarder à sa structure et de proposer des changements pour s’assurer de la durabilité et viabilité pour le futur de la communauté chrétienne d’Halifax-Yarmouth. L’archidiocèse couvre un grand territoire de la province et l’archidiocèse comprend Yarmouth, la côte sud, la vallée d’Annapolis, la région métropolitaine d’Halifax, la partie centrale et le nord de la province. En décembre 2011, le diocèse de Yarmouth a joint l’archidiocèse d’Halifax, et depuis cette date, les paroissiens de l’ancien diocèse font partie de ce nouvel archidiocèse.

Afin de mieux comprendre tous les enjeux qui accompagnent cette restructuration, Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a rencontré Mgr Mancini le vendredi 10 mai. Mgr Mancini était venu dans la région de Yarmouth pour deux raisons: il a voulu coordonner la rencontre du vicariat francophone qui avait lieu dans la salle Jubilee de la Co-cathédrale Saint Ambroise à Yarmouth et pour participer à la convention d’État des Chevaliers de Colomb qui avait lieu en région pendant la fin de semaine.

Mgr Mancini a commencé son entrevue en parlant de la mission de la nouvelle évangélisation pour l’église dans le monde. Mgr Mancini est convaincu que plusieurs catholiques s’identifient comme fidèles catholiques pour des raisons culturelles et sociales. Il a exprimé que l’absence des jeunes dans nos communautés chrétiennes lui cause beaucoup de peine. Il est de l’opinion que la mission de la nouvelle évangélisation est de rencontrer Jésus et pour y arriver, il faut équiper les membres de la communauté pour le ministère de l’évangélisation. Il a ajouté que toutes les personnes baptisées peuvent jouer un rôle pour faire la promotion de la nouvelle évangélisation. Mgr Mancini a confié que pendant sa première homélie épiscopale, il a voulu proposer aux chrétiens qu’ils puissent accepter la présence de Jésus dans leur vie quotidienne.

Mgr Mancini a été très clair que la restructuration n’est pas seulement une question de vieillissement de la population, une diminution de ressources humaines, et une baisse d’assiduité aux célébrations liturgiques, mais devrait être centrée sur la mission d’annoncer et proposer Jésus Christ dans la vie des chrétiens.

En ce qui concerne la restructuration, Mgr Mancini admet qu’il a rencontré une certaine réticence et il considère cette réticence comme étant normale. Il est de l’opinion que les gens se sentent plus à l’aise avec leur zone de confort et la population en général à tendance à rejeter le changement. Il est de l’opinion que si l’église n’accepte pas de se restructurer, elle va continuer à s’affaiblir et pourrait même disparaître.

Dans son plan, Mgr Mancini envisage vingt nouvelles paroisses pour l’archidiocèse d’Halifax-Yarmouth. En ce qui concerne les paroisses acadiennes de Clare et Argyle, il propose une paroisse pour Clare et une paroisse pour Argyle. Il va sans dire, selon lui que ces deux nouvelles paroisses pourraient fonctionner avec plusieurs églises dans chaque région. Il s’attend que cette nouvelle structure soit en vigueur pour le 1er janvier 2020.

PETIT-RUISSEAU : La différence ne se limite pas seulement à la couleur de peau, de taille, d'origine ou de l'accent. La différence est aussi celle de l'orientation sexuelle. Alors, pour marquer cela, la municipalité de Clare et la Société acadienne de Clare (SAC) ont uni leurs efforts pour organiser une première dans la communauté : une cérémonie de levée du drapeau de la fierté le 15 mai 2019. Cet événement soulignait le 50eanniversaire de la décriminalisation partielle de l’homosexualité au Canada et la journée mondiale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie qui est le 17 mai de chaque année.

Passé presque inaperçu dans sa promotion, cet événement a attiré environ 70 personnes, surtout des jeunes qui sont venus appuyer avec grande fierté cette belle initiative de la municipalité et de la Société acadienne de Clare.

Mais comment une telle initiative est-elle née? Selon Amy Paradis, agente de communication de la municipalité de Clare, c'est Charles MacDougall de l'organisme Rivière de la Fierté de Moncton qui l'a contacté et lui a demandé si la municipalité de Clare voulait faire partie de 50 municipalités à travers le Canada à hisser le drapeau arc-en-ciel et de la journéeinternationale contre l’homophobie, la biphobie et la transphobie et le 50eanniversaire de la décriminalisation partielle de l’homosexualité au Canada.

MmeParadis ajoute que cette décision a été prise à l'unanimité par les conseillers de la municipalité. Pour la municipalité, « cet événement avait pour objectif d’illustrer les enjeux auxquels la communauté 2SLGBTQ+ affrontent, les réussites et les avancées jusqu’à présent, ainsi qu’une perspective sur le présent et l’avenir. » Quant à la SAC, la directrice de cet organisme Nathalie Robichaud explique que les deux communautés sont minoritaires et marginalisées, donc, il devrait avoir une solidarité entre ces deux communautés. Elle ajoute : « En tant que minorité, c’est important que ces deux communautés se soutiennent. Pour se rendre plus fort, il faut qu’une communauté embrasse la diversité et l’inclusion. »

Pour les personnes présentes à cet événement, leur réaction avait un dénominateur commun : cela aurait dû être fait depuis longtemps.

Parmi les participants, il y avait les membres du comité étudiant Arc-Ensemble de l’École secondaire de Clare qui sont venus appuyer Evelyn LeBlanc-Joyce et Tristan MacAlpine. Ces deux jeunes ont pris la parole en envoyant un message d'optimisme et de progrès quant à la reconnaissance et l'appui à cette communauté. Pour ce faire, Tristan MacAlpine ajoute: « J’espère que les gens passant devant la municipalité en voiture remarqueront le drapeau et penseront aux énormes progrès accomplis. »

La municipalité de Clare et la Société acadienne de Clare ont brisé ce tabou en emboîtant le pas avec d'autres municipalités à travers le Canada en acceptant de hisser le drapeau arc-en-ciel ou de la fierté de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre et en questionnement (LGBTQ) flotte à côté de celui du Canada et de l'Acadie. Un pas de plus vers l'avenir.

YARMOUTH: Les Chevaliers de Colomb ont tenu leur convention d’État à Yarmouth la fin de semaine du 10, 11 et 12 mai. Cette rencontre marquait la 99erencontre de la convention d’État des Chevaliers de Colomb de la Nouvelle-Écosse. Les rencontres ont eu lieu au Rodd Grand Hotel sur la rue principale.

Les officiers de l’État incluent les chevaliers suivants : Jim Macdonald député d’État; père Jim O’Connor, aumônier d’État; Ron Dowling, secrétaire d’État; Carl Reid, ancien-député d’État; W. Arthur Rice, trésorier d’État; Gregory MacIntosh, avocat d’État; Harold MacDonald, cérémoniaire d’État; Sean Kelly, directeur d’État des services aux membres et George McCormack, directeur d’État des opérations.

Les activités principales de ces trois journées ont été les suivants: le vendredi 10 mai : l’accueil et l’inscription des délégués; l’ouverture officielle; la soirée de reconnaissance et la rencontre sociale. Le samedi 11 mai : les rencontres des comités d’État; la messe à la mémoire des chevaliers décédés; la réunion d’affaires et le banquet annuel. Le dimanche 12 mai : la messe; la réunion d’affaires; le départ et le retour des délégués.

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse s’est rendu à deux des activités de cette convention: l’ouverture officielle et la soirée de reconnaissance. On a également assisté la messe célébrée par MgrAnthony Mancini et concélébrée par six prêtres de la région.

Ouverture officielle : Jim Macdonald a souhaité la bienvenue aux délégués et par la suite, il a invité les membres à observer une vidéo de Carl A. Anderson, le chevalier suprême des Chevaliers de Colomb. Dans son rapport, Jim Macdonald a exprimé ses reconnaissances envers les Chevaliers de Colomb de Yarmouth, pour les avoir accueillis et pour avoir coordonné certaines activités. Il a parlé de sa dernière année comme député d’État et il a parlé longuement du nouveau programme des Chevaliers Foi et action. Il a également parlé des quatre composants de ce nouveau programme des chevaliers : la famille, la foi, la communauté et la vie.

Suite au discours du député d’État, une cérémonie de reconnaissance a eu lieu avec une dizaine de trophées accordés à différents conseils de la province. Les conseils qui se sont mérité des reconnaissances ont été présentés à l’auditoire pour partager leur succès. À la fin de cette première soirée de la 99econvention, Le Courrier de la Nouvelle-Écossea eu l’occasion de faire une entrevue avec Jim Macdonald, le député d’État. M. MacDonald est résident de Pugwash, et il a occupé plusieurs postes avec les Chevaliers avant sa nomination comme député d’État. M. MacDonald nous a confié qu’il existe 47 conseils de Chevaliers de Colomb en Nouvelle-Écosse et que 105 délégués officiels étaient inscrits à cette convention. M. MacDonald nous a rappelé que le premier principe des Chevaliers est la charité. Il nous a également confié qu’il terminait cette année sa première année d’un mandat de deux ans.

La messe en mémoire des Chevaliers décédés :la messe a eu lieu à la Co-cathédrale de Saint Ambroise, le samedi 11 mai. MgrMancini a célébré la messe avec la participation des curés suivants : Père Henry Smolenaars, Père Clarence Thibeau, Père Albéni d’Entremont, Père Jim O’Connor, Père Pat O’Meara et Père Craig Cameron. Le diacre Bruce Hubbard était également présent dans le sanctuaire.

Dans son homélie, MgrMancini a parlé de l’importance pour les chrétiens d’avoir un rapport complet avec son Seigneur et selon lui, il faut que les chrétiens acceptent l’enseignement de Jésus. La messe s’est terminée avec la présentation d’une liste des membres décédés pendant la dernière année.