Toutes les activités culturelles annulées en Clare à cause du COVID-19

Richard Landry
COMEAUVILLE : La Société acadienne de Clare (SAC) s’inquiète après que toutes les activités culturelles aient été annulées dans la municipalité à cause de la pandémie de la COVID-19.Toutes les présentations culturelles et ar tistiques prévues durant les Rendez-vous de la Francophonie (du 1er au 31 mars) et le Festival Clare-té (du 1er au 5 avril) ont donc été annulées.

     La COVID-19 (maladie à coronavirus) qui se répand actuellement au pays et partout dans le monde, même en Nouvelle-Écosse, oblige les gens à s’isoler chez soi pendant au moins 14 jours quand on soupçonne d’avoir été en contact avec le virus.

     Les annulations ont eu lieu durant une période normalement fort occupée dans la région et à la fin de l’année financière avec les nombreux projets en cours. Pour combler le manque, il y a maintenant des activités diffusées sur le réseau Facebook et YouTube à l’Internet. Il y a eu en particulier un spectacle diffusé en direct avec le musicien Michael Saulnier organisé par la SAC le dimanche 22 mars; 90 spectateurs ont apprécié cette diffusion en direct. C’est une nouvelle façon de présenter les artistes en ligne. On prévoit des spectacles (ateliers, cours de danse, arts) tous les dimanches soir, ça reste à être organisé.

     Il y a d’autres activités qui seront annulées au cours des prochaines semaines ou des prochains mois. Citons notamment la Journée portes ouvertes de la Guilde acadienne, l’atelier de cuisine Bon Appétit, la soirée Nourriture pour l’âme, la soirée musicale Nourrir la panse et leSamedidelasemence.Ilyaaussi la possibilité d’annuler le prochain Festival acadien de Clare et autres évènements qui dépendent des commanditaires. Ce type d’activité est beaucoup lié à l’appui des commanditaires. On estime que 80 % des spectacles prévus pour cet été ont été annulés ou repoussés à l’automne.

     « Ça nous force à être créatifs durant notre isolation, estime Natalie Robichaud, directrice générale de la SAC et présidente de la Fédération culturelle acadienne de la Nouvelle- Écosse. C’est comme l’épidémie de 1605 quand tout le monde était renfermé aussi. C’est alors que Shakespeare a commencé à écrire ses pièces de théâtre. On va voir ce que les artistes vont produire, mais ce sont eux qui vont souffrir. »

     Natalie Robichaud est découragée par les nombreuses heures de travail qui ont été consacrées à l’organisation des évènements des Rendez-vous de laFrancophonie et du Festival Clare-té, entre autres. Elle s’inquiète des sources de financement qui ont été accordées pour des activités annulées, même si le plus gros travail a été effectué dans la préparation.

     Une activité qui a été annulée comprend la soirée 5 à 7 de reconnaissance des bénévoles de la SAC qui visait à honorer tous les bénévoles de la radio communautaire CIFA, comprenant la préparation du repas et le divertissement de la soirée. Il y avait aussilesprésentationsdefilmspar les réalisateurs dans le cadre d’un projet Québec-Cinéma organisées avec le bureau du Québec. De plus, une pièce de théâtre prévue pour le 28 mars et montée par Anne LeBlanc et Nicole Boudreau en collaboration avec dix étudiants de l’Université Sainte-Anne a été annulée. Les étudiants ne sont plus sur le campus. La planification des activités du prochain Congrès Mondial Acadien est aussi remise à plus tard. Il va falloir gérer les projets au cas par cas avec Patrimoine canadien et d’autres bailleurs de fonds, selon les projets.

     Toute cette situation, qui est répandue à travers la province (et au pays), a précédé la déclaration d’état d’urgence par le premier ministre Stephen McNeil de la Nouvelle-Écosse le dimanche 22 mars. C’était sa tentative de mettre fin au progrès de la COVID- 19 (Coronavirus) dans la province. Le mercredi 25 mars, on comptait 51 personnes dans la province qui souffraient du virus et qui étaient en quarantaine ou à l’hôpital. En tout, plus de 2 474 personnes avaient obtenu des résultats négatifs au dépistage de détection du virus.

     Le gouvernement provincial a déclaré que la province est en état d’urgence provinciale en vue d’empêcher que la COVID-19 ne se répande. Toutes les écoles et les foyers des personnes aînées ont été fermés pour une durée indéterminée. Toutes les personnes de la province doivent donc : demeurer à la maison et s’isolerpendant 14 jours dès leur retour d’un voyage hors province, se maintenir à une distance sociale de deux mètres (six pieds) des autres personnes et se laver les mains souvent. Il ne peut y avoir aucun regroupement social de plus de cinq personnes, et les entreprises qui ont plus de cinq employé doivent maintenir la distance sociale convenue. Les autorités peuvent imposer des amendes de 1 000 $ aux individus et de 7 500 $ aux entreprises et associations qui ne respectent pas ces consignes.

     Les entreprises de services personnels, comme les salons de coiffure et de barbiers, les spas, les salons de tatouage et de massage et les gymnases, toutes ces entreprises sont fermées.

     « Nous faisons face à un virus mortel, a dit le premier ministre Stephen McNeil, frustré après avoir constaté que beaucoup de personnes ne suivaient pas les recommandations de la province pour empêcher que le virus se répande. On peut marcher pour faire de l’exercice, mais pas pour socialiser. Demeurez dans votre voisinage. » La province a investi plus de 61 millions de dollars pour appuyer les travailleurs déplacés.

     D’autres mesures ont aussi été mises en place par le gouvernement du premier ministre du Canada, Justin Trudeau. Le gouvernement fédéral a débloqué plus de 85 milliards de dollars pour combattre le virus et rendre service aux personnes congédiées par les entreprises et industries fermées temporairement à cause du virus. L’appui vient en aide aux personnes qui en ont besoin financièrement (payer les frais de loyer et d’hypothèque des chômeurs, les frais de garde des enfants, entre autres).

     Dans la municipalité de Clare, les activités du service des Loisirs ont été annulées jusqu’à avis futur. Depuis 16 h 30 le jeudi 19 mars, le bureau municipal est fermé au public jusqu’à nouvel ordre, les activités du Centre des anciens combattants à Saulnierville et du Rendez-vous de la Baie à la Pointe- de-l’Église ont été annulées, la station de transfert (des ordures) de Clare est fermée au grand public jusqu’à nouvel ordre et les collectes de sang du mardi et du jeudi sont suspendues. Les Mesures d’urgence, les employés municipaux et le service des Séniors en sécurité continuent de suivre la situation.