Le musicien Michael Saulnier, à gauche, et le poète Patrick Duffy ont présenté leurs compositions à tour de rôle.
Le musicien Michael Saulnier, à gauche, et le poète Patrick Duffy ont présenté leurs compositions à tour de rôle.

Patrick Duffy lance son premier livre de poésie à l’AGA de la Société acadienne de Clare

Richard Landry
COMEAUVILLE : La Société acadienne de Clare a tenu sa 18e Assemblée générale annuelle lors d’un 5 à 7 au Club de golf à Comeauville le vendredi 1er novembre. C’était l’occasion pour lancer le premier livre de poésie de Patrick Duffy de Saulnierville et d’écouter la musique du jeune musicien Michael Saulnier qui compose des chansons en français depuis peu.

     Patrick Duffy a introduit son livre Point fini encore en laissant deviner qu’il n’a pas fini de rédiger des poèmes. Il a même affirmé en avoir trouvé d’autres après la publication de ce livre. Il a expliqué qu’il crée des poèmes depuis 2008 suite à un atelier d’alphabétisation. Il a lu des poèmes au lancement tout en racontant ce qui l’a conduit à la création des poèmes. Il avait déjà lu quelques poèmes à la radio CIFA avec l’ancienne animatrice Gene Dugas qui a aussi lu un de ses poèmes au 5 à 7.

     La lecture des poèmes par l’auteur était intercalée par des chansons de Michael Saulnier de Meteghan, anciennement de Saulnierville, qui s’accompagne à la guitare. Patrick Duffy et Michael Saulnier se sont présentés sur scène à tour de rôle. Musicien depuis longtemps, Michael Saulnier a décidé récemment d’écrire des chansons en français qu’il a présentées à la soirée. Parmi les chansons présentées, il y avait Gypsie femme, Lac d’orignaux, Va prendre une marche sur la côte, Râpure aux mushrooms et Clare.

     La partie de talent local a suivi l’AGA de la Société acadienne de Clare qui a eu lieu en présence du président de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE), Norbert LeBlanc, de Carol LeBlanc et du conseiller municipal Carl Deveau.

     Dans son rapport annuel, la présidente Mary Ann Gauvin a présenté les membres du Conseil d’administration : Shawna Comeau, vice-présidente; Anne LeBlanc, secrétaire; Lorraine Saulnier, trésorière et représentante à la FANE; et à titre de directeurs Clint Bruce, Yvette Comeau, Réanne Cooper, Carmen d’Entremont, Richard Landry, Sheila LeBlanc et Evelyne LeBlanc-Joyce. Le nouveau conseil d’administration comprend trois nouveaux membres, Adrien Comeau, Julie Martinet et Stéphanie Saint-Pierre.

     Selon la présidente, la Société acadienne travaille son Plan stratégique avec trois volets, valorisation, groupes cibles (jeunes, aînés, femmes) et réseaux. Ses trois activités coups de cœur sont les activités de Clare 250, les 40 ans de la chanson Saulnier ville Station et l’exposition Collections communautaires à l’église Sainte-Marie. Elle a mentionné, entre autres, la conférence d’Yves Cormier sur le parler acadien, Clare dans un soir 3 avec le Festival acadien et la rencontre avec le consultant Jean-Guy Vienneau sur le dossier du centre communautaire.

     Pour sa part, la directrice générale Natalie Robichaud estime que la dernière année a été une grosse année très occupée. Elle est en poste depuis deux ans et trouve que le temps passe très vite. Ses gros dossiers ont été ceux du Comité de candidature pour le Congrès Mondial Acadien 2024 auprès de la Société nationale de l’Acadie, les célébrations du 250e anniversaire de Clare, le travail avec le Festival acadien de Clare, son projet de danses câllées, le projet Fier et franco soulignant le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles, le projet des Nouveaux Horizons avec les aînés, le projet Engageons nos citoyens avec les élèves qui proposent des panneaux d’arrêt bilingues en Clare, le Festival Clareté, les démarches pour les circonscriptions électorales acadiennes et les rencontres du Conseil d’administration.

     Les activités des trois volets du Plan stratégique ont été présentées par Anne LeBlanc, volet groupes cibles, par Richard Landry, volet valorisation, et par Shawna Comeau, volet réseaux. Outre les activités déjà indiquées ci-haut, voici un aperçu des activités associées aux divers volets :

     Dans le volet groupes cibles, il y a eu le travail avec l’agente de développement scolaire et communautaire (Sheila LeBlanc à l’École secondaire de Clare), les quatre emplois d’été avec les jeunes, une bourse de 200 $ accordée à un élève de l’École secondaire, l’accueil de Denis Boucher venu présenter son livre Le revenant de la Baie Sainte-Marie, la création d’une trousse pour enfants, le travail avec l’Association Madeleine-LeBlanc dans le projet des 250 femmes inspirantes et divers projets, le projet pour encourager les femmes à se présenter aux élections municipales et au Conseil scolaire acadien provincial et la participation et la promotion des projets du Regroupement des aînés de la Nouvelle-Écosse.

     Dans le volet valorisation, il y a eu la participation au Festival cultures et paysages de Grand-Pré et au Celtic Colors (danse câllée), le spectacle Les tempêtes du siècle du Théâtre témoin, le lancement de livres, la campagne de t-shirts en français svp, la participation de l’historien Georges Arsenault au Festival de Clareté, des sondages et évaluations qui portent sur la langue et la culture acadiennes, le projet de valorisation de la Nouvelle-France, la participation à de nombreux spectacles, films, ateliers et manifestations qui mettent en valeur la langue et la culture acadiennes, la soirée de valorisation dans le cadre des Rendez-vous de la francophonie, la collaboration avec Chad Comeau dans son projet de jeu-vidéo Clarevoyance, le travail avec le comité pour la sauvegarde de l’église Sainte-Marie, l’assistance au pique-nique du 15 août avec la Société historique et le projet du patrimoine vivant avec l’artiste Philippe Jetté sur la danse câllée et la musique.

     Enfin, dans le volet réseau, il y eu la collaboration avec les CEC de l’École secondaire, le recrutement de membres, la participation au Colloque sur les médias francophones, la collaboration avec le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse et la Fédération régionale des arts et du patrimoine de la Baie Sainte-Marie, la publicité dans les médias francophones, une rencontre avec la consule de France, une fête durant la Semaine de l’immigration, la participation à la séance de planification avec le Conseil de santé de Clare et la participation au Comité d’accueil des nouveaux arrivants.

La présidente Mary Ann Gauvin, à gauche, et la directrice générale Natalie Robichaud ont présenté leurs rapports.