40 ans, 40 chats!

Richard Landry
BAS-de-la-RIVIÈRE/COMEAUVILLE : Deux cyclistes de Clare, Natalie Robichaud du Bas-de-la-Rivière et Rachelle LeBlanc de Comeauville, accompagnées d’une conductrice, Yvette Comeau, également de Comeauville, ont décidé de naviguer le Sentier Cabot au Cap-Breton dans un effort de recueillir des fonds pour combattre la surpopulation des chats en Clare. Les trois amies de longue date qui atteignent leur quarantaine en âge visent à voir à ce qu’au moins 40 chats dans la communauté de Clare soient stérilisés afin de mieux contrôler la surpopulation de chats sauvages et abandonnés.
L’itinéraire prévu pour les cyclistes.  

Les deux cyclistes vont entreprendre un voyage en vélo autour du Sentier Cabot, soit 298 kilomètres, en quatre jours dès la semaine du 23 août prochain à partir de Chéticamp. Elles visent à recueillir environ 6 000 $ avec ce projet qui seront dépensés pour stériliser la quarantaine de chats. Leur partenaire principal est J & M Foster for Cats à Saint-Bernard qui accueille des chats en vue de les stériliser. 


Un autre but de leur projet est de sensibiliser la population locale aux problèmes de la surpopulation des chats libres. 


Leur idée est venue de Natalie, parce qu’elle adore faire du vélo. Elle a voulu marquer ses 40 ans avec un gros projet, de préférence un qui a un impact dans sa communauté. Depuis un jeune âge, Natalie a toujours été sensible au bien-être des animaux. Présentement, avec la pandémie qui perturbe notre quotidien, les filles ont beaucoup plus de temps à passer sur leurs vélos. C’est lors d’une sortie ensemble l’été dernier que l’idée de faire le tour du Cape Breton est venue à l’esprit à Natalie. Rachelle a vite embarqué sur le projet, car elle aime des défis.


Il en coûte environ 130 $ par femelle et 80 $ par mâle pour stériliser les chats. Ces chats sont capturés dans des trappes, stérilisés et ensuite relâchés à leur lieu d’origine ou adoptés selon leur âge. Il y a beaucoup de colonies de chats en Clare. Ce projet vise d’abord des chats que l’on retrouve près des quais, comme au quai de Comeauville par exemple, ainsi et d’ailleurs dans les terres, comme dans les alentours des fermes de visons. Si on dépasse l’objectif, les fonds qui resteront iront à J & M Foster pour la nourriture et les coûts reliés à l’édifice (l’ancien édifice des Nouveaux-Horizons à Saint-Bernard). Ils payent les factures de stérilisation.  


Les femmes ont déjà ramassé environ 1 400 $, et ont stérilisé 3 chats à ce jour, mais il y en a une quinzaine sur une liste d’attente. Le groupe travaille principalement avec le groupe J & M Foster for Cats, mais travaillera également la Société de protection des animaux SPCA et Clare Feral Friends.


En plus de recevoir des dons des particuliers et des organismes, les femmes ont trois autres moyens de ramasser les fonds. Elles ramassent les bouteilles et cannettes pour apporter au recyclage. Elles ont travaillé avec la municipalité qui a un programme de nettoyage des déchets aux bords des routes. Elles prévoient une vente de marché aux puces et invitent la population locale à débarrasser leurs greniers et à offrir leurs objets qu’ils ne veulent plus.


Natalie habite au Bas-de-la-Rivière avec son conjoint et ses trois chats. Elle passe beaucoup de temps sur son vélo. Rachelle habite avec sa famille et Mayou, le chat. Elle est amateur des activités en plein air. Yvette préfère les chiens, mais aime tous les animaux.


Les personnes désirant soutenir ce projet peuvent se rendre à leur site web www.natalieetrachelle.com ou leur envoyer un courriel au natalieetrachelle@gmail.com.