Claude Renaud reçoit le Certificat Léger-Comeau de la FANE

Richard Landry
DARTMOUTH : Le Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse (RANE) et le Conseil communautaire du Grand-Havre (CCGH) ont soumis la candidature de Claude Renaud pour recevoir le Certificat Léger-Comeau qui est remis annuellement par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE). C’est sa candidature qui a été retenue et il a accepté son certificat lors du banquet de l’Assemblée générale annuelle de la FANE à Dartmouth le samedi 23 octobre.

Depuis au moins 35 ans, Claude Renaud contribue de façon exceptionnelle au développement et à la pérennité de l’Acadie de la Nouvelle-Écosse. « Il a travaillé, et travaille encore, à l’enrichissement de nos communautés dans plusieurs domaines, dont en particulier l’éducation, le développement communautaire et la promotion de la culture », selon la candidature soumise.

 

Natif de Montréal, il habite avec sa famille dans la région de Halifax depuis 1983. Il s’est vite adapté à son nouvel environnement et s’est impliqué au sein de sa communauté, ayant observé les défis d’être francophone en milieu minoritaire. En 1989, il a joint le Comité d’action du Centre scolaire communautaire de Halifax mené alors par Georges Cottreau. Il y a apporté sa grande expertise de négociateur, en informatique et en gestion des politiques.


« Après plusieurs années de travail, le Comité d’action a obtenu le droit d’avoir sa propre gestion scolaire, toujours selon le document de candidature. Claude a été mandaté par le Comité d’entamer des discussions avec les enseignants pour ensuite négocier avec la province leurs conditions de travail au sein d’un nouveau conseil scolaire. En septembre 1991, l’École du Carrefour a ouvert ses portes à plus de 300 élèves. Aujourd’hui, en 2021, il y a maintenant huit écoles de langues françaises dans la région métropolitaine et plus de 3 253 élèves qui peuvent apprendre, vivre et s’amuser en français. Claude a été élu comme conseiller du premier conseil scolaire francophone en Nouvelle-Écosse appelé en ce temps-là le Conseil d’école du Grand-Havre. En 1995, il en est devenu le président. Il collaboré et appuyé la transition de la fusion du Conseil d’école du Grand Havre vers le nouveau conseil scolaire provincial connu aujourd’hui comme le Conseil scolaire acadien provincial (CSAP). »


Claude a été mandaté par la communauté de Dartmouth-Halifax pour agir comme représentant de la région au sein du nouveau CSAP en 1996 et y est demeuré jusqu’en 2004. Au cours de ces huit années, Claude a assumé plusieurs fonctions, dont la vice-présidence de 2002-2004. À partir de 2003, Claude a présidé le Comité d’action de la région métropolitaine pour que les écoles de langue française aient accès au financement provenant de la taxe scolaire. Après plusieurs revendications auprès des politiciens, la province a modifié la loi en 2006 pour une distribution équitable de la taxe scolaire, donnant ainsi à nos écoles leur juste part de ce financement.


Dans le domaine de développement communautaire, il a toujours été important pour Claude d’avoir une programmation communautaire riche, stimulante et intéressante. En 2005, il s’est joint au Conseil d’administration du Conseil communautaire du Grand-Havre où il a eu un grand impact pendant plus de quinze ans, ayant été le président pendant plus de huit ans. Il s’est impliqué dans beaucoup de comités et a fait avancer plusieurs dossiers importants pour les membres de sa communauté. Il a beaucoup œuvré pour l’obtention d’un Centre de santé francophone dans la région de Bedford et au recrutement de médecins francophones. Il a sensibilisé la municipalité de Halifax aux besoins des services en français pour la communauté et a réussi à créer un partenariat durable avec les autorités politiques. Depuis plus de trente ans, Claude et son épouse Marie-France sont présents à presque tous les évènements culturels et communautaires de la région et offrent souvent de leur temps comme bénévoles.


Claude a été représentant de la région de Halifax au Conseil d’administration de la FANE à plusieurs reprises totalisant presque une douzaine d’années. Claude s’est aussi beaucoup impliqué au niveau de la jeunesse en étant bénévole pendant plusieurs années auprès des Jeux de l’Acadie. Il a été sur le Comité organisateur des Jeux de l’Acadie, en plus d’être arbitre dans plusieurs compétitions d’athlétisme.


Depuis maintenant plus de 5 ans, Claude défend les intérêts des aînés acadiens et francophones de la province. Il a d’abord siégé comme administrateur et trésorier du RANE. Il assume le rôle de président de l’organisme depuis l’automne 2019 et défend ardemment les dossiers des aînés dont le maintien à domicile, les liens entre générations et les services de santé en français. Il siège au conseil du ministère des Aînés de la Nouvelle-Écosse et comme administrateur (trésorier) à la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC).


Claude est en plus un grand amateur de la culture acadienne. Au cours des 35 dernières années, il a travaillé pour promouvoir la culture acadienne en s’impliquant dans de nombreuses associations et organismes culturels acadiens. De 1986 à 1998, il a été membre de la Société culturelle du Grand-Havre, ayant été président pendant six ans. Il est aussi un des membres fondateurs et membre du premier Conseil d’administration du Conseil culturel de la Nouvelle-Écosse (ancêtre de la Fédération culturelle acadienne) qui avait comme objectif de développer et promouvoir les activités culturelles acadiennes en Nouvelle-Écosse. Il a encore mis son expertise au niveau de la gestion des politiques et rédaction de constitution à profit de l’organisme.


Depuis 2014, il est aussi membre du Conseil d’administration de la Société de presse acadienne et de l’Imprimerie Lescarbot et assume les fonctions de trésorier. Il est de plus membre de la Société Promotion Grand Pré depuis 2019.


« La FANE remercie le RANE et le CCGH d’avoir soumis cette candidature de très grande qualité, a dit le président de la FANE, Kenneth Deveau. Par l’ensemble de son œuvre, monsieur Renaud a contribué à faire rayonner notre communauté et cet honneur est amplement mérité. »


Le Certificat de mérite Léger-Comeau est décerné pour souligner la contribution exceptionnelle d’une personne à la promotion du peuple acadien de la Nouvelle-Écosse dans un ou plusieurs domaines.