Photo de Barbie.
Photo de Barbie.

Poupées Top Modèles

Caroline Ferron-Savoie
POINTE-de-l’ÉGLISE : Sur Instagram, des photographes amateurs troquent le modèle humain pour des jouets. Depuis 1959, Barbie occupe une place impor tante dans l’univers des jouets destinés aux filles. Reconnue pour ses habits haute-couture et ses choix de carrière inspirants, Barbie incite les petites filles à réaliser leur plein potentiel.

     Sur Instagram, ces poupées et d’autres types de jouets ont remplacé les humains dans des photographies de mode ou des répliques de scènes de la vie courante. Ces jouets, transformés en vedettes d’Instagram, deviennent une forme d’art de plus en plus populaire. Pour m’occuper durant les vacances de Noël, j’ai débuté mon propre compte de photographie de poupée, utilisant comme modèle une poupée rétro conservée depuis mon enfance. J’ai découvert ainsi, presque par hasard, un réseau de photographes variant des plus amateurs aux semi-professionnels. Certains créent même leurs propres vêtements ou décors. Deux photographes ont accepté de répondre à mes questions.

Photo tirée du compte de l’utilisateur Les Kiddoz.

     Vos adeptes vous connaissent par vos noms d’utilisateurs. Comment vous présentez-vous à l’état civil?
     Les Kiddoz :
Je m’appelle Anna Croquet.
MarikaGolfDoll : Mon nom est Marika Parker et j’habite dans la belle ville de Mariánské Lázne, en République tchèque. Je vais bientôt introduire ma ville dans un nouveau projet intitulé #travellingdollpants.

     Parlez-nous un peu de chez vous.
     Les Kiddoz : Chez moi, c’est aussi mon bureau, j’y stocke pas mal de figurines! Entre les échantillons et les premiers essais en impression 3D, il y a beaucoup de Kiddoz différents!

     Qu’est-ce qui vous a inspirées à faire de la photographie de jouets?
     Les Kiddoz : Je fabrique ces jouets, donc j’ai commencé à faire des photos publicitaires et à les diffuser sur Instagram tout simplement!
     MarikaGolfdoll : J’ai été inspirée par les photos de Barbie par Mattel, associées à l’hashtag #Barbiestyle.

     Quel type de jouets photographiez-vous?
     Les Kiddoz : Uniquement ceux que je fabrique! Parfois avec quelques accessoires empruntés à d’autres marques...

     Collectionnez-vous d’autres types de jouets?
     Les Kiddoz : Je ne suis pas du tout collectionneuse! Je garde quand même les premiers jets Kiddoz!
     MarikaGolfdoll : Ma première poupée Barbie était une joueuse de football. Ensuite, j’ai commencé à collectionner les Poppy Parker et les Fashion Royalty de Integrity Toys.

     Depuis combien de temps vous adonnez-vous à ce passe-temps? 
     Les Kiddoz : J’ai commencé à essayer de faire connaître les Kiddoz en 2019.
     MarikaGolfdoll : J’ai photographié ma première Barbie en août 2017. J’ai donc créé le compte Instagram #marikaparker. doll

     Pourquoi avez-vous décidé de partager votre art sur Instagram? 
     Les Kiddoz : Pour faire connaître ma marque!
     MarikaGolfdoll : Instagram est le meilleur médium pour la photographie!

     Est-ce que vous partagez du contenu sur d’autres médias sociaux?
     Les Kiddoz : Non...
     MarikaGolfdoll : J’ai un compte Facebook et un compte Pinterest.

     Quel aspect de la photographie de jouets préférez-vous?
     Les Kiddoz : Quand c’est drôle ou beau ou que ça reflète vraiment l’univers Kiddoz! Parfois « ça marche », la lumière est bonne, la pose parfaite, l’univers est là... Alors là la photo est réussie. Dans mon cas, elle doit mettre le jouet en valeur!
     MarikaGolfdoll : Prendre des photos de poupées me permet de combiner tous mes passe-temps : la couture, le tricot et le design.

    Quel équipement utilisez- vous? Un téléphone intelligent, une caméra?
     Les Kiddoz : Mon iPhone!
    MarikaGolfdoll : Je possède plusieurs appareils-photo Canon. C’est mon principal passe-temps.

     Y a-t-il des avantages à photographier des jouets plutôt que des gens?
     Les Kiddoz : Ils sont patients, on peut en faire ce qu’on veut!
     MarikaGolfdoll : Les poupées ont toujours du temps, ne sont pas dérangées par la température ou leurs habits, n’ont jamais rien à redire et ne demandent pas de rémunération pour leur travail.

    Quel type de scène photographiez-vous? Des séances photos glamour ou plus des mises en scène de la vie courante? Ou peut-être même de l’humour?
    Les Kiddoz : Oui, les trois, ça dépend des personnages. Mia est mon personnage plus romantique, plus « glamour », plus « punk ». Évidemment, Zoé et Bonnie sont plus sportives... Max est sportif aussi, mais comme c’est le seul garçon, il se retrouve souvent au coeur des intrigues amoureuses... J’aime créer une atmosphère, ou alors carrément une mini bande dessinée avec des bulles...!
    MarikaGolfdoll : Je prends des photos de tout ce que je considère intéressant : des villes, des sacs à main, l’océan, des monuments, et des photos. Je ne prends cependant jamais de photos de moi-même.

     Quel est votre public cible?
     Les Kiddoz : Les adultes, les ados, les enfants! J’ai déjà vendu à des hommes adultes collectionneurs, à des femmes adultes, et bien sûr à des adultes pour leurs enfants... Chaque personne qui dit aimer les Kiddoz ou leur univers me fait un immense plaisir.
     MarikaGolfdoll : Je n’ai pas de public cible. Je n’ai pas besoin d’un grand nombre d’adeptes, mais plutôt des adeptes heureux. Je veux que mes photos soient de qualité et qu’elles plaisent aux gens.

    Seriez-vous d’accord pour décrire la photographie de jouet comme une forme d’art à part entière?
     Les Kiddoz : Oui, bien sûr.
     MarikaGolfdoll : Oui, je suis d’accord avec cela. Il est difficile de prendre des photos de poupées qui ont l’air naturel avec un environnement réaliste, surtout à l’extérieur.

     Avez-vous déjà collaboré avec d’autres artistes?
     Les Kiddoz : Non, j’ai du mal à déléguer! C’est pour ça que je fais tout toute seule, le design des boîtes, la forme des figurines... Sauf la 3D et la fabrication, c’est tout ce que je délègue.      
     MarikaGolfdoll : Je suis membre du Club Integrity Toys, donc je me présente régulièrement à des rencontres de collectionneurs de poupées à Prague.

     Qu’est-ce qui vous inspire lors de la mise en scène de vos photos?
     Les Kiddoz : L’univers Kiddoz, mes personnages, et les nombreux livres de photos que nous avons à la maison, et parfois ma ville, Paris.
     MarikaGolfdoll : Inspiration en photographie? Quand je prends des photos, je sais ce que je photographie, donc je me concentre sur les éléments techniques de la photo. Je ne m’intéresse qu’au résultat final.

     Quelles sont vos ambitions pour l’avenir, en ce qui touche à votre photographie?
     Les Kiddoz : Vendre plein de Kiddoz, et re-fabriquer toute une gamme!
     MarikaGolfdoll : J’aimerais d’avoir du temps et une bonne luminosité, ce qui est le vœu de tout photographe!


     Que ce soit pour reconnecter avec votre enfant intérieur, nourrir votre esprit créatif ou trouver votre calme, la photographie de poupée a certainement beaucoup à offrir à tous : aux jeunes et aux moins jeunes, aux filles et aux garçons, aux amateurs et aux professionnels. Pour de l’inspiration, vous pouvez aller faire un tour sur des plateformes de médias sociaux tels que Pinterest ou Instagram. Une exploration rapide vous fera découvrir un univers miniature fascinant et tout aussi vivant que le nôtre!

Photo tirée du compte de l’utilisateur Les Kiddoz.