De gauche à droite : les membres du Conseil d’administration de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie, Jocelyne Comeau, Elaine Thimot, Alain LeBlanc, Murielle Comeau Péloquin, Alvina LeBlanc et Odette Comeau. Absente, Stéphanie St. Pierre.
De gauche à droite : les membres du Conseil d’administration de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie, Jocelyne Comeau, Elaine Thimot, Alain LeBlanc, Murielle Comeau Péloquin, Alvina LeBlanc et Odette Comeau. Absente, Stéphanie St. Pierre.

Alain LeBlanc demeure président de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie

Richard Landry
La BUTTE : L’Assemblée générale annuelle (AGA) de la Société historique acadienne de la Baie Sainte-Marie a eu lieu le dimanche 25 octobre au restaurant Seashore à La Butte. Il y a eu les présentations des divers comités et la réunion d’affaires.

Le président Alain LeBlanc a ouvert la réunion en constatant le quorum. Le procès-verbal de l’AGA précédente du 28 avril 2019 ainsi que les résultats financiers de la Société ont été adoptés.


Dans son rapport, le président a noté que les activités n’ont pas été nombreuses au cours de la dernière année. « Les membres ont été très hésitants dans l’organisation d’évènements durant la pandémie de la COVID-19. Il  n’y a pas eu beaucoup d’activités à l’extérieur de la maison », selon lui. Il a remercié la vingtaine de membres présents d’être venus à l’AGA. Il a abordé quelques activités soulignées dans les rapports des comités. Il a tenu à remercier Marcelle Comeau qui a complété son mandat d’archiviste de la Société historique.


Le Conseil d’administration de la Société historique n’a pas changé. Il s’agit d’Alain LeBlanc à la présidence, d’Elaine Thimot à la vice-présidence, d’Odette Comeau à la trésorerie, de Murielle Comeau Péloquin au secrétariat, de Stéphanie St. Pierre, archiviste, d’Alvina LeBlanc, responsable du comité de la petite Chapelle et de Jocelyne Comeau, responsable du comité d’activités spéciales.


Alvina LeBlanc, responsable du comité de la petite chapelle à la Pointe-à-Major, a rapporté que la messe et la vente de poulet barbecue ont rapporté 1 064 $ le 15 août dernier. Les bardeaux de la chapelle et la clôture ont été grattés et repeints et un nouveau panneau a été installé sur le long de la route principale. On a compté 285 visiteurs qui ont contribué au montant de 67 $ à la chapelle au cours de la dernière année. Le comité travaille avec Denise Saulnier et Larry Peach de la municipalité pour organiser des activités autour de la chapelle lors du prochain Congrès mondial acadien en 2024. Elle a rapporté que Murielle Comeau Péloquin et Hector Thibault travaillent aussi sur un projet du rétablissement de la croix des fondateurs à Grosses-Coques.


Le comité de la migration acadienne aux États-Unis, un projet en collaboration avec l’Association Madeleine-LeBlanc et le Centre acadien de l’Université pour compiler les noms des Acadiens de la région qui ont émigré aux États-Unis entre les années 1910 à 1940, va de l’avant avec un sondage sur les personnes acadiennes, femmes surtout, qui sont déménagées aux États-Unis. Le formulaire du sondage est disponible auprès des membres de la Société historique pour toute personne intéressée à participer au sondage et contribuer à la recherche. On prévoit des panneaux pour le prochain Congrès mondial acadien.


Le professeur Clint Bruce de l’Université Sainte-Anne a expliqué le nouveau fonctionnement du Centre acadien de l’Université. Plusieurs changements ont eu lieu depuis l’arrivée de la pandémie de la COVID-19 qui, à cause de l’impact financier sur l’Université, oblige le personnel de travailler avec des rendez-vous. Toute personne ayant un projet spécifique de recherche (consulter les collections, par exemple) doit faire des réservations avec Yvette Comeau de la bibliothèque de l’Université qui préparera les documents à consulter. Pour savoir ce qu’il y a au Centre acadien à consulter, on peut consulter MemoryNS.ca. Le Centre offrira un atelier en ligne en novembre prochain aux gens voulant savoir comment naviguer ce site.


Mary-Ann Gauvin, présidente de la Société acadienne de Clare, a rapporté que le comité de jumelage avec Annapolis Royal et Rouen, France, prévoit une Journée Pierre-Duguas qui aura lieu à Annapolis le 18 juin 2021. On prévoit aussi un nouveau panneau historique pour l’occasion, dossier à suivre.


La Société historique a aussi entrepris un projet de la publication d’un livre sur les documents inédits de feu Félix Thibodeau. Les documents ont été remis à Céleste, la fille à Félix, qui révise présentement les documents avant la publication.