De gauche à droite : Bernice d’Entremont, Gabriel Jones et Paul d’Entremont, président du Musée.  
De gauche à droite : Bernice d’Entremont, Gabriel Jones et Paul d’Entremont, président du Musée.  

Bienvenue au Musée des Acadiens : Gabriel Jones

Norbert LeBlanc
PUBNICO-OUEST : Bernice d’Entremont, responsable de la programmation au Musée des Acadiens des Pubnicos a eu de bonnes nouvelles à partager à la communauté qui entoure et qui appuie le Musée des Acadiens des Pubnicos. Après plusieurs années de recherche, le conseil d’administration du Musée des Acadiens a réussi à embaucher un assistant à la direction de la programmation. En effet Gabriel Jones, un Acadien originaire du sud-est du Nouveau-Brunswick a été embauché le 1er mars 2021 pour un contrat de 26 semaines avec possibilité de renouvellement et de promotion à la position de responsable de la programmation. Selon Bernice d’Entremont, ce sont de bonnes nouvelles, car il y a plusieurs années qu’elle a voulu se lancer dans de nouvelles aventures.

Le Courrier de la Nouvelle-Écosse a eu le plaisir de rencontrer Gabriel Jones au Musée des Acadiens des Pubnicos le mardi 20 avril et nous avons profité de cette rencontre pour avoir une conversation avec M. Jones sur ses vastes expériences dans le domaine de la gestion des Musées au Canada et à l’étranger.


Gabriel Jones est un Acadien, originaire de la province voisine et est fier de sa langue et son patrimoine. Il a habité à plusieurs endroits au Québec et en Ontario. Ses parents étaient éducateurs et ils ont eu sans doute une influence sur son goût pour l’apprentissage. Il a fréquenté des institutions postsecondaires en Ontario et à Québec. À son crédit, il a fait des études dans les beaux-arts, les arts visuels, les sciences de la religion, l’anthropologie et la muséologie entre autres. Il possède une vaste expérience d’avoir travaillé dans plusieurs musées au pays et à l’étranger. Il nous a informés qu’il a accompli des projets dans des musées dans les endroits suivants : la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Inde. Il a noté qu’il a travaillé dans de grands musées et dans de petits musées, et une chose qu’il a apprise est de pouvoir s’adapter à son emploi toujours en exigeant des hauts standards.


Du moment de son embauche au Musée des Acadiens des Pubnicos, il a été décidé qu’un de ses dossiers prioritaires était de préparer le Musée pour son évaluation provinciale. Gabriel Jones nous a expliqué que les Musées de la province doivent se faire évaluer tous les quatre ans par les autorités provinciales et que le but de ces évaluations était de s’assurer que les standards relatifs aux Musées de la province soient respectés. Il nous a confié qu’il travaille présentement sur un audit des documents et il regarde, où des améliorations peuvent se faire. Dans son travail quotidien, il se pose toujours la question : est-ce que l’espace est toujours au niveau standard ? Il a constaté que l’optique du Musée est très importante et il s’est engagé à travailler avec les forces du Musée et à améliorer les faiblesses.


Gabriel Jones a terminé son entrevue en nous informant que son nouveau lieu de travail est un excellent endroit à faire la promotion de la généalogie et la promotion de l’histoire de la région. Il a avoué que les finances ont toujours un impact sur la livraison des services et que les considérations budgétaires s’appliquent à tous les musées provinciaux. À ce jour il a identifié un inventaire d’au-delà de 1 300 objets au Musée. Il voit l’importance et le potentiel de faire la promotion du Musée en utilisant des outils virtuels.