Les participants impliqués dans le projet communautaire - le programme Nouveaux-Horizons qui permet aux élèves de travailler avec les aînés de la communauté acadienne de Chéticamp.
Les participants impliqués dans le projet communautaire - le programme Nouveaux-Horizons qui permet aux élèves de travailler avec les aînés de la communauté acadienne de Chéticamp.

Brancher les personnes aînées à la communautépar la technologie

Rosie AuCoin-Grace
CHÉTICAMP : La filiale 32 de la Légion royale canadienne à Chéticamp a obtenu un projet dans le cadre des Nouveaux- Horizons permettant aux élèves de travailler avec les personnes aînées de la région de Chéticamp. Le but du projet est d’établir un partage et un environnement social entre les aînés et les élèves d’une part et, d’autre part, entre les aînés et les membres de leurs familles, y compris les familles étendues ailleurs que dans la région, ainsi qu’entre les aînés et la communauté.

     On propose d’offrir une nouvelle expérience inestimable à ces groupes, une expérience qui saura améliorer la qualité de vie de toutes les personnes en cause.

     « Ce programme dirigé par la Légion, le Foyer Père-Fiset, l’École NDA et les aînés de la communauté vise à apparier élèves et aînés afin de les aider à mieux comprendre et à exploiter la technologie en vue d’améliorer leur bien-être. À une époque où la technologie est omniprésente, ce peut être difficile pour les aînés de se brancher et de se tenir à jour avec la technologie », a dit le commandant Chester Muise de la Légion.

     Il a expliqué que l’enseignant Perry Muise de l’École NDA et lui-même ont commencé à travailler au projet à l’hiver 2018. « Notre demande de fonds a été approuvée en janvier 2019. L’hiver dernier, nous avons travaillé avec Denise Bourgeois du Foyer Père-Fiset et avec Joseph Henri Poirier du Club des Nouveaux-Horizons. Nous avons introduit le projet au printemps de cette année, mais avons fait la plupart de la planification en réunion avec le Foyer et les aînés. Nous avons décidé de remettre le projet jusqu’en septembre de cette année pour qu’il coïncide avec le début de l’année scolaire. Sous la direction de Perry Muise, de moi-même et de Stéfan Sogne, agent de développement scolaire et communautaire, les élèves de l’École NDA offriront des leçons aux aînés dans des lieux spécifiques, et ils accueilleront aussi des aînés dans la classe de Techno à l’École. »

     Le projet a obtenu 25 000 $ du gouvernement du Canada dans le cadre du programme des Nouveaux-Horizons, 2 000 $ de la Caisse populaire acadienne et 1 000 $ du Club Kinsmen, de la Légion et des Chevaliers de Colomb. La Coopérative de Chéticamp a aussi contribué en vue de l’obtention de supports muraux pour les télévisions à chaque site. « Ces fonds sont utilisés pour acheter des téléviseurs intelligents, des ordinateurs portables, des tablettes et des jeux Wii. Certains des appareils ont été installés au Foyer Père-Fiset, dans la salle des Nouveaux-Horizons, à la Résidence acadienne, aux appartements Révérend-Père-LeBlanc, au Manoir et aux appartements Belle Vue à Grand-Étang. Il s’agit de créer un petit centre d’affaires à chacun de ces lieux où les aînés peuvent se rassembler pour apprendre à utiliser la technologie », a expliqué Chester Muise.

     Il a noté que ce projet est divisé en trois étapes : 1) faciliter un arrangement coopératif entre la classe de Technologie de l’École NDA (8e et 9e années) et les résidants du Foyer Père-Fiset. « Une heure par semaine, ces élèves en technologie iront au Foyer Père-Fiset pour enseigner et aider les aînés à utiliser la technologie pour communiquer avec leurs bien-aimés qui ne vivent pas dans la région de Chéticamp; 2) engendrer la coopération entre les élèves et les aînés qui vivent dans les appartements des gens âgés de la communauté. Toutes les semaines, un groupe de cinq élèves visitera ces aînés et leur montrera comment utiliser et exploiter la technologie disponible : l’accès à Facebook, Skype, YouTube, Netflix, Face Time, les services bancaires en ligne, les jeux d’Internet, entre autres; et 3) inclure et permettre aux élèves d’offrir aux aînés des cours hebdomadaires à l’École NDA sur l’usage des ordinateurs, téléviseurs intelligents, tablettes, entre autres, afin d’encourager leur bien-être. Dans les endroits où il n’y a pas l’accès Wifi, le projet absorbera le coût de l’accès au Wifi pendant un an de même qu’un abonnement à Netflix.

     « Ce projet veut étendre les horizons de nos aînés, tout en aidant aux élèves à mieux comprendre les contributions des aînés et les contributions que ceux-ci continuent d’avoir. Nous envisageons aussi la possibilité de demander à des membres de la Caisse populaire d’aider les aînés à mieux comprendre la fraude par l’Internet et comment la prévenir. Cette approche sera suivie en aidant les aînés à comprendre les services bancaires et le magasinage en ligne », selon lui.

     Ce projet, qui branche les aînés avec leurs collègues par la technologie et les relations avec les élèves, permettra la diffusion des connaissances des élèves qui deviendront essentiellement des mentors puisqu’ils interagiront avec les aînés à tous les niveaux. « Cette relation, par l’usage de la technologie et des médias sociaux, tissera des liens et des affinités entre les aînés et les élèves de manière à éviter les conflits intergénérationnels. Les aînés deviendront mieux branchés à leur environnement ainsi qu’aux membres de leur famille à la fois dans la communauté et ailleurs et seront en mesure de communiquer périodiquement avec les membres de la famille par le clavardage, Skype, face time et Facebook », a dit M. Muise.

     Il note qu’une grande majorité des aînés ne sont pas à l’aise avec les outils et les capacités qu’offre la technologie moderne. « Nous sommes convaincus que ceci peut changer radicalement avec l’assistance des élèves. Au moins, nos aînés pourraient facilement apprendre des élèves comment communiquer avec leurs bien-aimés qui vivent ailleurs au Canada. Cette initiative ouvrira aussi la porte à l’Internet et à la recherche d’informations ainsi qu’à l’achat d’articles en ligne, au visionnement de films et de documentaires sur Netflix. »

     Permettre aux aînés d’utiliser et d’être à l’aise avec la technologie leur offrira non seulement les connexions avec leurs familles, mais enrichira aussi leur qualité de vie alors qu’ils font de la recherche sur l’Internet pour visiter d’autres pays et en apprendre sur des sujets d’intérêt reliés à leur passé ou aux évènements canadiens et mondiaux récents. Le fait d’être exposés au pouvoir et à la facilité d’utiliser la technologie leur permettra aussi d’acheter des articles sur le web et de comparer les prix et les rapports des consommateurs. L’usage de la technologie offrira aussi aux aînés la capacité de voir des émissions et des films de leur choix par l’entremise de Netflix ou d’autres médias par la voie du streaming. Les tablettes et téléviseurs intelligents qui seront à leur disposition fourniront aussi aux aînés qui sont confinés dans leurs foyers la possibilité de jouer à des jeux seuls sans l’aide des bénévoles.

     « Comme but initial pour les élèves, nous envisageons de créer des occasions et des expériences pour eux comme futurs chefs de file et leur fournir une meilleure compréhension de l’importance des personnes aînées dans la communauté comme précieuse source d’informations historiques. Les jeunes leaders travailleront avec les aînés dans différents lieux et foyers pour leur montrer comment utiliser les médias sociaux et la technologie. De plus, nous cherchons à rendre la technologie plus accessible aux aînés de la communauté et à assurer que ces aînés sont à l’aise pour utiliser la technologie et ce qu’on peut en tirer afin d’améliorer leur qualité de vie et leur bien-être », a conclu Chester Muise. 

Chester Muise, Stefan Songe et Perry Muise, fiers de lancer le programme Nouveaux Horizons, posent fièrement pour une photo.